- ENTREE de SECOURS -



jeudi 20 juillet 2017

Messieurs - 3 bonnes raisons d'aller chercher son amoureuse à l'étranger


mercredi, 19 juillet 2017 23:17

Je n'avais pas vraiment prévu de publier cela sur Objectifeco, mais vu la quantité de retours obtenus, après tout, pourquoi pas. Le nombre de réactions en "private" a été énorme. Cela valait finalement le coup mon petit délire sur le toit de mon immeuble à Bangkok...

4000 vues sur youtube et 145 likes en 5 jours. C'est un record. Du jamais vu sur 600 vidéos publiées de notre channel qui titille la barre des 5000 followers gagnés en 18 mois.

J'ai checké le détail : 96% d'internautes masculins sur cette vidéo...

Après tout, même si on cherche à gagner de l'argent sur Objectifeco, on ne reste pas moins des hommes.

Stratégiquement, je suggère de réfléchir en termes boursiers sur les propositions des femmes françaises, d'acheter leurs prestations comme un chef d'entreprise qui évalue les termes du contrat long terme à 10 ans avec pénalités assorties en cas de retard ou carrément d'annulations intempestives de clauses pourtant largement promises (comme "tas pas intérêt à coucher avec une autre"... alors que Madame a une fâcheuse tendance à réduire le volume de cardio au lit assez drastiquement au delà de 5 ans de vie commune, ce qui était loin d'être vendu comme cela au moment de la signature du contrat en année 1...), de comparer cela avec les autres places dans le monde, donc les autres fournisseurs de femmes, d'appliquer des décotes et des sur évaluations...

... le tout dans le but bien sûr de vous amener à faire d'excellentes affaires hahahaha

Charles

mercredi 19 juillet 2017

La finance folle: l'attaque des robots traders


Le trading haute fréquence est 'aujourd'hui' face aux coupe-circuits ! C'est dire en tout clair "Non à la robotique qui me dépasse !" ou "Oui à l'illégalité !".

41:00 "La formule de Coca-Cola n'a jamais été déposée pour lui éviter de tomber dans le domaine public !" Ce qui veut dire que tout ce que vous déposez... peut être lu sur place ou intercepté lors du transfert et copié/piraté(ou même effacé !) ! Raccourci: Protection: Zéro !

vendredi 14 juillet 2017

Arte reportage : Norvège, familles brisées / Norway, broken families


REPORTAGE d'ARTÉ = REPORTAGE DE MERDE !
NON-TRADUIT EN FRANÇAIS !! (censure oblige !)
Les enfants sont revendus à des réseaux pédophiles
La Norvège est une dictature monarchique (comme les républiques) qui est contre la Démocratie.


Voir aussi les meutriers chéris par la Norvège !
100% des viols sont commis par des immigrés en Norvège:

jeudi 13 juillet 2017

Le business de la peur - L'interview des escrocs


Les commentaires ont été désactivés pour cette vidéo ! (Hahahaha !):
(avec publicités de merde pour empêcher d'accéder à l'information !)

A Nice, Christian Estrosi a fait installer pas moins de 624 caméras de surveillance. Quel coût pour les contribuables ?

Coût des caméras de surveillance à Nice

L’installation des 624 caméras de surveillance à Nice a coûté 8,7 millions d'€ aux contribuables. Le coût d’installation d’une seule de ces caméras de surveillance à Nice revient donc à 13 942 €.

Ces 624 caméras de surveillance auraient permis d’effectuer 500 interpellations. Au final, le coût des caméras de surveillance à Nice revient donc à 16 730 € par interpellation… ça fait cher l’interpellation pour les contribuables Niçois monsieur Estrosi !


(...) il y aura en fin d'année 2012 un nombre de 750 caméras de surveillance soit une caméra vidéo pour moins de 600 habitants ce qui fait de Nice la ville la plus télésurveillée de France alors que, par exemple, à Paris on constate la présence d'une caméra pour 2 000 habitants. (...)

(...) Le coût d'installation du logiciel reviendrait à 25.000 €, soit 400.000 € pour équiper les 18 caméras de la fan-zone de Nice, située en centre-ville. (...)

(...) la commune en question a dépensé 800.000 € pour installer 35 caméras. On y découvrira les frais de fonctionnement (planifiés) de plus de 500.000 € à l’année, et, surtout, que ces caméras … merdent. (...)

La vidéosurveillance est-elle efficace ?

le 21 décembre 2011
LA POLÉMIQUE DU JOUR -  Paris va s’équiper de 200 caméras. Mais leur utilité fait débat.

Si vous êtes parisien, il va falloir vous habituer à être filmés puisque de nouvelles caméras de vidéosurveillance, ou vidéoprotection selon le point de vue, vont être mises en place mercredi par la Préfecture de police. Le Premier ministre François Fillon va lui-même inaugurer ce nouveau dispositif d’un coût estimé à 90 millions d'euros. L’objectif est de mieux protéger les Parisiens, mais l'idée ne fait pas l'unanimité.

200 nouvelles caméras à Paris

Le renforcement de la vidéosurveillance se traduit par l’installation de 200 nouvelles caméras, mais aussi par la multiplication des centres de visionnages. Tous les commissariats des arrondissements de Paris vont être équipés d’écrans de contrôle alors qu’il n’existait jusqu’à présent que deux centres de visionnage dans la capitale.

L’objectif est clair : lutter plus efficacement contre l'insécurité grâce à l'effet dissuasif des caméras mais aussi en gardant une trace des agressions avec les images. "Un policier va pouvoir guider les patrouilleurs présents sur le terrain et leur permettre d’être plus réactifs", argumente Xavier Castaing, chef de la communication à la préfecture de police de Paris.

Les policiers ne risquent-ils pas d’être donc moins nombreux dans la rue ? "Au contraire, ils seront beaucoup mieux utilisés et on pourra les envoyer exactement là où se passe l’évènement", assure-t-il.

Moins de policiers dans la rue ?

Mais, conséquence indirecte : les effectifs policiers risquent néanmoins d’être amputés des agents chargés de surveiller les écrans de contrôle. Or certains pensent que rien ne remplace un policier qui patrouille dans la rue, à l’image de Jacques Boutault, le maire écologiste du deuxième arrondissement de Paris. "Je trouve que c’est dommage qu’on ne mette pas les gens là où ils sont le plus efficaces. Une caméra, avec son entretien annuel, coûte 22.000 euros, c’est-à-dire grosso modo la moitié du salaire d’un policier de terrain, donc quand on installe deux caméras, on enlève un policier de voie publique", argumente-t-il.

Le débat est loin d’être clos. A Nice, l'une des premières villes a avoir opté massivement pour la vidéosurveillance, le système s'est tellement affiné que vous pouvez même recevoir un PV parce qu'une caméra a détecté que vous vous êtes garé en double file. "Sur les deux années qui viennent de s’écouler, on constate un recul significatif de la délinquance : -11% cette année sur les cambriolages, -7% sur les atteintes aux personnes d’origine crapuleuse", déclare Benoît Kandel, l'adjoint à la sécurité de la ville de Nice.

"C’est le fruit du travail qu’on a pu mener en matière de sécurité", poursuit-il, avant de préciser : "cela n’est pas que de la vidéoprotection, c’est aussi une augmentation de nos effectifs, à savoir 100 policiers supplémentaires en trois ans".

Le dispositif coûte très cher

Si la ville de Nice estime que le système fonctionne, pour un coût de sept millions d'euros pour les 300 caméras, d’autres municipalités sont beaucoup plus sceptiques. Y compris l’agglomération de Londres, de l'autre côté de la Manche, où on dénombre une caméra pour 14 habitants.

La vidéosurveillance a donc coûté une fortune pour un résultat mitigé, comme le reconnaît le chef de la police : seulement 3% des vols à l'arraché ont été résolus grâce aux caméras. En revanche, il y a une donnée qui ne peut pas être quantifiée : l'effet dissuasif des caméras.

En 2009, l'Inspection générale de l'administration s’est penché sur la question et a estimé que la vidéosurveillance est très bénéfique. Sauf que les sociologues de l'Institut d'aménagement et d'urbanisme d'Ile-de-France ont montré que cette étude était très discutable : l'administration a gonflé les résultats en incluant dans ses statistiques des délits sur lesquels la vidéosurveillance n’a aucun effet, comme par exemple les violences familiales ou les infractions au Code du travail.

mercredi 12 juillet 2017

Qui contrôle la mer ?

https://www.youtube.com/watch?v=DeJh0jBOUTw

Madrid Maersk, Le plus grand porte-conteneurs du monde, 400 m de long, 59 m de large, 214 286 containers de 20 pieds (6,096 m) 1 306 km mis bout-à-bout ! (4 285 720 pieds)

8 milliards de tonnes transportées par an sur la mer.

Pourquoi la mondialisation peut-elle faire peur ?
Argument invoqué: les salaires sont très bas dans les pays d'ailleurs. Exact. Mais... quel est le prix de l'heure d'un robot ? Réponse: Le même en Chine qu'en France ou aux USA !

10 000 bateaux enregistrés à Malte

Pourquoi des 'pavillons de complaisance' ? Parce que des États sont des escrocs qui volent l'argent gagné pour... ne PAS en faire profiter le peuple ! 
L'idiotie de la pollution n'a pas coûté un sou aux armateurs, car, d'une part TOUS les gaz se recyclent et, d'autre part, la pollution est sans frontière. 

Les marchés sont truqués (depuis toujours). La Bourse (avec maintenant ses algorithmes supprimant les traders), le prix de l'or, du pétrole, etc, etc.
Si demain le prix du pétrole est multiplié par 2 ou 4 ou 10, le transport terrestre sera mort. Seuls les bateaux peuvent encore porter des marchandises entre pays ! Un bateau, c'est un pays en mer ! C'est-à-dire que les porte-containers peuvent régler l'économie du monde comme ils le veulent et s'inscrire en paradis fiscaux (là où sont les Dirigeants).

mardi 11 juillet 2017

Climat: le grand bluff des multinationales



ENGIE (COP21) 20% de son énergie vient du charbon.
+2 % éolien + Le Directeur de l'environnement d'ENGIE... part en courant ! Hahahaha !

Incendie (feu de forêt) à Morwell dure 45 j. Un farmer (adulte ?) participe à l'extinction du feu... sans masque ! 
35:20 Le gaz carbonique serait... un poison ! Hahahahaha !



lundi 10 juillet 2017

Diesel : la dangereuse exception française (Mode Dépopulation)


Près des trois quarts des voitures neuves en France sont équipées de moteurs Diesel. C'est un record mondial. L'Organisation Mondiale de la Santé pointe l'effet cancérigène des gaz d'échappement des Diesel. Pourtant, dans l'Hexagone, cette situation n'est pas près d'être remise en question, même si la pollution de l'air provoque plus de 42 000 décès prématurés chaque année. Enquête sur les raisons de cette étonnante exception française, alors que les normes de pollution sont de plus en plus strictes. Comment les constructeurs tricolores ont-ils pu investir dans la technologie du Diesel, avec la bénédiction de l'État, en dépit des avertissements et des dangers sanitaires ?
Elise Lucet 
France 2
#cashinvestigation
(Avec publicités de merde toutes les 15 minutes !).

C'est pourquoi le diesel est interdit au Japon
La faute ? Les urbanistes construisent des tours pour empêcher l'air/le vent de circuler/de nettoyer les rues et boulevards.

samedi 8 juillet 2017

Le mirage des énergies fatales

Les Français ne doivent pas se laisser fasciner par le mirage des énergies renouvelables fatales dont les avantages proclamés reculent avec le temps qui passe.


Par Michel Gay.


L’ADEME a publié en 2016 un scénario permettant de produire 100% d’électricité renouvelable en France en 2050. Ces sources d’énergie ont, pour la plupart (éolien, solaire, marée), une production intermittente et fatale. Elles produisent selon les caprices de la nature.

Leurs coûts de production sont exorbitants pour la collectivité, notamment pour l’éolien et le solaire. Il faut en effet y ajouter ceux des moyens complémentaires de soutien (stockages, productions thermiques) pour la gestion de l’intermittence.

GESTION DE L’INTERMITTENCE

La quantité d’énergie renouvelable produite en moyenne sur une longue période (une année par exemple) peut égaler la consommation. Mais la vraie question (cruciale) est : « la puissance fournie est-elle disponible en permanence pour équilibrer le besoin dans le réseau de distribution ? ». Il est en effet nécessaire de produire de l’électricité en permanence pour équilibrer les besoins en temps réel, sous peine d’effondrer le réseau.

L’analyse du seul mix électrique est insuffisante pour comprendre la transition énergétique car cette dernière concerne l’ensemble des besoins. L’électricité ne représente que 25% de la consommation totale d’énergie finale en France.

Or, une partie de la consommation carbonée sera reportée sur l’électricité si la production associée n’émet pas de gaz à effet de serre (GES). Ce transfert concernera une partie des transports (véhicules électriques), des besoins en chauffage (pompes à chaleur).

Réduire la consommation d’énergie totale ne se traduira donc pas par une diminution de la production d’électricité. Ce sera même probablement le contraire…

L’EXISTANT

Les installations actuelles de production d’électricité en France émettent peu de GES (moins de 50 gCO2/kWh) car elles reposent essentiellement sur le nucléaire et l’hydraulique (les ressources naturelles sont aujourd’hui proches de la saturation pour l’hydroélectricité). La pollution est très faible pour ces modes de production.

Le coût actuel de l’électricité en France est compétitif (le second moins cher d’Europe) et le solde des échanges avec l’étranger est positif de deux milliards d’euros. De plus, la sécurité d’approvisionnement est remarquable.

Pourquoi vouloir détruire ce qui donne toute satisfaction ?

LE SCÉNARIO ADEME 100% RENOUVELABLE

Le scenario ADEME 100% renouvelable présente notamment les inconvénients suivants :

–  le coût exorbitant,

–  l’occupation d’immenses surfaces,

– et, surtout, l’intermittence de productions fatales qui pose des problèmes non résolus de stockage et de fiabilité du réseau. Le scénario ADEME s’appuie principalement sur des énergies non pilotables (intermittentes et fatales).  Il suppose aussi que la future production d’électricité sera plus faible que la production actuelle, alors que, en 2050, la population sera plus nombreuse de près de 15%, et qu’il devrait y avoir 30% de logements de plus (prévisions INSEE).

Par ailleurs, il faudra satisfaire le nouveau besoin de développement des véhicules électriques promu par Nicolas Hulot dans son Plan Climat le 6 juillet dernier (30 milliards de kWh supplémentaires pour les 10 millions de véhicules prévus par l’ADEME). Et aussi accompagner les évolutions de l’économie vers la numérisation (multiplication des serveurs) et la robotisation de l’industrie.

Une diminution de consommation totale ne peut donc se concevoir sans un rationnement pour les Français (via une forte majoration des prix), qui serait économiquement destructrice et socialement inacceptable. Elle ne pourra pas être obtenue par une amélioration significative de l’efficacité énergétique, l’essentiel des gains les plus faciles ayant déjà été accompli dans ce domaine.

L’ADEME VISE LA DÉCROISSANCE

Dans son étude, l’ADEME a  accepté la décroissance en limitant la consommation d’électricité et en faisant des hypothèses irréalistes sur les coûts.

En dépit des progrès d’efficacité et de sobriété qui seront réalisés, une baisse de la consommation d’électricité à l’horizon 2050 ne pourrait que correspondre à un choc socio-économique majeur. Elle interdirait aussi un transfert des consommations d‘énergie fossile dans le bâtiment et les transports vers une électricité propre.

Les énergies renouvelables intermittentes rendront nécessaires l’installation complémentaire de centrales à combustibles fossiles ce qui conduira à des émissions supplémentaires de GES. En Allemagne, par exemple, qui a beaucoup investi dans les éoliennes et le solaire, les émissions de gaz carbonique par habitant sont deux fois supérieures aux émissions françaises.

L’étude précitée de l’ADEME, agence publique certainement soucieuse de l’intérêt général, a été utilisée de façon idéologique dans le cadre de la transition énergétique. Le but est de faire croire à la population que les énergies renouvelables pourront succéder aux énergies fossiles et à l’énergie nucléaire. L’usage médiatisé de ce scénario a eu pour effet d’obscurcir un peu plus le débat politique sur les enjeux énergétiques de long terme.

Les idées simplistes et les simplifications outrancières propagées par les médias et les réseaux sociaux deviennent rapidement des vérités acceptées, alors qu’elles demandent de longs raisonnements pour être contredites.

Les Français ne doivent pas se laisser fasciner par le mirage des énergies renouvelables fatales dont les avantages proclamés reculent avec le temps qui passe.

vendredi 7 juillet 2017

200 ans d'immigration - Qui est venu en Amérique et quand ?

Par Tyler Durden
7 juillet 2017 1:00 AM

Les États-Unis ont une longue histoire d'être une «nation d'immigrants», et aujourd'hui, le pays abrite environ 46,6 millions de résidents nés à l'extérieur du pays. Avec la permission de Jeff Desjardins de Visual Capitalist, voici trois cartes et visualisations de données qui nous donnent de l'histoire de ceux qui sont venus en Amérique et quand tout s'est passé.

200 ANS D'IMMIGRATION

Pour commencer, cette vidéo de Metrocosm montre l'immigration vers les États-Unis à partir de 1820. Chaque point représente 10 000 personnes.


Au début, l'immigration provient presque exclusivement d'Europe.

Mais vers 1900, l'immigration de la Russie, de la Chine, du Canada, de la Turquie et du Japon reprend, mais la Seconde Guerre mondiale détruit la mobilité mondiale et l'immigration vers les Etats-Unis s'arrête.

Après la Seconde Guerre mondiale, c'est l'époque de la Guerre froide, mais le taux d'arrivage reprend lentement. L'immigration a finalement atteint un sommet entre 1990-2000 après la chute du rideau de fer. L'immigration asiatique et mexicaine est également particulièrement forte à cette époque.

UNE AUTRE PERSPECTIVE

Voici un autre aspect - cette fois, c'est une visualisation de données d'Interaction perspicace utilisant les données de l'Annuaire des statistiques de l'immigration de 1820 à 2015.


On peut voir des pics similaires en immigration vers 1900 et 2000. Le décollage de la Seconde Guerre mondiale est encore plus prononcé lors de la visualisation des données de cette façon.

Le boom des nouveaux arrivants du Mexique est également évident dans les années 1990, bien qu'il ait considérablement diminué ces dernières années.

FABRIQUÉ EN AMÉRIQUE

Au fil du temps, plus de gens commencent à se sentir comme si leurs racines étaient liées à l'Amérique, plutôt que d'avoir une ascendance d'ailleurs.

Cette visualisation finale à partir des données de dépassement qui montre le pourcentage de personnes dans chaque état qui prétendent avoir une ascendance américaine:


Les gens dans le pays du pays et dans les états du sud sont plus susceptibles de s'identifier à l'ascendance américaine, tandis que les gens le long des côtes et des États du Nord ont tendance à se considérer comme ayant une ascendance dans d'autres parties du monde.

Les taux les plus élevés d'auto-identification se produisent au Kentucky (17,6%), au Tennessee (16,0%) et à l'Alabama (16,4%). Le plus bas peut être trouvé à Hawaï (1,5%), D.C. (2,0%) et en Californie (3,1%).

jeudi 6 juillet 2017

Australie: La folie se poursuit

Par Tyler Durden
6 juillet 2017 2:15
Auteur de Judith Bergman via The Gatestone Institute,


"Alors que les origines du terrorisme ont de nombreux facteurs, les terroristes islamiques, aussi odieux que leurs actes, ne font que faire ce que les Écritures leur disent". - Tanveer Ahmed, psychiatre musulman.

En Australie, selon les juges, les femmes et les enfants doivent accepter des agressions sexuelles car elles font partie de la «culture islamique» de leurs attaquants. Il semble que dans certaines parties de l'Australie, cette «culture islamique» ait remplacé la règle de droit. Aucun de ces éléments, cependant, ne semble suffire à apaiser les sentiments musulmans. En mars, Anne Aly, la première femme députée musulmane australienne, a déclaré que les lois sur la discrimination raciale devraient être élargies pour couvrir les insultes fondées sur la religion aussi.

En mars, un enseignant de l'école primaire Punchbowl a quitté son emploi après que sa famille et sa famille aient subit des menaces de mort chez les enfants de l'école, certains d'entre eux disant qu'ils la décrocheraient. Les plaintes de l'enseignant auprès du ministère de l'Éducation de Nouvelle-Galles du Sud ont été rejetées.

Au cours du mois du Ramadan seul, le monde a connu 160 attaques islamiques dans 29 pays, dont 1627 personnes ont été tuées et 1824 blessées. Néanmoins, le double effort pour nier les liens entre le terrorisme islamique et l'islam d'une part, et les efforts pour accommoder l'islam dans toute la mesure possible de l'autre, semblent continuer à ne pas être affectés par les réalités du terrorisme islamique - en Australie, Bien, qui connaît sa propre part de la charia et du djihad.

À la fin du mois de mai, l'Association de santé publique d'Australie (PHAA) a invité le Comité permanent conjoint des affaires étrangères, de la défense et du commerce du Parlement australien à:

"... inclure une recommandation dans son rapport qui désavoue la notion qu'il existe un lien inhérent entre l'islam et le terrorisme ... Le Comité devrait condamner tout politicien qui se réfère divisivement (expressément ou implicitement) à un groupe religieux ou ethnique à cette fin De gain politique ".

Le chef de la direction de PHAA, Michael Moore, a déclaré qu'il n'y avait aucun lien inhérent entre une religion et un acte de terreur:

"Lorsque vous regardez le terrorisme et l'IRA, je ne pense pas que de nombreuses personnes ont blâmé le christianisme pour le terrorisme quand il y avait clairement une superposition. En fait, il n'y a rien d'inhérent au christianisme qui lie le terrorisme".

Depuis quand les fonctionnaires de la santé publique sont-ils habilités à faire des déclarations officielles sur la théologie de l'islam ou son lien avec le terrorisme islamique?

Le psychiatre musulman Tanveer Ahmed ne serait pas d'accord. Parlant en juin sur l'accent disproportionné des médias australiens sur «l'islamophobie», il a déclaré:

"Alors que les origines du terrorisme ont de nombreux facteurs, les terroristes islamiques, aussi odieux que leurs actes, ne font que faire ce que les Écritures leur disent".

Alors que les fonctionnaires australiens se précipitent pour déclarer que le terrorisme islamique n'a rien à voir avec l'islam, révélant qu'ils se sont référés à l'islam ou à la culture islamique pour exonérer les musulmans à plusieurs reprises. En avril, malgré un plaidoyer coupable d'agressions sexuelles contre huit femmes et filles sur une plage au Queensland, un jeune Afghan a été acquitté. La raison de l'acquittement: "Différences culturelles". Selon le juge, «voir les filles en bikinis est différente de l'environnement dans lequel il a grandi». L'adolescent a reçu deux ans de probation sans avoir été reconnu coupable de quelque chose.

De même, en 2014, un délinquant et pédophile inscrit, Ali Jaffari, a été accusé de tentative d'enlèvement d'enfant. Cependant, la police australienne a déposé toutes les accusations portées contre lui, après qu'un magistrat ait déclaré aux procureurs qu'il aurait des difficultés à trouver Jaffari coupable. Selon les reportages:

Le magistrat Ron Saines a déclaré s'il entendait la question, il aurait un doute raisonnable, citant les «différences culturelles» comme un facteur, ce qui entraînerait l'exonération des accusations.

En Australie, selon les juges, les femmes et les enfants doivent accepter des agressions sexuelles car elles font partie de la «culture islamique» de leurs attaquants. Il semble que dans certaines parties de l'Australie, cette «culture islamique» ait remplacé la règle de droit.

Une récente étude financée par les contribuables sur la violence domestique est un exemple de la tendance, dans certaines parties de l'Australie, à remplacer les valeurs australiennes par celles de l'islamique. Selon l'étude, alors que les réfugiés sont reconnaissants, «la paix, la liberté, les soins de santé et l'éducation», le «principal point de contestation» est la question des droits des femmes et des enfants:

L'étude de trois ans, financée par le Conseil australien de la recherche, conclut: "De nombreux réfugiés voient certains droits de l'homme, en particulier ceux relatifs aux droits des femmes et des enfants, qui nuisent à leur règlement réussi en Australie".

Il dit que certains réfugiés affirment que "les droits des femmes et des enfants contreviennent aux valeurs, aux normes et aux mœurs culturelles" de leurs groupes ethniques.

Il dit que certains réfugiés affirment que "les droits des femmes et des enfants contreviennent aux valeurs, aux normes et aux mœurs culturelles" de leurs groupes ethniques.

L'étude appelait à «la sensibilité culturelle et la compréhension de l'impact sur les réfugiés masculins et ... les sentiments d'aliénation et de déception».

La violence domestique dans les ménages musulmans est déjà un sujet brûlant en Australie. Keysar Trad, ancien président de la Fédération australienne des conseils islamiques, a déclaré à Sky News en février qu'un mari fâché peut battre sa femme comme "un dernier recours". En avril, la branche féminine du groupe islamique Hizb Ut-Tahrir a posté une vidéo d'un événement de toutes les femmes à Sydney à Facebook, dans lequel deux femmes ont fait preuve de battement de l'épouse et l'ont qualifié de «belle bénédiction».

L'accommodement de l'islam en Australie prend d'autres formes aussi. Pour le Ramadan cette année, les détenus musulmans de deux prisons de sécurité maximale dans l'État de Victoria ont reçu des fours à micro-ondes financés par les contribuables dans leur cellule pour le mois, afin qu'ils puissent réchauffer leur nourriture après le coucher du soleil, lorsqu'ils peuvent se casser rapidement. La question a apparemment causé des troubles chez les non-musulmans dans les prisons.

Chez Auburn, les utilisateurs féminins de piscines musulmanes ont reçu une piscine séparée, afin qu'ils puissent nager sans que les utilisateurs masculins de la piscine les voient. Belgravia Leisure, qui exploite l'installation, a déclaré: "le rideau a été installé pour surmonter les barrières culturelles et encourager les femmes musulmanes à utiliser la piscine". Le directeur général de l'entreprise, Anthony McIntosh, a déclaré qu'il s'agissait «d'un mouvement pour rendre la piscine accessible à tous les groupes culturels».

Aucun de ces éléments, cependant, ne semble suffire à apaiser les sentiments musulmans. En mars, Anne Aly, première membre musulmane féminine d'Australie, a déclaré que les lois sur la discrimination raciale devraient être élargies pour couvrir les insultes fondées sur la religion aussi. Le Grand Mufti d'Australie, Ibrahim Abu Mohammed, a exprimé des opinions similaires.

En juin, le Conseil islamique de Victoria a fait une soumission à une enquête parlementaire, demandant au gouvernement:

«Pour créer des espaces sûrs dont les jeunes musulmans ont besoin d'urgence pour rencontrer et discuter d'une série de problèmes en termes émotionnels, où ils peuvent être franches et même utiliser des mots qui, dans un espace public, semblent inflammatoires».


En d'autres termes, les musulmans devraient-ils avoir un «espace sûr» financé par les contribuables, où ils peuvent inciter les Australiens sans entrave?

Certains musulmans ont décidé de créer eux-mêmes un «espace sûr», séparé du reste de la société australienne. À Brisbane, le Collège islamique international australien prévoit une enclave exclusivement musulmane, y compris une mosquée couvrant 1.970 mètres carrés; Un bâtiment résidentiel de trois étages, 3 000 mètres carrés d'espace commercial et 120 appartements résidentiels, en plus de nouvelles salles de classe et une garderie pour 2 000 étudiants. Le site existant abrite déjà le collège, qui s'adresse aux étudiants de la maternelle à la 12e année. Tant pour le «multiculturalisme».

De toute évidence, l'apaisement ne fonctionne pas. Il n'a jamais eu. L'apparence, en fait, semble généralement avoir l'effet inverse. Voici quelques exemples récents de la façon dont les politiques australiennes ont travaillé récemment:

En avril, un homme chrétien à Sydney portant une croix a été attaqué par une bande de jeunes musulmans qui, en criant «Allah» et «F ** k Jesus», a jeté sa croix au sol et l'agressait violemment. Le pasteur baptiste George Capsis, c'était la quatrième attaque contre un chrétien à Sydney au cours des six derniers mois.

Dans l'école secondaire Punchbowl Boys de Sydney, l'une des 19 écoles de Nouvelle-Galles du Sud identifiées comme étant à risque de radicaliser les étudiants musulmans - les étudiants étaient "pressés d'assister à des réunions quotidiennes de prière, des conférences sur le Coran et même de se couper les cheveux par des pairs les hartochant Se conformer à l'islam ".

Les 19 écoles à risque participent à un programme anti-radicalisation, mais le directeur de Punchbowl Boys High School, Chris Griffiths, un converti en islam qui a déjà été renvoyé, a refusé de participer; Il a dit qu'il n'était «pas à l'aise avec les groupes de prière surveillés ou que l'école était« stigmatisée »».

Griffiths n'a pas besoin de s'inquiéter. Ces programmes de désradicalisation apparemment ne fonctionnent pas très bien. En mars, un adolescent de Sydney qui était dans un programme de dés radicalisation a plaidé coupable à la planification d'une attaque terroriste à la Journée d'Anzac en 2016. L'adolescent a été accusé d'avoir tenté d'obtenir un pistolet pour son attaque prévue pour le 25 avril; Alors, quand cela a échoué, un manuel de bombe.

En mars, un enseignant de l'école primaire Punchbowl a quitté son emploi après que sa famille et sa famille ont subit des menaces de mort chez les enfants de l'école primaire, certaines d'entre elles disant qu'elles la décrocheraient:

Elle a dit qu'elle a été maltraitée par les étudiants quand elle les a empêchés de suspendre un drapeau syrien dans la salle de classe.

...

Beaucoup d'étudiants auraient également parlé de membres de la famille qui se battaient dans la guerre en Syrie et que les élèves sortiraient à mi-chemin dans une leçon pour aller prier.

Selon les reportages, les plaintes de l'enseignant auprès du ministère de l'Éducation de Nouvelle-Galles du Sud ont été rejetées.

Le Jihad est également venu en Australie lors du récent Ramadan. Après que ISIS avait déclaré à ses partisans d'attaquer les infidèles "dans leurs maisons", Yacqub Khayre, un musulman australien, l'a emmené littéralement. Le 5 juin, dans un immeuble d'appartements desservi dans une banlieue affligeante de Melbourne, il a pris une femme en otage, a tué un autre homme, puis, lors de l'attaque, a appelé une station de télévision et leur a dit que son attaque était pour ISIS et al-Qaïda. Mais la police australienne n'est pas facilement trompée: ils ont dit à l'époque que le terrorisme était simplement une «enquête unique». Khayre, un immigré somalien, a été, bien connu, connu des autorités. En fait, il avait été acquitté de comploter une attaque terroriste sur une base de l'armée de Sydney en 2010; Avait purgé des peines d'incendie criminel et de crimes violents, et avait été libéré en novembre 2016.

mercredi 5 juillet 2017

Comment faire en sorte que les gens respectent le drapeau

Par Tyler Durden
5 juillet 2017 2:00 AM
Auteur de Justin King via The Fifth Column News,


C'est le 4 juillet. Le plus américain des jours. Si vous avez quitté votre maison aujourd'hui ou que vous avez défilé vos comptes de médias sociaux, vous avez sans aucun doute vu le manque de respect envers le drapeau américain. Ce n'est pas une nouvelle expression de discours, mais il est certainement plus répandu aujourd'hui qu'aux années passées. Donc, la question se pose: comment pouvez-vous faire respecter les gens au drapeau ?

Tout d'abord, regardons ce que représente le drapeau. Est-il possible que ceux qui affichent un manque de respect au drapeau aient juste besoin d'être éduqués au sujet du symbolisme ? Dans un livre sur le drapeau publié par la Chambre des représentants, il dit dans la partie pertinente, "l'étoile est un symbole des cieux et le but divin auquel l'homme a aspiré depuis des temps immémoriaux; La bande est symbolique des rayons de lumière émanant du soleil. "Les couleurs du drapeau n'avaient aucun symbolisme ou signification spécifique lorsque le drapeau a été adopté en 1777, mais le Grand Sceau des États-Unis avait des significations pour ces mêmes couleurs. "Les couleurs des pales (les rayures verticales) sont celles utilisées dans le drapeau des États-Unis d'Amérique; Blanc signifie pureté et innocence, Rouge, rusticité et valeur, et Bleu, la couleur du Chef (le large groupe au dessus des rayures) signifie vigilance, persévérance et justice ".

Ainsi, nous l'avons: pureté, innocence, robustesse, courage, vigilance, persévérance et justice.

Les actions commises sous le drapeau correspondent-elles aujourd'hui à ce symbolisme ? Un pays pur court-t-il des camps de torture ou ferre-t-il l'oeil quand ses alliés le font ? Une nation innocente encourage-t-elle intentionnellement une guerre civile dans laquelle des millions de civils sont tués ou déplacés pour un gain politique et économique ? Un pays rusé détourne-t-il ceux qui cherchent de l'aide parce que c'est trop difficile ? Est-ce que une nation courageuse mène un programme de grève drone dans lequel 90% des personnes tuées sont des "dommages collatéraux" ? Les citoyens vigilants ont-ils laissé le gouvernement s'emmerger ou devraient-ils surveiller le gouvernement surpasser la façon dont les Pères fondateurs ont l'intention? Le pays montre-t-il la persévérance pour aller de l'avant par le danger et la terreur, ou la peur engendrée par une minorité d'extrémistes contrôle-t-elle sa politique étrangère ? Existe-t-il une véritable justice lorsque la nation a la plus grande population de détenus sur la planète et que l'application de la loi tue une personne non armée 10 % du temps qu'elle tue quelqu'un ?

Il est temps de faire face à l'horrible vérité. De vastes quantités d'Américains ne respectent plus le drapeau américain parce que les idées qu'il est censé symboliser sont perdues. Si vous avez commencé à lire cela dans l'espoir de rétablir le respect du drapeau, c'est probablement votre faute. Le respect aveugle pour le drapeau accompagné d'une apathie car les choses qu'il représente sont détruites a rendu le drapeau sans signification. Ca n'est plus qu'un autocollant d'équipe sportive. C'est quelque chose pour montrer de quel côté vous êtes et vous aider à racine pour l'équipe d'accueil, tout en trahissant tout ce qu'il était censé défendre. Si vous lisez la litanie ci-dessus et que vous avez trouvé un moyen de la forcer, vous êtes le problème. Ce n'est pas le punk qui brûle le drapeau. C'est vous, la personne qui prétend le respecter tout en soutenant les actions ci-dessus. L'enfant du collège avec le briquet peut détruire un drapeau physique, mais vous avez détruit l'idée. Qui est pire ? Qui est vraiment unamerican ?

Certes, dans la section des commentaires, où que ce poste soit publié, quelqu'un mentionnera ceux qui ont combattu, saigné et décédé pour le drapeau. Je connais plus de vétérans de combat que la plupart. Aucun jamais m'a dit qu'ils se sont battus pour le drapeau ou la tarte aux pommes. Lorsque les balles ont commencé à voler, elles se sont battues pour leurs amis. Ceux qui étaient vraiment hardcore se sont battus pour la mission. Il convient également de noter que, sur la chance, quelqu'un connaît une personne qui a vraiment lutté et mort pour un morceau de tissu, récemment, un adolescent est mort parce qu'il croit à tort qu'il pourrait battre un train jusqu'au passage à niveau. Le fait est que: simplement parce que quelqu'un est mort pour quelque chose dans lequel ils ont cru ne le rend pas vrai. Plutôt que de remédier à l'injustice de ce soldat qui meurt en raison d'une erreur, vous tenterez de politiser sa mort et de permettre à plus de soldats de mourir dans la prochaine guerre, nous ne devrions pas être impliqués.

Lorsque le drapeau a d'abord été hissé, le pays n'a pas respecté le symbolisme. Le génocide, l'esclavage et l'injustice l'ont suivi partout où il se passait alors que la nation s'étendait de la mer à la mer brillante. Même avec ce début, le symbolisme tel que décrit était un but à poursuivre. Ça valait le combat. Maintenant, lorsque les gens demandent la justice, l'Amérique du drapeau répond avec le hashtag de #BlueLivesMatter. Lorsque les réfugiés fuient les bombes américaines tombant sur un pays déchiré par une guerre civile instigée par les États-Unis, le pays ne montre aucune valeur ni rusticité. Cela montre la peur et la haine. Votre obéissance aveugle à l'État et le refus de penser au symbolisme du drapeau l'ont défendu avant que la première goutte d'essence ne l'ait touché. Tu l'as plus que déshabillé, tu l'as tué. La personne qui se considère comme un bon Américain a effleuré le sens du drapeau quand ils ont arrêté de remettre en question le gouvernement de la façon dont les Pères fondateurs ont l'intention et quand ils ont cessé d'aspirer au symbolisme.

Si vous voulez rétablir le respect du drapeau américain, c'est très simple. Faites-en quelque chose de digne de respect et arrêtez de le traiter comme un pompier dans un jeu de football.

Le Boom du charbon: 1600 nouvelles usines dans 62 pays à travers le monde - augmentant de 43%

4 juillet 2017 


«Global Coal Tracker« End-Coal »fait un travail magnifique pour montrer comment le charbon essentiel est partout dans le monde et quels pays sont pathétiquement en arrière dans le développement de nouvelles centrales à charbon. Ce n'est probablement pas ce que l'équipe «CoalSwarm» espérait réaliser, mais cette carte est un véritable atout pour ceux d'entre nous qui veulent montrer à quel point les atouts de l'Australie au charbon sont comparés au reste du monde. Le site lui-même est une base de données et un site Web majeur à haute brillance, qui montre également combien d'argent se trouve dans le mouvement «anti-charbon». Oh, les sceptiques devraient avoir même 2% de ces fonds. Heffa Schücking, le directeur d'Urgewald, qui a créé les cartes, l'appelle un «cycle de dépendance au charbon». Les gens normaux l'appellent «liberté et richesse».

Les entreprises chinoises construisent des usines de charbon - NY Times

Ces sociétés chinoises construisent ou envisagent de construire plus de 700 nouvelles usines de charbon à la maison et à travers le monde, certaines dans des pays qui brûlent aujourd'hui peu ou pas de charbon, selon des chiffres compilés par Urgewald, un groupe environnemental basé à Berlin. Beaucoup de centrales sont en Chine, mais par capacité, environ un cinquième de ces nouvelles centrales à charbon sont dans d'autres pays.

Sur l'ensemble, 1 600 usines de charbon sont prévues ou en construction dans 62 pays, selon le pointage d'Urgewald, qui utilise les données du portail Global Coal Plant Tracker. Les nouvelles usines augmenteraient de 43 % la capacité de production de charbon au monde.

"Même aujourd'hui, de nouveaux pays sont introduits dans le cycle de la dépendance au charbon", a déclaré Heffa Schücking, directrice d'Urgewald.

Usines de charbon fonctionnant et prévues pour la Chine et le Japon
Cette carte résiste à l'énormité du charbon chinois. Regardez le nombre de turbines dans certains cercles, 46, 56, 77, 167 !

New and Current coal fired power plants, China, Japan, Map.

Usines de centrales à charbon nouvelles et actuelles, Chine, Japon, Carte.
Exploitation ou nouvelles centrales au charbon en Chine et au Japon 
Usines de charbon exploitées et prévues pour les États-Unis et le Canada
Le plus grand nombre de turbines dans un endroit est de 28.

New and Current coal fired power plants, USA, Canada, Map.

Usines de centrales au charbon nouvelles et actuelles, États-Unis, Canada, Carte.
Usines d'exploitation ou de nouvelles centrales au charbon aux États-Unis et au Canada 
Financement fermé ou annulé au charbon aux États-Unis et au Canada
Fermé, annulé, retiré, centrales au charbon, USA, Canada, Carte.
Accident de charbon fermé ou annulé aux États-Unis et au Canada 

Closed, cancelled, retired, coal fired power plants, USA, Canada, Map.

Usines de charbon fonctionnant et prévues pour l'Australie et la Nouvelle-Zélande
Les deux en SA sont à Whyalla (pas Port Augusta). Mais les 18 à Victoria comprennent les turbines de Hazelwood, de sorte que la carte n'est pas entièrement à jour. Dites-nous à nouveau comment la fermeture des stations de charbon en Australie changera les tempêtes, les inondations et les cyclones en 2099 ?

En NZ, l'utilisation du charbon a doublé à la suite de la sécheresse des barrages hydroélectriques. H / t Greg de NZ

Usines de centrales à charbon nouvelles et actuelles, Australie, Nouvelle-Zélande, Carte.

New and Current coal fired power plants, Australia, New Zealand, Map.

Usines d'exploitation ou de nouvelles centrales au charbon en Australie et en Nouvelle-Zélande 
Fermé ou annulé en Australie et en Nouvelle-Zélande

***

Le pouvoir de charbon fermé ou annulé en Australie et en Nouvelle-Zélande 
Usines de charbon exploitées et prévues pour l'Europe

Closed, cancelled, retired, coal fired power plants, Europe, Map.

Usines d'exploitation ou de nouvelles centrales au charbon en Europe
Un continent en déclin - regardez combien ont été fermés ou annulés en Europe - Ouch!

***

Fermé, annulé, retiré, centrales au charbon, Europe, Carte.
Usines de charbon abandonnées, abandonnées ou retirées en Europe 
Usines de charbon fonctionnant et prévues pour l'Europe de l'Est

New and Current coal fired power plants, Eastern Europe, Map.

Usines de centrales à charbon nouvelles et actuelles, Europe de l'Est, Carte.
Usines d'exploitation ou de nouvelles centrales au charbon en Europe de l'Est 
Usines de charbon fonctionnant et prévues pour l'Inde

New and Current coal fired power plants, India, Map.

L'Inde envisage de doubler l'extraction du charbon d'ici 2020. Un «point» comporte 100 turbines.

Usines de centrales au charbon nouvelles et actuelles, Inde, Carte.
Usines d'exploitation ou de nouveaux charbons en Inde, Pakistan, Bangladesh, Sri Lanka 
Usines de charbon exploitées et prévues pour la Russie et l'Eurasie
Centrales électriques à charbon nouvelles et actuelles, Eurasie, Russie, Carte.

New and Current coal fired power plants, Eurasia, Russia, Map.

Usines de charbon ou d'exploitation usées ou en Russie et en Eurasie 


Usines de charbon fonctionnant et prévues pour l'Asie du Sud-Est
Les points jaunes marquent les nouvelles annonces. Le nombre de turbines est faible, mais se développe rapidement. De toute évidence, il y a beaucoup de choses en Asie du Sud-Est. L'Indonésie a doublé sa consommation de charbon depuis 2010.

New and Current coal fired power plants, SE Asia, Indonesia, Vietnam, Malaysia, Map.

Usines de centrales au charbon nouvelles et actuelles, SE Asie, Indonésie, Vietnam, Malaisie, Carte.
Usines d'exploitation ou de nouvelles centrales au charbon en Asie du Sud-Est 

Usines de charbon fonctionnant et prévues pour l'Afrique

La carte la plus triste de tous. La population totale de l'ensemble des 58 pays africains s'élève à 1,15 milliard de personnes, et probablement près de 600 millions de personnes ou même plus n'ont accès à aucune énergie électrique. TonyfromOz montre comment 22 nations africaines n'utilisent même pas autant d'électricité que la petite ville de Dubbo (40 000 habitants) en Australie.

New and Current coal fired power plants, Africa, Map.

Centrales électriques à charbon nouvelles et actuelles, Afrique, Carte.
Usines d'exploitation ou de nouvelles centrales au charbon en Afrique 
Usines de charbon exploitées et prévues pour l'Amérique latine
Usines de centrales à charbon nouvelles et actuelles, Amérique latine, Carte.
Exploitation ou nouvelles usines de charbon en Amérique latine 

New and Current coal fired power plants, Latin America, Map.

H / t Pat et El Gordo, GWPF.


mardi 4 juillet 2017

Darci Lynne: Ventriloque de 12 ans obtient le Golden Buzzer - America's Got Talent 2017

https://www.youtube.com/watch?v=rk_qLtk0m2c

https://www.youtube.com/watch?v=46zNvqssdHk

https://www.youtube.com/watch?v=aX4dla-HKNE

La capitale du Vietnam veut interdire les motos d'ici 2030

4 juillet 2017


Il y a cinq millions de motos parmi une population d'environ sept millions à Hanoi, comparé à un demi-million de voitures sur la route

Les autorités de la capitale du Vietnam, Hanoi, ont promis mardi de bannir les motos pour soulager les problèmes d'environnement et de congestions, une décision qui a rapidement divisé une ville où les deux-roues sont le principal moyen de transport.

Hanoi est célèbre pour les légions de motos, parfois empilées avec des familles entières ou surchargées de livraisons, qui encombrent des routes dans une ville à forte croissance avec des transports publics limités ...

Pourtant, les critiques ont blâmé les motos lourdes à l'émission pour la détérioration de la qualité de l'air de Hanoi et l'aggravation de la congestion du trafic.

La décision d'interdire les motos d'ici 2030 a été approuvée par 95 conseillers municipaux sur 96 lors d'une réunion mardi.

Les fonctionnaires ont déclaré que le nombre de véhicules augmentait à un rythme «alarmant», selon un rapport sur le site Web du gouvernement de la ville.

"Les embouteillages et la pollution atmosphérique deviendront sérieux à l'avenir si aucune mesure de gestion immédiate n'est en place", a déclaré le rapport.

Il a ajouté que les autorités augmenteraient les possibilités de transport public pour effacer les gens de leurs scooters.
Les opinions de la décision ont été fortement divisées sur les médias sociaux.

"Ce sont des nouvelles merveilleuses, montrant une forte détermination des autorités à faire face au trafic incontrôlé et chaotique de la ville", a déclaré Nguyen Nam.

D'autres étaient sceptiques quant à savoir si le gouvernement offrirait vraiment des alternatives de transport public viable comme promis.


"Cette idée est totalement folle", a déclaré le travailleur de bureau Hoang Thuy Duong, qui circule en moto pour travailler tous les jours.

"Les motos sont le meilleur moyen de transport à Hanoi. Je doute que les autorités puissent les remplacer par des véhicules publics", a t-elle déclaré à l'AFP.

Hanoi n'a pas de système de métro, seuls les autobus publics qui représentent 12 % de la demande de voyage dans la ville. Les fonctionnaires ont déclaré mardi qu'ils prévoient augmenter cette part à environ 50 % d'ici 2030.

La construction d'un train aérien dans la ville a été retardée à plusieurs reprises mais devrait ouvrir l'année prochaine.

Le nombre de motos enregistrées au Vietnam est parmi les plus élevés en Asie du Sud-Est, et les fonctionnaires à Hanoi ont longtemps empêché d'interdire les vélos dans un effort pour moderniser la ville selon les lignes de Séoul ou de Tokyo.

Les experts ont accusé en partie la mauvaise qualité de l'air de Hanoi en ce qui concerne les émissions nocives des voitures et des motos, en particulier dans les grandes villes.