- ENTREE de SECOURS -



vendredi 31 mai 2013

Comment noyer les poissons ?

Houlala-cette découverte n'est pas de moi ! L'attention - ces derniers temps - portée sur les 'paradis fiscaux' cache (ou 'cacherait') une plus grosse affaire que celle nommée comme étant le 'Trésor de Rakan le rouge' ou d'autres piratos. Rappelons que cette heureuse législation souveraine à chaque Etat visant à protéger les revenus déposés permet à ces îlots de vivre comme de survivre aux conditions climatique de leur exiguïté sans quoi ils seraient (Houlala !): la propriété vite-faite de pays étrangers ! (ou Comment redessiner le monde !). Rappelez-vous de Cuba où aurait pu s'installer des missiles soviétiques à deux pas des Etats-Unis... vous y êtes ? Bêh pour les îles, îlots, îlets ou petites enclaves continentale, le risque de ce devenir est passé du vert au rouge en quelques semaines !
Ainsi, sous la fausse couverture de trouver des poils a un oeuf ou d'y chercher la petite bête en des Etats pacifistes à propos des 'montagnes d'or' ensevelis sous terre, revoici que plane au dessus de ces pays trop calmes la bruyante accusation de recel ! Bien sûr là vous me direz que depuis qu'ils en parlent les riches placiers ont eu mille fois l'occasion d'y retirer fortunes et d'aller les cacher en d'autres lieux pas encore désignés. Exact. Mais... alors que 'chercheraient-ils' ? quand on sait par avance qu'ils n'y trouverons rien ! Rien de moins que d'y installer quelques 'révolutions lybiennes', faux coup d'Etat ivoirien où la destitution de celui qui sera par la presse appelé 'dictateur' et qui posséderait quelques ADM de derrière ses fagots à en étonner plus d'un. D'où l'empressement militaire d'y débarquer comme en baie des cochons, d'y renommer pays et drapeau 'made in al-Qaïdo' et d'en assurer la 'nouvelle transition' en protégeant le cailloux de batteries de missiles. Là, effectivement 'on y verra que du feu' ! Aux mesures de perquisition mise en place pour la sécurité des survivants (s'il y en a).

Ainsi ne se passe t-il pas un jour sans que les médias (tous !!) ne parlent des 'paradis tropicaux' en termes châties les désignant comme 'complice de gangsters' !! et, pourquoi pas: 'les auteurs de la crise mondiale subie actuellement' !!! De vrais ordures ! Ces personnes malpropres qui gouvernent ici ou là en de grands pays ne veulent pas reconnaître la crasse qu'elles ont accumulé au fil des années en mettant tout en oeuvre pour saisir les propriétés, empêcher les gens d'être riche et de les poursuivre jusqu'à la tombe s'ils ont osé faire des économies !! Ainsi - ce n'est pas moi qui l'invente - les investisseurs quittent le pays à toutes jambes comme tous ceux qui récemment sont sorti d'écoles et cherchent à se positionner.
Ainsi, d'un côté sont-ils à la recherche de l'or disparu tout en affirmant... que les réserves sont toujours intactes !!! (Hahaha ! Faut écouter Ross Hansen dire qu'au Kentucky la réserve est intacte ! Hahaha !). Bêh; si c'est lui qui le dit...

Mais tout çà ne parle pas, n'explique pas le pourquoi des personnes désireuses de ne perdre leurs avoirs ne les ont pas placé (en banques ?) chez elles ! (suite à 'Chypre', on comprend mieux !). Ainsi les gouvernants voudraient-ils faire un 'International Chypre' où ils pourraient impunément saisir des comptes qui ne leurs appartiennent pas ! Du "quand on veut tuer son chien on l'accuse de la rage" nous voyons désormais la CEE partir en guerre contre la Chine en l'accusant d'avoir livré jusqu'à ce jour des panneaux solaires (faux-drapeau: pas cher) qui seraient défaillants plutôt que d'avouer derechef que quelque soit le modèle conçu ils ne vaudront pas 'un pet de lapin' face à l'énergie nucléaire bon marché où ils tentent d'en relever les prix ("l'après Fukushima") prétextant que de nouvelles mesures de renforcement sécuritaire sont à prendre sans expliquer que ce coût est de somme modique que d'en protéger les lignes électrique extérieures non protégées comme les buses d'alimentation des réacteurs en eau.(causes véritables du 11/3/11 jamais développées dans la presse et dont j'en reparlerai un autre jour).
Donc, dans le "si ce n'est toi c'est donc ton frère" sont-ils en toute hâte à chercher des métaux précieux sous le pied d'un cheval et quand bien même n'y en aurait-il pas d'en fabriquer en papier (affichés en icônes sur les vitraux des banques ?) pour faire équivalent ! (Hahaha !). Et, comme le sable pourrait manquer (pour construire) de saisir aussi l'or des plages pour en faire des lingots ! (Scoop: La prochaine monnaie s'appellera 'Noix de coco' ! Hahaha !).

jeudi 30 mai 2013

Ultra secret: L'Union Européenne planifie la faillite des pays du sud de l'Europe

C'est le titre (traduit) d'un article qui a essayé de sortir aujourd'hui. Malheureusement le site n'est plus accessible. J'ai repéché le texte dans le cache google:

Les eurocrates ont décidé la semaine dernière derrière des portes fermées une gigantesque décote des pays du sud. Les épargnants et contribuables allemands vont également saigner. L'Europe ne tient plus que par la volonté de Merkel. L'élite politique ne veut meme pas imaginer ce qui se passerait, si lors des prochaines elections du Bundestag quelque chose allait de travers.

Il y a eu de l'action derrière les coulisses, car les pays du sud de l'Europe se dirigent toujours plus vite en direction du collapse total. J'avais déjà prévenu dans le passé, que nos contacts au plus haut niveau du gouvernement allemand nous avaient déjà expliqué que s'il fallait choisir entre l'abandon de l'euro et l'austérité, c'est toujours pour l'euro qu'on se déciderait.

Abandonner l'euro serait une trop grande defaite publique de la politique, les politiciens préfereront enfermer nimporte qui et tuer tous avec leurs familles, avant d'avouer que ce sont eux qui ont provoqué tout le chaos.

D'après notre modèle, le jour de décision s'est fait dans la semaine du 20.5. au 24.5.2013.

J'ai raconté qu'en Espagne les premiers signes desespérés d'une crise à la Mad Max étaient visibles. L'article semble avoir été bien diffusé dans le monde entier. Les espagnols vivant en ville ont commencé à dévaliser les fermes - une fois ils ont meme volé 100 vaches!
Le Nikkei (20-27.5.) en train de sauver le dollar US. De plus nous voyons en Espagne les débuts d'une liquidation à grande échelle de l'immobilier souffrant. La branche de la construction surchauffée et les prix immobiliers reviennent de force à un niveau realiste. Quelques banques s'effondreront quand meme, car elles ont un besoin massif d'argent pour compenser les pertes. On peut anticiper leur insolvabilité.


L'Italie occupe une telle place dans l'UE qu'un sauvetage n'est pas possible. C'est comme si les USA étaient banqueroute et que tout le monde cotisait pour le sauvetage.
Il n'y a là aucune alternative de prévue - à part la restructuration des dettes des pays du sud, qui n'est rien d'autre qu'un défaut de paiement partiel. Dans la semaine du 20 au 24 mai 2013, il a été décidé à huis clos d'une restrucuration massive des dettes: Les préparations dans l'UE ont déjà commencé.
[...] J'arrete la traduction là j'en ai marre.
Bref, les élection du Bundestag en septembre terrorisent tout le monde à Bruxelles. Si Merkel ne passe pas, l'UE est morte, tout le monde le sait. Il ne manque plus que l'agenda, mais il ne faut pas demander de dates à ces minables, apparemment ils ne savent vraiment plus ce qu'ils font. Heureusement (?) il y en a d'autres derrière les coulisses de la haute finance qui ne perdent pas le nord.

Supplément d'info:

L'Autriche a préparé le holdup, La loi votée le 21.05.2013 s'appelle "Bankeninterventions- und Restrukturierungsgesetz (BIRG)"
Il ne faut pas s'attendre à de telles infos en provenance de france, ce pays opaque, ce cloaque, mais supposons que les préparations ont lieu dans tous les pays d'Europe.
Eingestellt von Maha

mercredi 29 mai 2013

Invité Message: Il ne s'agit pas d'Obama ...

Soumis par Tyler Durden le 29/05/2013 23:09 -0400
Soumis par Brandon Smith de blogue Alt-Market ,

En 1917, la révolution bolchevique a gagné la victoire générale contre le souverain de l'empire, le tsar Nicolas Romanov II, une règle monarchique largement considérée comme despotique et inhumaine dans son traitement de la citoyenneté russe. Après la famille Romanov qui a été détrônée sommairement exécutée par d'anciens membres de l'armée, le saccage bolchevique a continué contre les vestiges des «Russes blancs», aboutissant à une guerre civile sanglante. Dans l'esprit de la population commune, la propagande communiste était légitime. Les gens avaient été terriblement opprimé, et la seconde guerre mondiale en Europe a été drainant tout espoir de prospérité qu'ils avaient quitté. Les Russes étaient prêts pour un changement brusque et violent même dans leur direction politique.
Cependant, à leur insu, un grand bouleversement allait être fourni pour eux. Leur colère et leur rage, leur esprit révolutionnaire, était sur le point d'être exploité pour produire de vastes gains pour les intérêts internationaux et de créer une expérience à grande échelle dans la tyrannie collectiviste qui allait durer des décennies et des millions de réclamation de vies innocentes.
C'est vrai, dans le cas où vous n'avez jamais lu un livre d'histoire vraie avec des faits concrets, la Révolution russe est un événement presque entièrement fabriquée. Intérêts financiers internationaux, connus aujourd'hui comme des "mondialistes" sans liens patriotiques à aucune nation en particulier, fourni le financement, la philosophie, et même la direction de l'insurrection bolchevique contre Nicolas II:
Maintenant, ce que cela signifie que je soutiens la tyrannie du tsarisme ? Non. Est-ce à dire que je soutiens les actions despotiques de la dynastie des Romanov ? Non, mon point est que un gouvernement immoral a été utilisé par les mondialistes pour rallier les gens opprimés autour d'un gouvernement encore plus immoral et destructeur que les hommes d'argent ont un contrôle total dessus. Les élitistes mesurent la ferveur révolutionnaire d'une société particulière, et, quand ils croient que le moment est venu, ils co-optent la révolution en installant leur propre leadership et de créer leurs propres événements.
À mon avis, la Révolution américaine était une suite surprenante d'alarme pour les mondialistes. Le concept de monarchie centralisée et souverains divins était mort. Les gens du commun étaient prêts à se battre pour le droit de participer à leurs propres systèmes politiques, et que les patriotes américains ont prouvé, qu'ils pouvaient gagner. Les élites ont répondu, habilement, avec des événements comme la Révolution française. Ils ont testé les eaux de mécontentement de la population, alors, ont malmené les révolutions en y étant quand le moment était juste. Si une révolte était sur le point de se produire, bien, tant que les mondialistes contrôlaient le résultat, la révolution pourrait servir leurs intérêts.
Cette stratégie est utilisée encore aujourd'hui. Un simple besoin d'examiner l'escalade de la soi-disant «printemps arabe» de voir que les mondialistes manipulent la colère sociale légitime sur l'oppression légitime afin de créer une rébellion qu'ils peuvent dicter. La déstabilisation de la Syrie étant peut-être l'acte le plus flagrant de l'insurrection fabriquée par les financiers internationaux de l'histoire.
Bien que brutale et sanglante, la révolution est en fait un acte humain très naturel d'équilibre qui s'oppose aux fonctions anormales et d'ingénierie de la centralisation. Les êtres humains ne sont pas destinés à être "exclu". L'esprit de l'individualisme, inhérent à toute personne dès le moment de la naissance, frappe fort contre la construction visible de toute cage. Nous sommes conçus pour se rebeller. Il est un fait de notre existence.
Seul un fou inconscient tenterait de nier que l'Amérique est sur le point de révolution aujourd'hui. Le mécontentement du public politiquement, socialement et économiquement, est à un sommet inégalé depuis des décennies. La Maison Blanche sous la présidence de Barack Obama est en ruines, étouffante dans un sauna de sueur de corruption et de scandale. La révélation du Watergate de Nixon est une plaisanterie par rapport à la conspiration Benghazi de l'insurrection syrienne financée secrètement et faux drapeau trahison contre un diplomate américain, la persécution IRS de l'opposition conservatrice, l'invasion de l'écoute électronique et la confidentialité des journalistes des grands médias, l'admission des initiatives d'assassinat contre l'Américain citoyens, etc, etc Vraiment, si vous considérez-vous sur le «droit», ou la «gauche», si vous avez un sens de la conscience ou de l'honneur, Barack Obama est un monstre aux proportions épiques.
Cela dit, je vous mets au défi question de savoir si Obama est le vrai danger, ou tout simplement un boogeyman utilisée pour contrôler votre sentiment de révolte ?
Les citoyens américains est prêt à casser. Je peux le sentir, et je pense que beaucoup d'autres là-bas peuvent se sentir aussi. Un combat est inévitable. La question est, quelle sera la forme de cette lutte, et qui finira par déterminer le résultat ? Il y a beaucoup de discussions au sein du Mouvement de la Liberté aujourd'hui au sujet des «solutions» qui, je crois, en fonction de références historiques, sont de parfaits exemples de l'opposition contrôlée. Après plusieurs années de travail dans le mouvement, j'ai tout entendu ...

Coup d'état militaire

L'idée de coup d'Etat militaire contre l'administration Obama est séduisante pour plusieurs raisons. D'une part, elle conforte ceux qui craignent sacrifice personnel ou de conflit direct. Il y a beaucoup de gens, même au sein du Mouvement de la Liberté, qui cherchent désespérément à éviter la confrontation. Ils ne veulent pas perdre leur propriété, ils ne veulent pas perdre leur sécurité d'emploi, ils ne veulent pas entrer dans le combat, et ils ne veulent certainement pas à perdre leur vie dans le processus. Ces craintes sont compréhensibles, mais finalement sans importance.
Le concept de coup d'Etat militaire alimente les craintes de l'activiste commun en leur donnant une «sortie» faux. Si les généraux «patriotiques» au sein de l'armée se soulever contre le régime Obama et de pouvoir arracher à ses griffes, puis les citoyens ordinaires seront épargnés le chagrin et la terreur de se battre pour eux-mêmes. Ils n'auront pas à élaborer leurs propres stratégies, leurs structures ou leurs propres solutions de gamme. Ils n'ont qu'à s'asseoir, se permettre factions militaires pour vaincre l' "usurpateur mal", et ensuite profiter de tout ce que le gouvernement les dirigeants du coup concevoir. Certes, tout serait mieux que de continuer sous la domination d'un voyou communiste ...
Je tiens à souligner, cependant, que ce n'est pas ce que les pères fondateurs ont fait, qui est l'une des raisons pour lesquelles ils ont été un tel succès. Direction révolutionnaire a été maintenue par les citoyens, et non pas une équipe d'élites militaires, et au lendemain de la victoire a été gérée par ceux choisis par le peuple pour conduire, pas celles choisies par les généraux. La guerre a été menée par des hommes ordinaires, vivant des vies ordinaires, à l'appui des familles bien-aimées. C'était justement parce que ces hommes avaient tout à perdre ce qu'ils ont été chassés de manière complètement pour réussir. Ils se battaient pour leurs maisons, et leurs principes. Pas pour le pouvoir politique.
Je tiens également à souligner que les opinions de maintien en laiton plupart des militaires cohérentes avec les idéologies néo-conservatrices ou même néo-libéral, qui sont tous deux versions légèrement différentes de la même religion mondialiste. Ils peuvent prêcher pour nous sur leurs grands desseins pour la liberté, mais en réalité, beaucoup d'entre eux cherchent à se coopter notre détermination et l'utiliser pour fomenter une insurrection contrôlée et homogénéisée qui se terminera de la même tyrannie que nous avions initialement espéré vaincre.
Un coup d'Etat militaire n'est pas une solution miracle à nos problèmes. Il peut sembler facile, mais il ne sera jamais vraie liberté pour chacun de nous sans sacrifice tangible. Ce combat est le nôtre. Méfiez-vous de toute personne qui se promène de nulle part et vous propose de combattre pour vous.
Marche sur Washington DC
Nos problèmes ne seront pas résolus par coup d'Etat militaire justement parce que Barack Obama n'est pas la principale source de nos problèmes. Il est un homme du milieu, une mascotte, un vendeur à la dictature collectiviste, et rien de plus. Se débarrasser de lui dans le mauvais sens ne fera qu'exacerber notre dilemme.
Parce que notre combat est un élément mondialiste qui utilise un gouvernement comme un outil, plutôt que le siège du pouvoir, en supprimant un président abusif ne changera rien. C'est pourquoi la "Marche sur Washington" idée est idiotie stratégique à son plus dangereux et cliché. Je ne peux pas vous dire combien de fois au cours des années, j'ai entendu battre la poitrine militants cri de colère, se demandant "pourquoi, oh pourquoi !" Nous faisons tout simplement "prendre les armes" pas et marche dans la capitale. Eh bien, voici quelques bonnes raisons ...
Tout d'abord, combien de révolutions victorieuses ont commencé avec une marche sur un centre de gouvernement ? Je ne peux pas penser à tout. Mais, je ne peux penser à quelques campagnes militaires qui ont été contrecarrés par des marches stupides menées par les dirigeants irréfléchies. Qu'en est-il des batailles de Lexington et Concord, dans laquelle le lieutenant-colonel Francis Smith de l'armée britannique, sous la direction du général Thomas Gage a mené 700 des habitués dans un nid de guêpe de colons qui ont procédé à les éliminer et à lancer pleinement la révolution avec l'American personnes clairement établis aux yeux du monde comme les défenseurs, et les Britanniques comme les agresseurs ?
Qu'en est-il mal conçu confédéré mars sur Fort Sumter qui les a peints comme des agresseurs dangereux contre le Nord, qui hante les campagnes du sud tout au long de la guerre civile, et a même été attribuée en partie comme une raison de leur éventuelle défaite ?
Qu'en est-il l'orgueil conduit marche de George Armstrong Custer, à droite dans la bouche du territoire ennemi, sur un terrain où l'ennemi était beaucoup plus familier, et contre une force d'autant plus grande force ? Cela ne se termine pas si bien non plus ...
Personne avec un sens de combat légitime n'aurait jamais penser qu'un Lexington inverse est une bonne idée pour le Mouvement de la liberté aujourd'hui, et nul avec une compréhension de la guerre asymétrique daignait à conduire des milliers de patriotes en continu, dans ce qui s'apparente à une forme allongée boîte, ou une remise immédiate tuer. Le message envoyé lors d'une telle campagne serait «hey, nous sommes naïfs, n'hésitez pas à nous tuer", ou, "hey, nous sommes pensées, s'il vous plaît prendre nos armes et nous fermons loin sans se battre". Dans les deux cas, on perd, et tout cela au nom d'une attaque mal conçue sur un tas de copains payés et un président fantoche, plutôt que les hommes derrière le rideau. Dumb. Très bête ...

S'appuyer sur l'opposition à la direction du parti

Le Parti républicain est une honte pour beaucoup de conservateurs, mais pas pour les raisons qui devraient être plus embarrassante. Malheureusement, de nombreux Américains ne se soucient appartenant au "camp des vainqueurs", plutôt que le côté droit. Actuellement, les excuses républicains pour les pertes, tournent autour du fantasme de «l'évolution démographique» et «une déconnexion du public plus modérée et libérale». Ces boucs émissaires n'ont rien à voir avec la désintégration du Parti républicain.
En vérité, l'establishment républicain continue à se dégrader non pas parce qu'il ne fait pas appel à une faction de plus en plus imaginaire de bourgeonnement socialiste américain, mais parce qu'il n'a plus fait appel à des conservateurs et des constitutionnalistes. La direction de Neo-Con de la partie arrière supporte en permanence des mesures législatives pratiquement identiques au paradigme Obama détesté. Malheureusement, il ya encore des gens là-bas qui naïfs espérer contre toute espérance que le GOP se lèvera et vaincre le bastion démocrate, tout en le GOP dynamise ouvertement politiques démocratiques.
Considèrent que les républicains et les démocrates fort et bien armé que le public américain en renflouements bancaires massifs qui ont jusqu'ici produit aucun travail réel, et pas de reprise tangible, mais ont peut-être créé la plus grande bulle boursière dans le monde n'a jamais vu.
Considérons la loi "Safe Act" de New York, qui impose des restrictions draconiennes sur le 2ème amendement, qui s'est tenue longue comme une ligne républicaine dans le sable. Pourtant, 11 républicains ont voté OUI en ligne avec les démocrates à adopter la loi.
Considérez que de nombreux républicains Neo-Con attaqué le flibustier contre la législation sur les droits anti-armes au Sénat comme si le mouvement était "bizarre".
Considérons que la mise sur écoute de l'administration Obama est simplement une extension de l'écoute électronique utilisé par l'administration Bush vertu de la FISA et le Patriot Act.
Envisager l'expansion de l'assassinat pouvoirs exécutif et de restitution dans le cadre du NDAA, qui sont largement soutenue par les républicains et les démocrates.
Considérons que la AUMF, la résolution qui est souvent utilisé pour justifier la poursuite du passage des dispositions NDAA pour le traitement des citoyens américains comme «combattants ennemis», a été mis en place sous George W. Bush, et est défendue à ce jour par de nombreux républicains malgré les abus de Barack Obama.
Considérer que les dispositions au sein de la dernière loi sur l'immigration qui appellent c'est identité biométrique ainsi que le suivi des citoyens américains sont pris en charge par les démocrates et les républicains.
Considérez que John McCain, souvent qualifié de «die-hard républicain» et héros de islamophobes partout, a personnellement visité avec les insurgés syriens travaillant ouvertement avec Al-Qaïda pour renverser le gouvernement Assad. Ce sont les mêmes insurgés qui ont été accusés de faux drapeau attaques aux armes chimiques qui ont ensuite été imputés à Assad, et les mêmes insurgés qui ont un penchant pour couper les têtes et de manger les cœurs premières de leurs prisonniers devant des caméras vidéo. Pour tous les discours d'Obama étant secrètement soutien du terrorisme islamique, les républicains semblent être tout aussi sympathique.
Je pourrais continuer encore et encore, mais je pense que mon point est clair, il n'y a pas de lumière au bout du tunnel de l'élection au sein du Parti républicain. Les néo-conservateurs et les néo-libs ont le même objectif, la centralisation totale et la dissolution de la souveraineté américaine. Les deux parties sont simplement poursuivent le jeu perpétuel du bon flic mauvais flic contre, changeant les rôles tous les dix ans pour tenir le public confus et dépendant du système plutôt que d'imposer leurs propres solutions. Barack Obama n'est rien de plus qu'un point d'appui - un élément utile de levier destiné à pousser les Américains d'une initiative fausse à l'autre, ou à nous diviser complètement. Notre combat n'est pas avec Obama, c'est avec TOUS les mondialistes qui entravent notre liberté, indépendamment de ce parti ils sont affiliés. Si nous laissons le débat, et la bataille, à encadrer autour de la présidence Obama superficielle, puis nous nous sommes permis d'être cooptés, et toute action révolutionnaire nous prenons ensuite finirons exactement comme la rébellion bolchevique fabriqué; il ne sera pas signifier une fichue chose.

mardi 28 mai 2013

Le gaz de shiste



Après le lourd problème des drones lâchés dans la nature et dont on ne sait à qui ils appartiennent ! (terroristes ou... terroristes ?) et de ses conséquences à venir et qui ne sauraient tarder comme d'identifier les faux-drapeaux des vrais faux-drapeaux (!), arrive comme un 'crachat à la gueule' celui de l'eau (qui, déjà gratuite par nature est payante !) supplanter par celui de la fausse indépendance énergétique et découvrant idiotement ce que chacun à chez lui en abondance sous ses pieds: le gaz de shiste ! Gaz de shiste qui - faute de compression suffisante comme le sont les butane & propane issus du pétrole - nécessitent la poussée de l'eau additionnée de produits chimique pour le faire sortir. Mais, là où est le problème pourtant révélés depuis des années, c'est que ce gaz... ne se laisse pas faire ! Ainsi, compressé, il s'expanse en des infiltrations naturelles vers toutes les nappes phréatique qui constituent nos réserves et, ressort donc: au robinets d'eau de cuisines comme aux pommeaux de douche et wc. D'où le danger inhérent d'avoir ses appartements envahit par cette matière inflammable aux résultances de faire tout sauter !
Et là, tous les cons du monde ayant découvert la pierre philosophale comme mr Jourdain s'aperçut qu'il faisait de la prose, de mettre en batterie toutes les infrastructures nécessaires à la fracturation en vue de capturer vivant ce précieux trésor caché que personne n'a voulu durant des siècles !

Ainsi, il faut le dire: l'exploitation du gaz de shiste annonce t-il la fin du monde par la pollution irréparable de nos besoins d'eau, empoisonnement souterrains sans frontières !
Mais, remarques importantes, si le pétrole et ses gaz viennent principalement de l'étranger et qu'ils sont bien les seuls a en subir les désagréments de son exploitation dû aux législations laxistes, ils seraient bien les derniers... à avoir de l'eau pure sur Terre. D'où la nécessaire prise de conscience de ce qui nous arrive comme 'un cheveu dans la soupe' et que, comme ceux d'Eléonore, quand il y en a plus il y en a encore !


http://www.youtube.com/watch?v=6UyWy5FhGy4

Besoin de chef ?

Dans ce vaste monde qui se dit 'étêté' jusqu'au dernier de l'enclume, tout problème rencontré est ou ne peut être solutionner par soi-même. Dans le cas où l'être humain n'a d'agrément il fait appel à autrui. C'est, ce qui est appelé communément 'vivre en société' que d'évoluer avec l'aide de quelques-uns qui procurent en ce sens un 'cerveau extérieur' supplétif et conséquent propre à nous 'grandir de savoir' et d'en faire partager ses remarques personnelles.
Dans 'l'union fait la force', le terme défini évoque la force manquante auquel il fait allusion comme à celui de neurones distraites qui manqueraient pour en construire la chose. D'où intrinsèquement celui de démocratie dans laquelle chacun à le droit et devoir de parler afin d'en justifier son parcours personnel. Or, très vite, le terme 'd'idée personnelle' a t-il été relégué au niveau de 'peu de chose' voire d'absentitude face à celui qui détient une arme pouvant entraîner des blessures ou la mort. C'est ce qui est appelé 'chef' et qui traversera les siècles sans tenir compte de son entourage. Ainsi, le 'chef d'Etat' tel un pilote d'engin qui se déplace, entraîne t-il avec lui ses passagers en multipliant les accidents en cours de route sans jamais n'écouter les conseils de prudence des 'angoissés de l'habitacle' et d'en définir les causes d'accrochages fréquents comme étant celles de l'état désastreux de la route ou des essuie-glaces défaillants qui l'empêchent de voir, des freins gémissants, etc. Donc, aux termes de remontrances comme "Tu veux pas que je prenne le volant ?" ou d'autres remarques passant pour inepties, il se dit et rappelle qu'il est 'chef' ! (voir 'gros con sans scrupule').

Ainsi, depuis que 'le monde est monde' et que son nombre d'habitants est exponentiel, les seuls progrès réalistes que nous avons tous pu constater appartiennent au peuple qui découvre, construit et en fait part à ses compatriotes tandis que le rôle de chef se démarque t-il de ces idées progressistes en lançant guerres sur guerres comme en ruinant les sujets au travers de confiscations dont il aurait le secret et d'en gérer les finances que pour en fortifier son siège. De sorte que si 'l'union fait la force' et que la quasi-totalité des terriens occupe les forces vives de la nation (autant physiquement qu'intellectuellement), il ne viendrait même pas à l'idée d'un Dirigeant d'en demander aux passagers de la galère où veulent-ils qu'ils soient conduit ! Là est donc remis en cause le terme désuet de démocratie où - jusqu'aux médias - l'on s'abstient de dénigrer telle ou telle entreprise ou produit vu que ce sont eux qui payent la publicité qui les fait vivre et donc de ne parler que des nouveaux produits qui n'ont subit encore aucune critique. D'où les fameux 'remaniements ministériels' qui tendraient à faire disparaître les mauvais souvenirs pour en ajouter d'autres à venir mais dont la cause reste à définir. Ainsi, à longueur de journées entend-on 'qu'il faut aller de l'avant' et cesser de ressasser les commémo comme étant des défaites et que s'il y a des monuments aux morts c'est parce qu'ils n'avaient rien compris !
Donc au terme validé que chacun doit ressembler à son chef (et non celui que l'habit ne fait pas le moine), si tout le monde suivait son regard... on serait tous con de père en fils et déjà mort cent fois d'en écouter discours !

Une société est un ensemble où chacun a son mot à dire (devinez lequel !) et que quand on est pas capable de tenir une épicerie l'on ne doit pas s'occuper de gérer une grande surface !

lundi 27 mai 2013

Baroud d'honneur ?

  Qu'il existe des marchés truqués, ce n'est pas nouveau et se font plus ou moins 'à la gueule du client', qu'ils existe des médias désinformatifs est un pléonasme, mais qu'il existe encore des acheteurs d'or-papier... mérite que l'on se pose question ! En principe, la personne qui investit dans ce type d'achat et dotée de tunes à ne plus savoir qu'en foutre (çà le regarde) mais d'une cervelle d'oiseau; ce qui - me direz-vous - ne colle pas ensemble ! Exact. Donc, même si le prix de l'once affiche 'plancher' et que ce sont des milliers qui sont achetées... par des personnes qui connaissent sciemment la valeur du papier - c'est-à-dire qui NE PEUT PAS être échangé contre du métal et vaut donc: ZERO, il y a de quoi demeurer perplexe ! Que des gens gaspillent leur pognon dans des Picasso ou autres gribouillis sur toiles: chacun ses goûts.
Ainsi aux regards des actualités boursières peuvent se dessiner deux perspectives: l'une faite de vents où des joueurs de belote ne miseraient plus des haricots mais 'de l'or-papier'; donc, les cours fluctuent. L'autre est plutôt bizarre et s'adresserait à des initiés ou à de ceux qui croient en être (!). Donc, comme dans la perspective de recevoir prochainement une météorite en or ne mérite pas un marché du père noël, resterait celle d'une vaste 'confiscation' (suite à l'éventualité où un pays aurait des ADM non officiels) et que ces bijoux volés seraient fondus en directions des réclamations auprès des banques des heureux clients. Mais, quand bien même la majeure partie du butin serait complète (passer la planète entière au détecteur de métaux ?), le marché du papier dépassant de 10 fois tout l'or disponible s/Terre, certains 'initiés' n'auraient plus qu'à se rhabiller.
Bon; maintenant, passons à 'autre chose'. Pourquoi le prix de l'or est-il maintenu si bas ?... pour que des gens achètent ! 'Acheter' veut dire quoi ? Acheter de l'or c'est rassembler ses économies en un format minimum (et transportable). Donc, s'il y a 'confiscation' tout part d'un coup et plus rien en poches ! Effectivement, je vois mal un gouvernement saisir des meubles et véhicules qui ne représentent aucune valeur définie.
Disons franchement que si çà sent le baroud d'honneur il n'y a pas loin du Capitole à la roche Tarpéienne et que l'avenir radieux des investisseurs de demain serait comme compromis en des conjonctures inhospitalières !

samedi 25 mai 2013

Les merdes mises sur écoute ?

Suite à l'enquête publique démontrant (par a + b ?) que l'on passe plus de temps (sitôt éveillé) à parler à soi-même plutôt qu'aux autres est apparu la nécessité - pour les pouvoirs publics - d'en savoir plus du 'koi-ki-pense-le-môssieu-ou-la-donzelle' en favorisant - sous peine de publicité - l'accès à ce moyen de communication vulgairement appelé 'téléphone'. Ainsi, la pensée profonde de chaque être debout (la plupart du temps) doit-elle être soumise à l'approbation des Dirigeants outrageusement nommés 'élus' afin de s'en épurer quelques mauvaises idées de faire révolution comme aux termes transmis de génération en génération d'en enculer le chef de gare même s'il n'y a pas de train, ainsi que de celui que d'éteindre la télé en disant "tous des cons, té !" ou "qu'est merde !" en souriant bêtement à la box munie de micro & caméra qui se marrent intérieurement.
Ainsi, dans l'attente de l'avoir en nous-mêmes sous forme de suppo comme quoi c'est l'oreille qui écouterait ce qu'il se dit en notre dos ("Parle à Mt Cul ma tête est malade"), les FAA (Fournisseurs d'Accès à l'Anus) se sont ainsi transmis la bonne nouvelle que la 'pet' serait annonciatrice du général KK et qu'il ne serait pas de trop bien faire que d'employer the double-couche de 'PQ' afin de n'abîmer cet orateur suprême qui témoigne en quelques lieux le rejet sociétal, comme d'en sublimer le contact en y faisant des rencontres autres que s/Internet !
"Misère de misère sur quoi me suis-je assise ?" pourrait s'interpréter le règne de la reine d'Angleterre au pourquoi le trône n'a pas cette ouverture-pensée offerte à tout petit-queen (autre qu'au fils Charles) et qui me laisserait distinguer tout confortablement en quels tissus et beaux draps me suis-je fourré si ce n'était que le sceptre (muni maintenant de pile électrique) me fait un mal de chien et que ce n'est plus de mon âge d'en faire encore profiter les autres.
D'où la spirale incluse d'en visser quelques-uns et d'en sortir le bouchon que lorsqu'on est à table afin d'en échanger par 'les voies naturelles' les méandres concis de discussions entamées et fendues à toutes épreuves que d'aborder le sujet par les plus basses idées comme si l'assise de ces idées folles comptaient en ces moments-là ! D'ailleurs, les pénétrations incestuelles d'avoir du cul pour se faire bien voir - et qui sont transmises 'par voies familiales' - n'étant limitées qu'aux proches intimes du 'petit cercle d'amis' ne sont que le propre du témoin assisté qui n'est point condamnable même s'il a vécu en termes étroits d'ascenseur quelques promiscuités dérangeantes des ordres du pouvoir.
Ainsi naissent les merdes qui sont tombées (Harpic ?) dans la cuvette comme d'autres dans la marmite de potion magique en laissant à la chasse cette chose louche qui demandera à l'assistance invitée de tendre les assiettes pour en recevoir les excrèmes sacrements et transmettre aux descendants (Oesophage, Estomac et Tube-du-colon) cette chose divine que de pouvoir dire "c'est moi qui l'est faite !" et celle à l'assistance qui part en courant un appel comme "Aaaa taaable !!"

vendredi 24 mai 2013

Vive le gaz carbonique !

Le CO2 nous «serre» !
.

Alors que la législation prévoit de mettre en place une taxe CO2 avec pour objectif de réduire les dépenses énergétiques de 10%, voici quelques éléments de réflexion quant à la conception des installations techniques de serres et leur mode de fonctionnement pour utiliser au mieux le CO2. Commençons par les intérêts agronomiques du CO2.

Article
A la base de la croissance des plantes, on trouve la photosynthèse, qui combine CO2 et eau pour fabriquer les sucres qui serviront à construire la plante en exploitant l'énergie lumineuse disponible.
Les plantes, grâce à la photosynthèse, sont les seuls êtres vivants capables d'exploiter le CO2 atmosphérique pour fabriquer des acides aminés et protéines. Les animaux et l'homme dépendent des plantes pour cette fonction. La photosynthèse augmente avec la lumière ainsi qu'avec le CO2 disponible c'est-à-dire que si le niveau de CO2 est trop faible, la lumière est mal exploitée.

Exemples:
- à 350 ppm, niveau atmosphérique, et 200 W/m2, la plante assimile 20 kg de CO2 par hectare et par heure.
- si la teneur en CO2 tombe à 100 ppm, la plante n'assimile plus que 10 kg de CO2 par hectare et par heure. C'est comme si on ne disposait plus que de 80 W/m2 de lumière; la perte est de 120 W/m2.
Un hectare de serre contient environ 40'000 m3 d'air, soit 14 m3 de CO2 ou 27.5 kg de CO2, soit une heure de photosynthèse à 350 W/m2 sans ventilation.
Pour capter la lumière et le CO2 nécessaires à la photosynthèse, la plante a besoin de surface foliaire. Cette surface sert aussi à la transpiration, qui est le moteur de l'absorption hydrique et minérale. Pour la tomate, 30 % de la biomasse sont alloués aux parties végétatives, feuilles, tiges et racines alors que les 70 % restant sont alloués aux fruits.
Comme la serre limite les échanges gazeux avec l'extérieur suivant la ventilation, il est intéressant d'apporter du CO2 aux plantes pour favoriser la photosynthèse. Les concentrations peuvent être de 650 à 1000 ppm en hiver, soit 3 à 20 kg /ha/h, et de 400 à 500 ppm en été pour éviter les pertes trop importantes par ventilation, soit 25 à 40 kg/ha/h injecté.
Dans tous les cas, une concentration plus faible mais durant plus longtemps fournit plus d'efficacité, le matin de préférence.

Maîtrise des installations
L'usage du gaz naturel en chaufferie permet la production gratuite de CO2. Ce gaz est composé essentiellement de méthane (CH4) dont la combustion complète produit du gaz carbonique (CO2) et de la vapeur d'eau.
La combustion d'1 m3 de gaz nécessite 2 m3 d'oxygène soit 10 m3 d'air. Cette combustion va produire environ 11 m3 de produits contenant 2 kg de CO2 pouvant être injectés en serre après refroidissement et condensation de la vapeur d'eau.
L'énergie thermique récupérée après condensation atteint 11 kWh.
Les besoins thermiques d'une serre sont extrêmement variables au cours de l'année et au cours d'une journée. Alors qu'une puissance thermique en chaufferie de 300 à 500 kW/ha est suffisante pour assurer la production de CO2 nécessaire, soit 70 à 100 kg/ha/h, une puissance de 3000 kW/ha sera exigée durant quelques jours par an pour passer les pointes de froid hivernales.
Il y a donc au minimum un facteur 6 entre la puissance thermique installée en chaufferie et la puissance thermique suffisant à produire le CO2.
Une chaufferie bien conçue pour la production de CO2 comportera deux chaudières fonctionnant en cascade. L'une fonctionne prioritairement pour les besoins en CO2 et l'autre vient en complément pour assurer les besoins thermiques. Dans la pratique, on trouve fréquemment des chaufferies équipées de deux chaudières de puissance similaire (1500 kW/ha chacune), équipées de brûleurs modulants.
Nous conservons toutefois le principe d'une chaudière de base produisant le CO2 et d'une chaudière assurant la modulation thermique.
En équipement complémentaire, on trouvera des ballons de stockage d'eau chaude. En effet, la photosynthèse se fait en présence de lumière, donc le jour.
Or, la serre, qui est un capteur d'énergie, voit par conséquent ses besoins thermiques diminuer le jour. Pour permettre les injections de CO2, les chaudières fonctionnent le jour sans demande énergétique et l'eau chaude produite est stockée dans un ballon.
Cette eau chaude sera restituée préférentiellement la nuit lors d'une demande thermique. Le stockage d'eau chaude permet donc à la fois d'optimiser les besoins en CO2 et la demande énergétique de la serre.

Exemple concret de l'utilisation du CO2
Faisons une comparaison de trois types d'installations existantes (voir tableau ci-dessus):
- serre sans équipement d'injection de CO2
- serre équipée pour l'injection de CO2 sans stockage d'eau chaude
- serre équipée pour l'injection de CO2 avec stockage d'eau chaude.
Ces chiffres méritent quelques explications.
Tout d'abord, les dépenses énergétiques sont plus importantes lorsqu'on injecte du CO2 sous serre. L'écart de 16 % d'énergie supplémentaire entre une serre sans CO2 et une serre avec CO2 est dû à la pratique du minimum tuyau, c'est-à-dire que nous conservons une température d'eau de chauffage de l'ordre de 30 à 35°C en permanence pour faire fonctionner la chaudière et donc injecter du CO2.
Par contre, on note un écart thermique de 3 % entre une serre avec CO2 et une serre avec CO2 plus stockage d'eau chaude.
Cet écart est dû aux déperditions thermiques du stockage d'eau chaude.
On constate donc qu'un stockage d'eau chaude n'engendre pas de sur-consommation d'énergie, mais permet d'injecter plus de CO2 dans les serres puisque dans ce cas on découple le fonctionnement de la chaudière en l'activant le jour.
Simulation de la réduction énergétique Supposons des besoins en chauffage de 330 kWh/m2/an. L'année n+1, je m'engage a réduire ma consommation de 10%, comme le prévoit la loi c'est-à-dire que je décide de dépenser 297 kWh/m2/an en posant par exemple des écrans thermiques ou en choisissant une variété moins exigeante en température. La réduction correspondante de gaz consommé atteint alors 3 m3, soit 6 kg de CO2 (équivalent à 33 kWh/m2/an). C'est ce que prévoit la loi pour une serre sans CO2 .
Or, si l'on injecte du CO2 sous serre, la comparaison précédente montre que l'on a certes augmenté les dépenses énergétiques à 323 kWh/m2/an, mais l'on a ramené les rejets de CO2 dans l'atmosphère à 44,3 kg (58,8 – 14,5 kg), soit en dessous de la réduction prévue par la loi. Dans ce cas, l'objectif est déjà atteint et l'on peut faire beaucoup mieux avec un stockage d'eau chaude.
La serre sans injection de CO2 peut être comparée à n'importe quelle entreprise qui consomme de l'énergie pour ses besoins spécifiques. Et les serristes disposent des moyens de mettre en avant les installations ou équipements spécifiques réalisés pour utiliser au mieux le CO2 et par là-même, limiter les rejets dans l'atmosphère.
Tous les chiffres mentionnés dans cet article ont fait l'objet d'une étude menée par Gaz de France en collaboration avec l'AIREL de Sainte-Livrade région Sud-Ouest et une journée Top Gaz en mars 1998.

Intervenants: M.Tchamitchian, INRA-Avignon, Intérêts agronomiques du CO2 , M.Leroy, expert gaz industrie Gaz de France, Maîtrise des installations, I . Bertrand, direction de recherche Gaz de France, Stockage eau chaude, F.Carmelez, AIREL, gestion du CO2 sous serre, conduite des facteurs climatiques, résultats agronomiques.
 

jeudi 23 mai 2013

L'hyperinflation - 10 pires cas

Par Andrew Milne
22 mai 2013

J'ai un petit soft soignée sur mon smartphone que j'aime regarder quand je me sens ennuyé. Il ne va rien changer dans ma vie, mais ça me fait penser que je vois les chiffres d'horloge, et puis tout à coup s'arrêter pendant quelques secondes. C'est l'application qui me dit que le combien la dette nationale de chaque pays s'élève à en temps réel. Comme je m'assieds à mon écran d'ordinateur, les Etats-Unis montants nationaux de la dette de $ 17 041 241 xxx xxx. Pardonnez les x ... ils ne sont pas des baisers ... J'ai essayé d'obtenir les six derniers chiffres, mais il n'y a aucun point, ils se déplacent trop vite! Speedie Gonzalez a obtenu dans cette app! Il fonctionne à $ 54 087 par personne. C'est la même valeur que 3 408 248 816 XXX Big Mac repas.
L'inflation est bien chaude aujourd'hui, l'hyperinflation est encore plus chaude ! Nous pensons que nous sommes moderne, contemporain, intelligent et prêt à faire face à tout. Nous avons vu que-tout-avant, fait-il-fait-attitude. Mais, nous ne sommes pas un patch sur ce que certains pays ont vécu dans les pires cas d'hyperinflation dans l'histoire. Voici la liste des 10 pires cas dans l'histoire. Nous allons commencer par le pire premier ... Pensons positif !

1. Hongrie 1946
L'inflation à son apogée a atteint un chiffre stupéfiant de 13,6 trillions% par mois ! C'est 13, 600, 000, 000, 000, 000%. Le plus grand projet de dénomination était de 100 trillions de note. Les prix ont fini par doubler toutes les 15 heures à la fois.

2. Zimbabwe 2008
Les prix ont doublé ici toutes les 24,7 heures en Novembre 2008 et l'inflation a atteint un niveau de 79 milliards-odd%. Ils ont finalement cessé d'utiliser la monnaie officielle et sont passés à la Rand sud-africain ou le dollar américain. Une miche de pain a fini par coûter 35 millions de dollars. C'est le cas le plus récent. C'était le programme de redistribution des terres de Mugabe qui a causé cela.

3. Yougoslavie 1994
En à peine une mois de Janvier 1994 l'inflation a augmenté de 313 millions%. Les prix ont doublé tous les 34 heures (ce qui n'est rien comparé à la Hongrie). La monnaie fini par être réévalué 5 fois au total entre 1993 et 1995, mais en vain. La cause ? Une récession déclenchée par des emprunts à l'étranger et une lutte politique en cours dans les années 1980 et la décennie suivante.

4. Allemagne en 1923
Adolf Hitler est arrivé au pouvoir à la suite de la pression hyperinflationniste (au moins l'une des raisons). Les prix ont doublé tous les 3,7 jours et l'inflation s'élève à 29,500 %. L'Allemagne a été paralysé avec les paiements de réparation après le traité de Versailles et la fin de la Première Guerre mondiale

5. Grèce 1944
Les prix ont commencé à augmenter de 13 à 800% en Octobre 1944 et ils ont doublé tous les 4,3 jours. L'ennui, c'est la dette contractée par la Seconde Guerre mondiale.

6. Pologne 1921
Les prix ont augmenté en 1921 de 251 fois par rapport à ceux de 1914. Ils ont doublé tous les 19,5 jours. Le zloty a été présenté comme la nouvelle monnaie en 1924 dans une tentative de prendre un nouveau départ. L'inflation s'est établie à 988, 233 % en 1924.

7. Mexique 1982
Le Mexique a un taux d'inflation de 10 000 % en 1982 (principalement en raison de trop de dépenses sociales).

8. Brésil 1994
L'inflation était de 2, 075,8 % à son paroxysme en 1994. Le réel a été adopté en 1994 et il a réussi à calmer l'inflation.

9. Argentine 1981
Le projet de loi de dénomination la plus élevée était la note d'un million de pesos. Le peso a été réévalué à trois reprises.

10. Taiwan 1949
Il s'agissait d'un effet d'entraînement sur la Chine et la guerre civile chinoise. Le Nouveau dollar de Taïwan a été publié en Juin 1949. Le taux d'inflation mensuel s'élève à 399 %

L'inflation peut être rampante (inflation faible ou modérée) ou au galop. Nous pouvons parler de l'hyperinflation et la stagflation (inflation et récession). La déflation n'est pas mieux. Nous avons tant de noms pour elle.
Hyperinflation signifie que les prix ont doublé en un si court espace de temps que nous ne pouvons pas faire face à tout cela. Hyperinflation vient au sujet au temps de la détresse, de la guerre, des conflits, des bouleversements, des changements des niveaux sans précédent. Il vient du fait que nous n'avons pas encore appris à contrôler. L'histoire se répète, nous entendons les gens disent. Heureusement, cela ne se répète pas trop souvent. Croisons les doigts.
Mais, dans le temps qu'il a fallu pour moi d'écrire cela, la dette nationale américaine est maintenant une valeur de $ 17 041 308 85xx xxx, cela signifie que 3 408 261 915 xxx Big Mac repas !

mercredi 22 mai 2013

Euphorie boursière sur caféine monétaire


http://www.bilan.ch/myret-zaki/redaction-bilan/euphorie-boursiere-sur-cafeine-monetaire

Bubble l'économie américaine va devenir un trou noir économique

Par Michael,
le 21 mai 2013
 
Qu'est-ce qui va se passer quand la plus grande bulle économique dans l'histoire du monde apparaît ? Les médias traditionnels ne parle jamais de ça. Ils sont beaucoup trop occupés à couvrir les derniers combats à Washington et à ce que Justin Bieber a été à la hauteur. Et la plupart des Américains semblent penser que si le Dow maintient établir de nouveaux records de tous les temps que tout doit bien se passer. Malheureusement, ce n'est pas du tout le cas. À l'heure actuelle, l'économie américaine expose tous les symptômes classiques d'une économie de bulle. Vous pouvez voir quand vous prenez du recul et avoir une vision à plus long terme des choses. Au cours de la dernière décennie, nous avons ajouté plus de 10 milliards de dollars à la dette nationale. Mais la plupart des Américains ont montré très peu d'intérêt que le solde de notre carte de crédit national a grimpé de 6 milliards de dollars à près de 17 milliards de dollars. Pendant ce temps, Wall Street a été transformé en le plus grand casino de la planète, et une grande partie de l'argent neuf que la Réserve fédérale a été imprudemment imprimer jusqu'à est allé dans les stocks. Mais le Dow Jones ne tient pas établir de nouveaux records parce que les fondamentaux économiques sous-jacents sont bons. Au contraire, l'euphorie téméraire que nous voyons sur les marchés financiers rappelle en ce moment je suis très bien de 1929. la dette de marge est absolument en plein essor, et chaque fois que se produit un accident rapidement suit. Mais cette fois, quand un accident se produit, il pourrait très bien être différent de tout ce que nous avons jamais vu avant.
Les 25 principales banques américaines ont plus de 212 milliards de dollars d'exposition aux dérivés confondus, et quand ce château de cartes s'écroule il n'y a aucun moyen que quelqu'un sera en mesure de soutenir le sauvegarder. Après tout, le PIB américain pour une année entière est seulement un peu plus de 15 milliards de dollars.

Mais la plupart des Américains sont seulement concentrés sur le court terme parce que les grands médias se concentrent uniquement sur le court terme. Les choses sont bonnes cette semaine et tout allait bien la semaine dernière, il n'y a donc pas lieu de s'inquiéter, non ?
Malheureusement, la réalité économique ne va pas changer même si chacun d'entre nous essaient de l'ignorer. Ceux qui sont prêts à prendre un regard honnête sur ce qui s'en vient sur la route sont très troublés. Par exemple, Bill Gross de PIMCO dit que son cabinet voit "des bulles partout» ...
Nous voyons des bulles partout, et ce n'est pas d'être dramatique et de ne pas leur suggérer apparaîtra immédiatement. Je viens de proposer sur le marché obligataire avec une bulle dans les trésors et les bulles des spreads de crédit étroits et les prix à rendement élevé, que peut-être il ya une distorsion importante là-bas. Cela dit, il suggère que, tant que la Fed et la Banque du Japon et d'autres banques centrales continuent à faire des chèques et ne se retirent pas, alors la bulle peut être pris en charge que dans des bulles. Ils soufflent des bulles. Quand ça s'arrête, il y aura des répercussions.
Et malheureusement, ce n'est pas seulement les Etats-Unis qui a une économie de bulle. En fait, la bulle financière gigantesque au cours au Japon peut éclater avant notre propre bulle financière fait. Ce qui suit provient d'un récent article de Graham Summers ...
Tout d'abord, le Japon est le deuxième plus grand marché obligataire au monde. Si les obligations souveraines japonaises continuent de baisser, poussant les taux plus élevé, alors il ya eu un changement tectonique dans le système financier mondial. Rappelez-vous l'impact que la Grèce a eu sur les prix des actifs ? Le marché obligataire de la Grèce représente moins de 3% de la taille en japonais.
Pour plusieurs décennies, les obligations japonaises ont été considérés comme «sans risque». À la suite de cela, les investisseurs sont disposés à prêter de l'argent au Japon à des tarifs extrêmement bas. Cela a permis à l'économie du Japon, le deuxième plus grand dans le monde, à putter long marginale.
Donc, si les obligations japonaises commencent à imploser, cela signifie que:

1) Le deuxième plus grand marché obligataire au monde est entré dans un marché baissier (avec liquidations proportionnelles et des rachats par les investisseurs institutionnels dans le monde entier).
2) La deuxième plus grande économie du monde va s'effondrer (avec l'impact sur les exportations mondiales).
Les deux sont des problèmes véritablement épiques pour le système financier.
Et bien sûr, l'ensemble du système financier mondial est un ensemble géant de la dette, le risque et le levier à ce point. Nous n'avons jamais rien de ce genre dans l'histoire du monde vu. Quand vous prenez du recul et de prendre un bon regard critique sur les chiffres, ils sont vraiment stupéfiant. Les statistiques suivantes sont d'un de mes précédents articles intitulé « pourquoi l'économie mondiale est condamnée ? Le système mondial de pyramide financière de la Numbers "...
- 70.000.000.000.000 $ - La taille approximative du PIB total mondial.
- 190.000.000.000.000 $ - La taille approximative du montant total de la dette dans le monde entier. Il a presque doublé de taille au cours de la dernière décennie.
- 212.525.587.000.000 $ - Selon le gouvernement américain, c'est la valeur notionnelle des dérivés qui sont détenus par les 25 plus grandes banques des États-Unis. Mais ces banques ont seulement un actif total d'environ 8,9 trillions de dollars combinés. En d'autres termes, l'exposition de nos plus grandes banques aux produits dérivés emporte sur leurs actifs totaux dans un rapport de 24 à 1.
- 600.000.000.000.000 $ à 1.500.000.000.000.000 $ - Les estimations de la valeur nominale totale de tous les dérivés mondiaux tombent généralement dans cette fourchette. À l'extrémité supérieure de la fourchette, le ratio des dérivés au PIB mondial est de plus de 21 pour 1.

La crise financière qui s'est passé en 2008 aurait dû être un signal d'alarme pour les nations du monde. Ils devraient avoir corrigé les erreurs qui se sont produites de sorte que rien de tout cela ne se reproduira plus. Malheureusement, rien n'a été fixé. Au lieu de cela, nos politiciens et les banquiers centraux sont devenus obsédés par regonfler le système. Ils s'entassent encore plus la dette, des tonnes imprudemment imprimés d'argent et de coups de pied la boîte sur la route pendant quelques années. Dans le processus, ils ont fait nos problèmes à long terme encore pire. Ce qui suit est une citation récente de John Williams de shadowstats.com ...
Les crises de solvabilité économique et systémique des huit dernières années se poursuivent. Il n'a jamais été un recouvrement effectif après le ralentissement économique qui a débuté en 2006 et s'est effondré en 2008 et 2009. Il s'en est suivi une longue période de stagnation de l'entreprise qui a commencé à baisser à nouveau en deuxième et troisième trimestre 2012. La reprise officielle vu dans le PIB a été une illusion statistique générée par l'utilisation de l'inflation sous-estimée dans le calcul de séries économiques (voir commentaires du public sur l'inflation). Néanmoins, étant donné la nature de la déclaration officielle, le nouveau ralentissement va probablement se faire reconnaître comme le deuxième plongeon dans une double ou multiple en récession.
Ce qui continue de se dérouler dans les crises systémiques et économiques est juste une partie en cours de la crise 2008. Toutes les actions et les interventions extraordinaires ont acheté un peu de temps, mais ils ne permettent pas de résoudre les différentes crises. Que les crises continuent peut être vu dans la détérioration de l'activité économique et dans les actions paniqués par la Réserve fédérale, où il proactive monétise la dette du Trésor américain à un rythme suggestif d'un Trésor qui est incapable d'emprunter autrement.
Et il ya déjà beaucoup de signes que le prochain ralentissement économique se rapproche rapidement.
Par exemple, les revenus des entreprises sont en baisse au Wal-Mart, Proctor and Gamble, Starbucks, AT & T, Safeway, American Express et IBM .

Chiffre d'affaires à Wal-Mart serait-il de tomber si l'économie allait mieux ?
Demandes d'allocations chômage aux États-Unis a frappé une semaine plus élevé depuis six la semaine dernière. Nous ne sommes pas dans la zone de danger encore, mais une fois qu'ils atteignent 400.000 qui sera un grand drapeau rouge.
Et même si nous sommes encore dans les "bons moments" relativement parlant, le gouvernement fédéral parle déjà de serrage programmes d'aide sociale. En fait, il ya des propositions au Congrès en ce moment de faire des coupures importantes au programme de coupons alimentaires.
Si les bons d'alimentation et d'autres programmes de protection sociale se coupe, qui va faire beaucoup de gens très, très en colère. Et que la colère et la frustration sera encore pire quand les prochaines grèves et des millions de personnes ralentissement économique commencent à perdre leurs emplois et leurs maisons.
Ce que nous voyons en ce moment, c'est le calme avant la tempête. Espérons que cela dure aussi longtemps que possible afin que nous puissions avoir plus de temps pour se préparer.
Malheureusement, cette bulle de faux espoir ne durera pas éternellement. À un certain moment, il va se terminer, et puis la douleur va commencer.

http://theeconomiccollapseblog.com/archives/americas-bubble-economy-is-going-to-become-an-economic-black-hole

mardi 21 mai 2013

La chasse d'eau pour les nuls

Je vais vous conter là une histoire de quelque chose où nous passons tous les jours à côté s'en le voir qui est celle de la chasse d'eau des toilettes. Les personnes 'âgées' se souviennent qu'à 'leur époque' le bassin d'eau des wc se situait en hauteur aux environs d'1,80 m avec chaînette et poignée dont il fallait en actionner le dispositif d'haut en bas pour faire descendre l'eau. Et, les temps passant, au fil des décennies l'on en oublia même le pourquoi 'nos ancêtres' intelligents l'avaient conçu ainsi.
Remarquez qu'aujourd'hui les chasses d'eau se situent toutes à hauteur de lunette et... qu'elles ne nettoient pas assez. Pourquoi ? Figurez-vous que cette escroquerie dont on ne sait si ce sont les designers où les Directeurs d'usine qui en sont la cause (ou quelconque ministre) a passé inaperçu aux yeux de toutes et tous. Revenons au pourquoi du bassin d'eau placé en hauteur et observons-le. Tout petit ! Pourquoi tout petit ? Parce que fixé en hauteur il place la force par gravité éloignée de la cuvette et, de cette façon, se contente de moins d'eau et nettoie mieux !
Pour mieux comprendre, un autre exemple: Imaginez que la chasse d'eau soit placée à 10 m d'hauteur et que le bassin ne contienne que 2 litres d'eau (je n'ai pas fait les calculs). 2 l = 2 kg. Lâchez un poids de 2 kg de 10 mètres d'hauteur et dites-moi ce qui se passe en bas ! Ainsi est-il prouvé que plus le bassin est situé haut moins il a besoin d'eau. Maintenant... regardez la cuvette au dos chez vous, vous voyez la contenance ? et... malgré le gros volume elle nettoie mal. Très mal ! Mal au point de devoir utiliser la balayette et produits ménagers coûteux ! Vous comprenez maintenant l'escroquerie ? Ainsi des calculs doivent avoir été fait au terme de statistiques du nombre de fois par jour que l'on tire la chasse ainsi que l'utilisation probante de produits nettoyants pour en 'tirer la conclusion' que plus l'on utilise d'eau plus on paie, etc !

Tornade, pluies et froid


lundi 20 mai 2013

L'histoire américaine à l'étranger ...


par Chris Mayer

En 1881, le territoire du Dakota n'avait jamais vendu un boisseau de blé à quiconque en dehors de Dakota. Six ans plus tard, elle a vendu 62 millions de boisseaux. (2.184.822,3503466 m3 ).


Qu'est-il arrivé ?

J'ai lu récemment Garet Garrett est l'histoire américaine, qui est sorti en 1955. C'est une histoire bien écrite d'Amérique - inhabituel en raison de l'accent mis sur les aspects économiques puissants qui ont conduit le pays à de grandes hauteurs. Garrett raconte l'histoire Dakota dans ce livre, qui est un rappel utile sur la façon dont les économies se développent et prospèrent.
Qu'est-il arrivé dans le Dakota était que les agriculteurs ont investi dans les machines. La charrue à cheval, le moissonneur et la moissonneuse-batteuse a fait les exploitations beaucoup plus productif que ce qu'ils avaient été. Soudain, les travaux d'un seul homme peuvent produire 5.000 boisseaux de blé. Un seul meunier pouvait tourner que le blé en 1000 kilos de farine.
Mais ce n'était pas tout. Nouveaux chemins de fer reliés à l'agriculteur de la scierie et le moulin avec les marchés et les ports de l'Est. Les énergies libérées étaient énormes. Garrett a écrit:
«Ainsi, le travail de quatre hommes - un fermier du Dakota, un meunier à Minneapolis et deux sur le chemin de fer - plus un taux très bas pour le transport océanique - pourrait remettre en assez de farine pour nourrir l'Europe 1.000 personnes pendant un an."

Regardons un autre exemple: l'acier. En 1870, il n'y avait rien que n'importe qui appellerait une industrie de l'acier dans les Américains États-Unis ont acheté leur acier de l'Europe. Pourtant, 30 ans plus tard, les Américains seraient produire plus d'acier que l'Allemagne, la France et l'Angleterre réunies.
Encore une fois, l'investissement en machines et ferroviaires et des routes a déclenché un torrent de potentiel économique une fois congelé.
Ces forces ont fait des merveilles comme un peuple libre bricolé, inventés et créés. "Dans les hangars et les greniers et les petits ateliers d'usinage partout», écrit Garrett, «avec des bâtons et des cordes et de la colle et des morceaux de métal, des esprits excentriques faisaient modèles de choses qui pourraient travailler, que ce soit pour sauver le travail ou pour gagner du temps - deux impressions avec le même sens. "
Des exercices de vapeur. Machines à coudre. Lampes électriques. Presses rotatives. Les grues et les ascenseurs. Les moteurs à vapeur. navires en acier. Freins à air comprimé. Plomberie. Réfrigération. Toutes ces choses sont arrivés dans les années qui ont suivi ... et ainsi fait une sorte de prospérité nationale que le monde ait jamais vu.
C'est le travail d'un peuple libre. Test de choses. Les essayer. Réussir et échouer. C'est un laboratoire rugueuse dont gagnants et les perdants apparaissent par essai et erreur. C'est ce qui fonde une grande richesse, d'importantes économies et grands pays.

C'est l'histoire américaine des deux siècles passés.

Bien qu'il n'y ait pas de lieux vierges pour une nouvelle histoire américaine à prendre racine, aucun continents vides où des gens peuvent aller pour essayer de construire quelque chose à partir de zéro, il y a de nouvelles versions de l'histoire américaine qui se déroule dans des lieux susceptibles de produire de la richesse étonnante de la même façon .
Dans des endroits comme la Mongolie ou au Myanmar, par exemple, vous trouverez le territoire du Dakota d'aujourd'hui. Non pas que les Mongols sont aussi libres que les pionniers américains, mais il ya un potentiel tellement gelé à débloquer en appliquant la technologie et le savoir-faire et le capital à leurs situations. Ce sont ces hallucinants changements - et l'attrait de profiter de leur - qui m'attirent à explorer le monde au-delà de l'Occident développé.
Mongol DGP en dollars courants.  Non ajusté pour l'inflation
Par exemple, en 10 ans, la Mongolie pourrait bien figurer parmi les pays les plus riches, sur une base per capita, dans le monde entier.
Les tendances à long terme sont ici indéniable et il faudra des années pour jouer pleinement. Je sais qu'il est difficile de prendre la vision à long terme. Je reçois des courriels de panique tout le temps de mes abonnés qui s'inquiètent sur tel ou tel stock, car il est n'est pas allé au bout de six mois ou un an. Je sais que la plupart des gens ne vont pas me suivre, peu importe ce que je dis. Ils détiendront un stock pendant quelques mois ou peut-être un an, et quand il ne pas marché, ils vont vendre. À la prochaine grande chose!
Mais dans le monde réel, de belles histoires se déroulent lentement. Comme dans l'histoire américaine, ils prennent leur temps dans le récit, avec de nombreuses digressions sur le chemin. Apprenez à apprécier l'histoire et penser à long terme. Ne vous laissez pas distraire par le mars quotidienne et hebdomadaire des nouvelles et des prix.
Gardez le cap sur l'histoire grandiose et le bâton avec la thèse originale tant qu'elle reste valable !

Cordialement,
Chris Mayer
pour La Chronique Agora