- ENTREE de SECOURS -



samedi 30 juin 2012

La formation des journalistes d'infiltration comme gardien de sécurité pour les Jeux Olympiques de Londres avec la firme de sécurité privée G4S

30 juin 2012
par legitgov

La formation des journalistes d'infiltration comme gardien de sécurité pour les Jeux Olympiques de Londres avec la firme de sécurité G4S privés - Les drones pour patrouiller le ciel de Londres;

200.000 garnitures de cercueils livrées à partir de US le 22 juin 2012 (BCfm.org.uk) Entretien exclusif avec le journaliste d'investigation Lee Hazledean qui est la formation d'infiltration comme un garde de sécurité pour les Jeux Olympiques de Londres avec la firme de sécurité G4S privés. Lee est un cinéaste et journaliste de télévision d'enquête ... Il y a des plans pour l'évacuation de Londres.
G4S va être à la pointe, ainsi que 100.000 soldats à venir dans la via casernes Woolwich composée de réguliers des Forces britanniques, américains armée régulière et les troupes européennes. Les troupes sont organisées à travers Londres en diverses casernes une fois qu'ils ont été par le biais Woolwich ... Il y a aussi un envoi de ce qui est décrit comme doublures de cercueils. Chaque coffret peut contenir quatre ou cinq personnes et 200.000 garnitures de cercueils ont été livrés, nous croyons, d'Amérique ... On nous a montré des vidéos de drones attaquent des cibles en Afghanistan et a dit que les drones seront de patrouiller dans le ciel de Londres pendant les Jeux olympiques effectuer des missions de surveillance et de recherche et de destruction, si nécessaire.

http://www.legitgov.org/
http://bcfm.org.uk/2012/06/22/17/friday-drivetime-76/18658

Les distributeurs automatiques

Prenons l'exemple d'une personne (non tirée au hasard) qui verse un salaire de 1 cts par jour au chef de l'Etat; 30 jours = 30 cents. Mais, comme il y a 300 millions de personnes qui font çà, le dit 'Chef de l'Etat' reçoit donc par jour un salaire de 300 millions ! (là, les 'bling-bling' passent pour des tapettes !). Pays d'Afrique ou d'Asie (que je nommerai pas). Là, le-dit salaire, veut dire 'je t'emmerde !' Ainsi, les tout petits 'je t'emmerdes' que les contribuables ont en poche, ne font que des autres 'je t'emmerde' rendus en monnaies lors d'achats. (et en plus, les 'je t'emmerde' sont cotés en Bourses !). Mais, n'y voyons pas là quelqu'un qui serait dans la merde jusque là et qui... Et pourtant, c'est ce qui arrive ! (ne rêvez pas). Donc, celui qui a plus de billets que de pièces dans ses poches, peut encore se torcher le cul tandis que ceux... Et puis il y a aussi ceux aussi qui n'ont que des petits billets... Bon, là je ne parlerai pas du Zimbabwé où c'est en brouettes de p.q. qu'ils vont acheter une baguette. Mais, comme aujourd'hui la courante se fait sur ordinateurs, le déficit papier-culniaire parait insurmontable pour certain pays au point que le tas de fumier ne serait bon qu'à faire pousser des champignons où - pour aller plus vite en l'écrasant pour doubler l'autre - se révèle une toxicité. Là, les rapports N-P-K (Azote/Acide phosphorique et Potasse) dépendent encore des bestiaux qui l'ont fait et du koi kill a mangé pour en faire autant. Là, vous me direz que 'comme tout se recycle' et que les plantes s'en contentent, on est invité à en consommer tous les jours. Donc, si un seau par semaine représenterait de quoi payer l'impôt, l'on serait en principe content de s'en débarrasser. Mais, comme les consommateurs sont de plus en plus fauchés et que les impôts augmentent plus que ce qu'un homme peut faire, ainsi, la métaphore complexe du "tu me fais chier !" devrait donc s'accompagner du 'merci' de le faire, encore eut-il fallu que la personne ait de quoi et qu'elle ne soit pas constipée. Donc, si l'argent est pour certains synonyme de rétention (l'avarice n'étant pas visible que sur les jambes) il peut aussi rapporter selon où il est déposé. (je ne citerai pas là le nom des Banques qui en ont le plus, ni celles qui se font renflouer pour faire croire qu'elles vont s'en sortir avec çà !). Donc, si la 2012 part pour être une 'Annus horribilis' (même pour celle qui passe ses journées sur le trône) et que chacun serait d'espérer une 'rentrée prochaine' (!), le cul est et serait celui qu'il faut avoir pour réussir !
Donc, si sur cette table des matières il faudrait y monter dessus pour que ça porte bonheur et que le pied gauche serait plus rapporteur que le droit, il y a des personnes qui effectivement en terme de loi s'en sont éloignées des Congrès pour y foutre la leur. Ainsi vont les actualités où même l'après 6 Novembre n'augure en rien de tirer la chasse une bonne fois pour toutes !

vendredi 29 juin 2012

Situations présentes et à venir

Permettez moi de rester circonspect à la situation japonaise du non redémarrage des centrales nucléaire suite à des pronostics de 'fin du monde' venue d'un tremblement de terre dépassant tous les autres. Que des centrales électrique continuent à tourner avec du fioul ou du gaz est une chose, mais qu'elles distribuent du courant à tous et à coûts égaux ou inférieurs au nucléaire en est une autre. Donc, après l'exode (des capitaux comme des délocalisations d'entreprises), le Japon renaîtra dans l'agriculture-pour-tous et peu gourmande en électricité. C'est là une reconversion obligée après la mise au pied du mur des Dirigeants.
Situation qui n'empêchera nullement les ministres d'être payés jusqu'au ministère de l'énergie de bailler avec les pieds sur la table.
Situation qui va certainement profiter à d'autres pays ravis d'hériter de la technologie nippone et des marchés qui vont avec, et, ravis aussi d'avoir beaucoup de rentrées de devises et juste assez pour se payer enfin une centrale nucléaire ! Comme quoi si le malheur des uns profite aux autres ont a pas tous les mêmes cons pour diriger les centrales et que s'il suffit chez d'autres à consolider les murs pour un tremblement de terre de magnitude 10, tout ne peut aller que mieux ! (vu qu'au dessus de 10, même si les centrales tiennent le coup, elles seraient d'ailleurs les seules constructions du pays à être toujours debout !), mais, cet 'espace réflexion' est inconnu au Japon.
Japon avant le 11 Mars 2011: 127 millions d'habitants. Aujourd'hui: 127 millions d'habitants. Comme quoi cette constatation dit beaucoup de choses.

Voici 48 choses que Barack Obama a fait et ce qui devrait faire que ses partisans se sentent honteux et confus

1) Réalisée interventionnisme militaire

En Juin 2011, membre du Congrès américain, Dennis Kucinich (D-Ohio) a déclaré que M. Obama avait violé la Constitution quand il a lancé des opérations militaires en Libye sans l'approbation du Congrès.

2) a donné un contrat sans appel d'offre à Halliburton

En mai 2010, il a été rapporté que l'administration Obama avait choisi KBR, une ancienne filiale de Halliburton, pour un contrat de non-soumission autant que $ 568 000 000 jusqu'en 2011 pour les services de soutien militaire en Irak, quelques heures seulement après la ministère de la Justice avait dit il serait de poursuivre une action en justice accusant la compagnie basée à Houston de prendre des ristournes à partir de deux sous-traitants sur l'Irak aux travaux.

3) dispose d'une administration complète des lobbyistes

Bien que candidat à la présidence, Obama avait promis que, contrairement à Bush, il n'aurait pas de lobbyistes qui travaillent dans son administration. Toutefois, en Février 2010, il comptait plus de 40 lobbyistes qui travaillent dans son administration.

4) a des liens étroits avec Wall Street

Bien que Barack Obama prétend soutenir le mouvement Occuper Wall Street, la vérité est qu'il a soulevé plus de l'argent de Wall Street que tout autre candidat au cours des 20 dernières années. En début 2012, Obama a tenu une collecte de fonds où les banquiers d'investissement de Wall Street et les gestionnaires de hedge funds ont versé chacun 35 800 $ à y assister. En Octobre 2011, Obama embauché Broderick Johnson, un de longue date de Wall Street lobbyiste, pour être son nouveau conseiller principal de la campagne. Johnson a travaillé comme lobbyiste pour JP Morgan Chase, Bank of America, Fannie Mae, Comcast, Microsoft, et l'industrie pétrolière.

5) les prisonniers victimes de mauvais traitements à Guantanamo Bay

Sous la présidence de Barack Obama, l'abus de prisonniers à Guantanamo Bay est devenu encore pire qu'elle ne l'avait été sous le Président Bush.

6) pris en charge les 700 milliards de dollars du TARP entreprise de bien-être de sauvetage

Alors que le sénateur, Obama a voté pour le projet de loi 700 milliards de dollars du TARP de sauvetage des banques.

7) fait la guerre contre la marijuana médicale

En mai 2008, de campagne d'Obama porte-parole de Ben LaBolt a déclaré que Barack Obama mettrait fin à des raids DEA sur la marijuana médicale dans les Etats où c'est légal. Toujours en 2008, Obama a déclaré qu'il soutenait le «concept de base de l'utilisation de la marijuana médicale pour les mêmes fins et avec les mêmes contrôles que les autres drogues» et qu'il n'était «pas l'intention d'utiliser les ressources du ministère de la justice pour tenter de contourner les lois de l'État. "Toutefois, en Février 2010, les agents de la DEA ont perquisitionné un producteur de marijuana médicale à Highlands Ranch dans le Colorado, un état où la marijuana médicale est légale. Toujours en Février 2010, agents de la DEA ont perquisitionné un dispensaire médical de la marijuana à Culver City en Californie, un état où la marijuana médicale est légale. En Juillet 2010, la DEA a perquisitionné au moins quatre producteurs de marijuana médicale à San Diego, en Californie. Toujours en Juillet 2010, la DEA a perquisitionné un centre médical de la marijuana à Covelo, en Californie. Puis, en Septembre 2010, la DEA a mené des raids sur au moins cinq dispensaires de marijuana médicale à Las Vegas, Nevada, où la marijuana médicale est légale. En 2011, la DEA a mené des raids sur la marijuana médicale à Seattle, Washington, West Hollywood, en Californie, et Helena, au Montana, tous les lieux où elle est légale. En Avril 2012, la DEA a réalisé plusieurs raids sur la marijuana médicale à Oakland, en Californie. En Février 2012, le magazine Rolling Stone a écrit que la guerre d'Obama contre la marijuana médicale est allé "bien au-delà rien entrepris par George W. Bush." En mai 2012, aux États-Unis une membre du Congrès Nancy Pelosi (D-Californie) a déclaré qu'elle avait "de fortes préoccupations" au sujet d'Obama forcé fermeture de cinq usines de marijuana médicale dans le district du Congrès Pelosi. Commentant la répression d'Obama sur la marijuana médicale, membre du Congrès américain Barney Frank (D-Massachusetts) a déclaré, "Je suis très déçu ... Ils ressemblent plus à l'administration Bush que l'administration Clinton."

8) regardé l'autre manière au fraudeurs

Obama a nommé Timothy Geithner, une répétition fraudeur du fisc, à la tête de l'agence gouvernementale qui applique les lois fiscales.

9) Gave de dollars d'impôt pour les cadres d'AIG

Obama a signé un projet de loi de relance qui a passé l'argent sur les primes pour les cadres d'AIG. Avant de signer ce projet de loi, M. Obama avait dit, "quand je serai président, je vais aller ligne par ligne afin de m'assurer que nous ne sommes pas de dépenser de l'argent imprudemment." Cependant, après avoir lu "ligne par ligne" et la signature du projet de loi de relance qui protégé les bonus d'AIG, Barack Obama semblant d'être choqué et scandalisé par les bonus, et dit: «Dans ces circonstances, il est difficile de comprendre comment les traders dérivés d'AIG justifient tous les bonus du tout, et encore moins 165 millions de dollars supplémentaires payer ... Comment ont-ils justifié cet outrage aux contribuables qui sont de maintien de l'entreprise à flot ? "et a également dit qu'il serait" rechercher tous les moyens juridique unique pour bloquer ces primes. "

10) pris en charge les programmes de foi du gouvernement à base de

Obama a élargi les programmes basés sur la foi du gouvernement fédéral qui avait été commencé par le président George W. Bush.

11) pris en charge le Patriot Act

En mai 2011, Obama a signé un renouvellement de la Patriot Act.

12) Augmentation de la dette nationale

La dette nationale a augmenté de plus au cours d'Obama trois premières années et deux mois que l'a fait pendant les huit années de présidence de George W. Bush.

13) pris en charge la détention indéfinie de citoyens américains sans avoir à déposer des accusations

En Décembre 2011, l'ACLU directeur exécutif Anthony D. Romero a critiqué Obama pour la signature d'un projet de loi qui a donné au gouvernement des États-Unis le pouvoir de détenir indéfiniment des citoyens américains sans qu'aucune accusation ne soit déposée ou tout procès se déroule.

14) pris en charge warrnentless écoutes téléphoniques

Le président Obama a défendu sans mandat les écoutes téléphoniques.

15) éviter les poursuites de Wall. Criminels St

Bien que Barack Obama avait promis de poursuivre les criminels de Wall St., à compter de mai 2012, l'administration Obama avait pas déposé des accusations criminelles contre l'un des cadres supérieurs financiers.

16) Si les citoyens des États-Unis mis à mort sans procédure judiciaire

L'ACLU a accusé Obama d'avoir violé la Constitution des États-Unis en ayant un citoyen américain tué sans procédure judiciaire. Membre du Congrès américain Ron Paul (R-TX) a déclaré que les actions d'Obama pourraient être une offense répréhensible.

17) Ordonné entreprise privée au feu de 1000 employés

En 2011, après Boeing avait embauché 1000 nouveaux employés à travailler à sa nouvelle usine en Caroline du Sud, l'administration Obama a ordonné à Boeing de fermer l'usine, parce que l'usine était non-syndicat.

18) a volé l'argent des enseignants retraités et les policiers

Au cours de la faillite de Chrysler, Obama a violé le cinquième amendement et plus de 150 ans de droit de la faillite par des créanciers garantis illégalement traitement pire que les créanciers non garantis. Certains de ces créanciers garantis ont été enseignants à la retraite et des officiers de police de l'Indiana. Richard A. Epstein, professeur de droit à New York University School of Law, a écrit, "La rupture de cette hiérarchie fixe entre les créanciers n'est qu'un des prélèvements illicites de la propriété d'un groupe de créanciers au profit d'un autre, qui devrait être frappé à la fois sur motifs légaux et constitutionnels. "Todd Zywicki, professeur de droit à la George Mason University School of Law, a écrit que le traitement d'Obama des créanciers garantis était «dangereux pour la primauté du droit." The Economist a écrit que les actions d'Obama pourraient "mettre en place un terrible précédent. La faillite existe pour trier les revendications juridiques sur les actifs. Si elle devient un outil de la politique sociale, qui prête ensuite à lutter entreprises dans lesquelles le gouvernement a un intérêt politique ? "Francis Cianfrocca, le chef de la direction des réseaux de Bayshore, a écrit que les actions d'Obama étaient "une abrogation étonnamment insouciante du droit des contrats qui seront d'introduire un nouveau niveau d'incertitude dans les transactions commerciales à tous les niveaux, et de faire la création de richesses plus difficile à l'avenir ... Une incertitude extraordinaire a été créé lors de l'homme le plus puissant au monde ne peut réécrire les contrats et choisir des gagnants et des perdants dans les négociations privées, comme il voit s'adapter. Comme il s'agit d'une incertitude non quantifiable, et non pas un risque quantifiable, son effet sur les entreprises et la confiance des investisseurs sera importante et imprévisible. Comme dans les années 1930, une époque où le gouvernement a également cavalièrement réécrit les contrats privés, l'approche prudente pour les entreprises sera d'investir au minimum et attendre une autre administration. "

19) pris en charge la libération de tueur en série condamné

En 2010, Obama soutenu libérant l'attentat de Lockerbie Abdel Baset al-Megrahi (qui avait été reconnu coupable du meurtre de 270 personnes) de la prison.

20) illégalement mis des milliers de fusils dans les mains de criminels

Lors de l'opération Fast and Furious, l'administration Obama a ordonné aux propriétaires de magasins d'armes à feu de vendre illégalement des milliers de canons pour les criminels.

21) Fired inspecteur général pour la découverte de cet ami d'Obama a détourné des fonds du gouvernement

En Juin 2009, Obama a tiré l'inspecteur général Gerald Walpin, après Walpin accusé le maire Kevin Johnson de Sacramento, un supporter d'Obama, d'un détournement de l'AmeriCorps de financement pour payer l'école à bord des activités politiques. Dans une lettre au Congrès, la Maison Blanche a déclaré que Walpin a été congédié parce qu'il a été "confus, désorienté, incapable de répondre aux questions et a présenté d'autres comportements qui ont conduit le Conseil à s'interroger sur sa capacité à servir." Un groupe bipartisan de 145 anciens et actuels fonctionnaires, des avocats, et juristes ont signé une lettre qui a été envoyée à la Maison Blanche, qui a défendu Walpin, a déclaré que les critiques de n'étaient pas vraies, et a déclaré que son congédiement était politiquement motivée. La lettre peut être lue ici .

22) Ignoré formalités constitutionnelles requises pour nommées

En Février 2009, le sénateur américain Robert Byrd (D-Virginie-Occidentale) ont exprimé son inquiétude que des dizaines d'Obama de tsars pourraient violer la Constitution des États-Unis, parce qu'ils n'ont pas été approuvés par le Sénat des États-Unis. Le sénateur américain Russ Feingold (D-Wisconsin) a exprimé une préoccupation similaire en Septembre 2009.

23) forcé d'abandonner l'union d'assurance santé pour les enfants des employés

En Novembre 2010, 1199SEIU des travailleurs unis de l'Est Healthcare a annoncé qu'il allait déposer une assurance santé pour les enfants de plus de 30.000 agents de la maison à bas salaires. Mitra Behroozi, directeur exécutif de fonds de prestations de retraite et pour 1199SEIU a déclaré: «... une nouvelle loi fédérale de réforme des soins de santé exige des plans avec la couverture dépend d'étendre cette couverture jusqu'à l'âge de 26 ans ... répondre à cette exigence nouvelle serait financièrement impossible."

24) a donné quelques employeurs des exemptions spéciales de la réforme des soins de santé

En Octobre 2010, Obama a donné McDonald et 29 autres organisations d'une exemption de certaines des exigences de son plan de soins de santé. Au fil du temps, plus de 1300 organisations ont été accordées des dérogations.

25) Gave de dollars d'impôt aux donateurs de la campagne et les lobbyistes, et a prétendu à tort que l'argent était pour l'énergie «verte»

L'administration Obama a donné 535 millions de dollars à Solyndra, affirmant que cela créerait 4000 nouveaux emplois. Cependant, au lieu de la création de ces 4.000 nouveaux emplois, l'entreprise a fait faillite. Il a été révélé plus tard que les actionnaires de la société et les dirigeants avaient fait des dons importants à la campagne d'Obama, et que la compagnie avait aussi passé une grosse somme d'argent sur le lobbying. En Avril 2012, CBS Nouvelles a indiqué que Solyndra avait laissé une quantité importante de déchets toxiques abandonnés dans son usine à Milpitas, en Californie. Après Obama a donné Technologies Raser 33 millions de dollars pour construire une centrale électrique, la compagnie a déclaré faillite, et devait 1,5 million de dollars en arriérés d'impôts. Après Obama a donné à Abound Solar, Inc une garantie de prêt de 400 millions $ pour construire des usines de panneaux photovoltaïques, la société a arrêté la production et la mise à pied 180 employés. Après Obama a donné une garantie Beacon Power 43 millions de dollars de prêts pour construire de stockage de l'énergie verte, l'entreprise a déposé la faillite. Après Obama a approuvé 2,1 milliards de dollars en garanties de prêts pour Trust solaire d'Amérique afin qu'elle puisse construire des centrales solaires, l'entreprise a déposé la faillite. Bien que Barack Obama a déclaré que toutes les entreprises d'énergie verte qui ont reçu l'argent des contribuables ont été choisis "fondée uniquement sur leurs mérites," la vérité est que 71% de ces subventions et prêts sont allés à des donateurs d'Obama et de collectes de fonds, qui soulevés 457834 $ pour sa campagne, et ont ensuite été approuvés pour les subventions et prêts totalisant plus de 11 milliards de dollars. En Novembre 2011, le Département de l'Energie de l'inspecteur général avait commencé plus de 100 enquêtes criminelles liées à Obama de relance.

26) avaient "off the record" rencontres avec des lobbyistes

En Juin 2010, le New York Times rapporté que M. Obama avait tenu les responsables de l'administration des centaines de réunions avec les lobbyistes à des cafés près de la Maison Blanche, afin d'éviter les exigences de divulgation pour les visiteurs de la Maison Blanche, et que ces réunions "révèlent un décalage entre le la rhétorique publique de l'administration Obama - avec M. Obama lui-même souvent se débattre grandes industries des «bataillons de lobbyistes que des ennemis de la réforme -. et continus de l'administration, les relations privées avec eux"

27) a prétendu à tort de croire dans l'enseignement public

Bien que Barack Obama ait déclaré, "Nous devons respecter l'idéal de l'enseignement public," il a exprimé sa véritable opinion du système d'éducation publique de l'Amérique par l'envoi de ses propres enfants dans des écoles privées tout en vivant à Chicago et Washington DC

28) Si des agents armés usine guitare raid et saisir les guitares sans frais est déposé

Obama avait armé fédéral de raid agents de l'usine de guitare Gibson, ordonner que les employés de quitter, et de saisir les guitares et autres biens de l'usine - et tout cela s'est passé sans qu'aucune accusation ne soit déposée.

29) Arrêter ferme amish

En Février 2012, Obama arrêter une ferme amish pour la vente de lait non pasteurisé à travers les frontières étatiques, même si les clients étaient satisfaits de ce qu'ils achetaient.

30) Récompensé ses collectes de fonds en leur donnant des emplois fédéraux

Bien que Barack Obama avait promis d'avoir "la réforme la plus radicale dans l'histoire de l'éthique», et avait souvent critiqué le rôle de l'argent en politique, la vérité est que, après qu'il a été élu, il a donné les tâches d'administration à plus de la moitié de ses 47 plus grands collecteurs de fonds.

31) pris rendez-vous évidement lorsque le Congrès n'était pas en vacances

En Janvier 2012, Obama a violé la Constitution en faisant quatre rendez-vous évidement lorsque le Congrès n'était pas en vacances. Rendez-vous Recess eux-mêmes sont de nature constitutionnelle, mais seulement si elles sont faites lorsque le Congrès est en fait en vacances.

32) Gave de dollars d'impôt pour corrompre des entrepreneurs privés

Alors qu'Obama était un sénateur d'État de l'Illinois, il a utilisé l'argent des contribuables pour construire 504 unités de logements insalubres, qui ont eu la souris et sauvegarder des eaux usées. Fédérale des inspecteurs classés la condition du logement de façon mauvaise que les bâtiments face à la démolition.

33) Occasion de dollars d'impôts à la gloire de meurtriers

L'administration Obama a dépensé 1,6 millions de dollars pour restaurer les graffitis qui ont glorifié les communistes meurtriers Che Guevara et Fidel Castro.

34) a prouvé qu'il est le président le moins intelligent dans l'histoire

Malgré avoir enseigné le droit constitutionnel à l'une des facultés de droit les plus prestigieuses dans le pays, en Avril 2012 Obama a prétendu à tort que la Cour suprême américaine n'avait jamais annulé toutes les lois qui avaient été adoptées par le Congrès.

35) pris en charge renflouements nouvelles pour les spéculateurs qui ont causé la bulle immobilière

En Mars 2012, Obama a annoncé une nouvelle série de plans de sauvetage pour les spéculateurs qui avaient causé la bulle immobilière.

36) Ne se soucie pas de l'argent des contribuables

Dans le cadre de sa relance économique, Obama a passé 205 075 $ de l'argent des contribuables à déménager et à s'occuper d'un seul spécimen de Arctostaphylos franciscana, un bosquet pépinières vendu pour 16 $.

37) pris en charge ridicule "étude scientifique"

L'administration Obama a financé une étude pour voir si oui ou non la jouissance des rats de la musique de Miles Davis a été augmenté lorsque les rats ont été élevés à la cocaïne.

38) J'ai essayé de fermes familiales hors la loi

En Avril 2012, l'administration Obama a proposé de nouveaux règlements qui interdiraient les enfants d'agriculteurs moins de 18 ans de travail dans les silos à grains, les silos, parcs d'engraissement, parcs à bestiaux, des ventes aux enchères de bétail, ainsi que de stockage, commercialisation et transport des matières premières des produits agricoles. Les critiques ont prétendu que ce serait empêcher les enfants de la pratique courante de travailler sur leurs amis et des proches des fermes, et que les enfants d'agriculteurs n'avaient pas besoin "d'aider" à partir d'un organisateur communautaire à Washington.

39) aux enchères ambassadeur aux Pays-Bas

En Avril 2012, Obama désigné Timothy Broas, qui avait "fourni" plus de $ 500,000 pour Obama en 2012 la campagne, d'être l'ambassadeur des États-Unis aux Pays-Bas.

40) a affirmé que les épreuves écrites sont une forme de «discrimination raciale»
L'administration Obama a accusé les services d'incendie et de police dans Jacksonville, en Floride , New York City , et Dayton, en Ohio de «discrimination raciale» parce qu'ils avaient besoin des pompiers et des policiers potentiels de passer un test écrit. Dix exemples concrets de ces «raciste» aux questions de l'épreuve de New York peut être lu ici.

41) Fait la TSA plus violent et plus ridiculuos

L'administration Obama a donné un patdown très envahissant à un garçon de trois ans dans un fauteuil roulant, qui a causé le garçon à trembler de peur. L'administration Obama a donné un patdown agressive à un sept-année-vieille fille atteinte de paralysie cérébrale. L'administration Obama a déclaré que fille de quatre ans était une "menace pour la sécurité de haut." L'administration Obama a placé une 18-month-old fille sur sa liste d'interdiction de vol. L'administration Obama a donné un patdown à Henry Kissinger.

42) Violé Freedom of Information Act

L'administration Obama a exigé que l'Institut Goldwater payer 78,935.80 $ avant qu'il ne partager des documents publics qu'il avait demandés en vertu de la Freedom of Information Act.

43) reçoit une amende de 15 000 $ l'école publique pour la vente de la soude

L'administration Obama condamné à une amende d'une école secondaire pour la vente de 15 000 $ aux étudiants de soude pendant le déjeuner.

44) Dirigé - dangereuses et illégales - des expériences scientifiques sur les personnes

De Janvier 2010 à Juin 2011, l'administration Obama a mené des expériences scientifiques qui illégales exposées 42 personnes à des niveaux dangereux de toxines.

45) Gave doigt du milieu de vétérans du Vietnam, de leurs familles et leurs amis

Le Jour commémoratif de 2012, Obama a empêché d'anciens combattants du Vietnam et de leurs amis et familles de visiter le mémorial du Vietnam pendant sept heures, alors Obama pourrait avoir pris en photo.

46) a pris possession et le contrôle de General Motors

Obama a tiré le PDG de General Motors, avait au gouvernement de prendre 60,8% la propriété de la société, et a ordonné à l'entreprise de fermer certains de ses concessionnaires.

47) Pressued pauvres gens à acheter un logement hors de prix

Tout en travaillant comme un organisateur communautaire, Obama a déposé des poursuites qui ont forcé les banques à donner des hypothèques à des personnes à faible revenu et un mauvais crédit. En conséquence, beaucoup de ces gens ont fini par défaut sur leurs prêts hypothécaires.

48) en route la fausse rumeur qu'il était né au Kenya

Bien que Barack Obama est né à Hawaï, en 1991 , il a dit à son éditeur qu'il est né au Kenya.

http://danfromsquirrelhill.wordpress.com/2012/06/16/here-are-48-things-that-barack-obama-has-done-which-should-make-his-supporters-feel-ashamed-and-embarrassed/

mardi 26 juin 2012

Drone d'oiseau !

A la vue des drones qu'ils font maintenant, porteurs d'ADM autant que de caméras et canon-son, l'on ne peut que se demander au termes des logiciels inclus qui seraient infectés par des virus (cela ne fait que commencer), ce qu'il peut en être des centrales nucléaire dans le monde (aux tuyauteries extérieures non protégées comme les fils électrique d'alimentation non protégés), depuis l'apparition nouvelle de l'oiseau dans le ciel. Qui peut empêcher un terroriste (comme ceux qui ont attaqué la Libye) de sectionner une ligne électrique ou alimentation d'eau (non protégées) des réacteurs d'une centrale nucléaire ? Dans ce cas, qui accusera t-on ?
Ainsi, après les mises en place de puces RFID (obligatoires aux USA dès 2013 !) dans le corps de n'importe qui, comme des fameux escrocs officiels de 'compteurs intelligents' (!) bientôt nécessaire pour être alimenté en électricité, l'on ne peut que se demander pourquoi n'avons-nous pas tous suivi des cours d'informatique et pirateries diverses pour s'en sortir demain ! Car il suffira bien demain de savoir modifier les paramètres de tel ou tel appareil (fixes ou volants) pour devenir le Maître du monde ! Ce qui - aux dires de certains - est à la portée de n'importe qui !
Donc, outre les 'répulsifs à drones' (vendus en AK47), il en existe donc des plus silencieux et plus ingénieux pilotables depuis son bureau comme d'un véhicule.
Même s'il peut s'agir que d'une 'panique générale' de plusieurs centrales nucléaires attaquées simultanément, la situation qui peut s'en suivre en plein hiver (et dans n'importe quel pays !) ne peut laisser supposer qu'une 'certaine agitation'. De là à ce que se mette en place le contrôle des feux rouge et la réorientation de tel ou tel service d'urgence...
Ainsi, ne nous trompons pas, même si ce cas de figure peu prêter certains a sourire, cette pagaille à venir a bien été mûrement réfléchie par les observateurs qui ne peuvent voir là que "l'intervention nécessaire de plus de forces de l'ordre" et plus de mise en place de restrictions diverses jusqu'aux 'couvre-feu pour tous' dès 21 h, avec 'problèmes de lignes de communication' dus aux interférences avec les dits drones et pourquoi pas passage au numérique via décodeur quand on va chier ?!




Kadhafi, la vérité d'une journaliste qui se trouvait sur place...


http://www.youtube.com/watch?v=x4SR84pufyo&feature=related

lundi 25 juin 2012

ORDRE DU JOUR 21: LA FIN DE LA CIVILISATION OCCIDENTALE - PARTIE 4

Par Kathleen Marquardt
Avril 11, 2012
NewsWithViews.com

ICLEI, conseils non élus et des véhicules d'autres ONG de promotion du développement et de l'ordre du jour 21/Sustainable le Nouvel Ordre Mondial
L'Amérique, ainsi que le reste du monde entier, est inondé avec les régimes pour en finir avec la liberté individuelle, les droits de propriété et de la Constitution. Je n'exagère pas sur l'étendue des maux qui tentent de contrôler chaque aspect de nos vies et à éliminer un grand nombre d'entre nous. Dernièrement, je n'arrête pas d'entendre (et souvent me surprends à penser) qu'il est trop tard pour arrêter cette épave de train; l'élite mondiale nous ont prises jusqu'à présent en bas de la route vers un gouvernement mondial qui pour revenir à une forme républicaine de gouvernement, ici aux États-Unis pourrait être impossible. L'élite ont fait cela par le biais d'ICLEI, Visioning plans et autres conseils non élus contrôlés par les ONG (organisations non gouvernementales) connecté à l'Organisation des Nations Unies.
Il y a tellement de régimes différents et des couches de systèmes pour nous soulager de nos libertés qu'il faudrait des volumes pour tenter de décrire chacun d'eux et de nouveaux sont inventés presque tous les jours.
Cet article va tenter d'expliquer l'ICLEI et comment non élu conseils ont envahi nos villes, des comtés, des états et de nos vies - et comment ils en train de détruire chacune de ces entités car ils s'enracinent.
ICLEI
ICLEI est le Conseil international pour les initiatives écologiques locales, désormais connus sous le nom Local Governments for Sustainability. Comme nous l'avons exposé ce que chacun de ces ONG est en train de nous attaquer, ils changent leurs noms dans l'espoir de se faufiler dans sous le radar des communautés et des villes qui n'ont pas été exposés à eux encore. Il ne fonctionne que pendant un petit moment, puis ils ont besoin de changer leurs noms, encore et encore que les roches sont levé et le soleil brille sur ces entités maléfiques.
ICLEI, à but non lucratif, fondation privée, est basée à Bonn, en Allemagne et leur stratagème infâme est soi-disant pour aider les entités locales, généralement dans des villes, à réduire leur empreinte carbone. Comme leur site Web met l':ICLEI soutient les gouvernements locaux dans la recherche et la mise en œuvre des solutions locales aux défis mondiaux par (dans leurs mots):
• aider les gouvernements locaux à établir des plans d'action pour répondre à leurs définis localement, des objectifs concrets et mesurables • travailler vers l'atteinte de ces objectifs à travers la mise en œuvre des projets et en offrant des outils qui aident les gouvernements locaux pour atteindre leurs objectifs • les progrès locaux et cumulatifs évaluation vers durable développement et de mettre les engagements et les actions des gouvernements locaux connus au niveau mondial • travailler en partenariat avec les organisations régionales, nationales et internationales et les institutions afin d'assurer un cadre international qui appuie l'action locale
Qu'est-ce que cela signifie, c'est que lorsque l'entité rejoint l'ICLEI, ils conviennent de mettre certaines cibles (défini par l'ICLEI et mesurée par des outils vendus à leur disposition par l'ICLEI).
ICLEI a été l'un des groupes instrumentaux dans la création de l'Agenda 21. Leur régime dans son ensemble est d'obtenir des communautés de réglementer tout ce qui touche l'environnement qui, bien sûr, est tout, y compris nos exhalaisons.
ICLEI est désormais présent dans plus de 600 villes dans les 50 états. Ils sont en tournage pour 1000 villes membres dans le seul des États-Unis au cours des trois prochaines années.
Vice-président de l'ICLEI, Harvey Rubin, a fait la déclaration disant, «Les droits individuels devront prendre une banquette arrière à la convention collective." Si ce que j'ai décrit ci-dessus ne vous convainc pas que cette ONG est d'au moins essayer de nous priver de nos droits et libertés, sa déclaration doit ramener à la maison.
American Planning Association
Avec l'ICLEI, l'American Planning Association (une ONG) fait partie du régime. L'APA vient de publier son guide de planification nouvelle - envoyé à toutes les collectivités de la nation ainsi que tous les collèges et les universités.
Un coup d'œil rapide à travers le guide de planification trouve des références à la justice sociale, croissance intelligente, la promotion de «logement abordable», protection des terres agricoles, mettant fin au mitage, la lutte contre le changement climatique, face à l'itinérance, la préservation de l'énergie, des dispositions pour la garde d'enfants et plus - tous hors de la planche de la justice sociale de l'Agenda 21.
Ensuite, il y a une section sur «l'équité de propriété», dans lequel le rapport examine les efforts déployés par les propriétaires pour mettre fin à l'accaparement des terres du gouvernement, sans compensation. L'APA se rapporte à ces propriétaires que "les droits de propriété organisations radicales." (C'est à ce moment vous vous rendez compte que je n'exagère pas sur la mesure dans laquelle ils ont atteint leur objectif de nous débarrasser de notre liberté.)
Plans de développement globaux, promus par une ou plusieurs ONG dans la ville après ville à travers le pays, sont l'application de programmes visant à "réduire leur empreinte carbone" en contrôlant la consommation d'énergie. Un des outils les plus populaires maintenant pour contrôler la consommation d'énergie est la vérification du rendement énergétique et la révision du bâtiment. Ils établissent des quotas pour la consommation d'électricité, et pour chauffer et refroidir les pompes, et l'utilisation de l'eau. L'utilisation de compteurs intelligents est destinée non seulement à contrôler notre utilisation, mais de suivre ce que nous faisons dans nos maisons.
Avec l'audit énergétique, les bureaucrates du gouvernement viendra dans votre bâtiment maison ou au bureau et de déterminer la quantité d'énergie, vous devriez utiliser. Vous pouvez vous attendre qu'il vérification montrer que vous êtes sur leur soi-disant utilisation durable de sorte que vous sera donné une liste de "recommandations" nécessaire pour amener vous et votre maison en conformité.
Il peut s'agir de la nécessité d'un nouveau toit; appareils économes en énergie; de nouvelles fenêtres, toilettes à faible débit et un abonnement à un plan de recyclage.
À Oakland en Californie, le conseil municipal a fait exactement ces choses, et le résultat était un coût moyen de chaque propriétaire unique d'au moins $ 35,000. Pour vendre votre maison vous sera demandé d'apporter votre maison en conformité.
En plus de toutes ces intrusions dans nos vies, l'EPA est maintenant le financement des ONG pour exécuter des programmes de formation pour les personnes aux voisins de photographies et de rapport qui peut être Yep, lisez cette dernière phrase à nouveau "qui commettent des crimes contre l'environnement." - Un crime contre l'environnement. Vous pouvez parier qu'il ne sera pas considéré comme un délit quoi que vous fassiez. Pouvez-vous imaginer être qualifié de criminel de surutilisation de votre machine à laver le mois dernier ?
B Corps, les plans de Visioning, conseils non élus , etc
Il y a des sociétés de prestations (B Corp) qui soutiennent les partenariats public-privé (PPP) et les objectifs de durabilité. Lire un excellent quatre parties de prendre sur ces défenseurs de la liberté à. [ Lien ]
Plans de visualisation ont été autour depuis un certain temps, mais sont maintenant obtenir beaucoup d'attention (enfin). Ils sont appelés planète (pour l'Est du Tennessee), Cinq comtés et une vision, trois états ou une vision et permutations beaucoup plus de ce thème. Ils prennent une zone géographique, définir les pensionnaires puis placez un plan global (couvrant souvent le logement, le transport, l'environnement et en ajoutant une dimension sociale à ce sujet), et voila, vous avez un conseil non élu qui est maintenant en charge de ces domaines et la négation votre dûment élus.
Il n'y a rien de local à propos autre que son nom ancien ICLEI. ICLEI, l'APA, B Corp et le reste font partie de l'ordre du jour de travail international à travers l'Organisation des Nations Unies pour nous amener dans le cadre d'un gouvernement mondial.
Même le Département d'Etat américain est dans le coup, il rend compte à l'ONU la façon dont nous nous conformons à A21. Oui, alors que la Constitution, l'article stipule la section I: «Aucun État ne doit, sans le consentement du Congrès, lever des droits de tonnage, entretenir des troupes ou des navires de guerre en temps de paix, conclure tout accord ou des pactes avec un autre État, ou avec une puissance étrangère, ni entrer en guerre, sauf si effectivement envahi ou en danger trop imminent pour permettre le moindre de retard, «notre gouvernement (à travers tous les départements) est de commettre une trahison en soumettant au contrôle de ces entités des Nations Unies.
Comme nos bureaucrates nationaux et locaux mis consciencieusement l'ensemble de ces programmes (ICLEI, MPA, les compteurs intelligents, et sur, ad infinitum) en place, ils nous disent, à chaque étape de la voie, que tout cela est un plan local. Si ce n'est que local, je suis Lady Gaga.
Ce n'est que la pointe de l'iceberg. Comme je l'ai mentionné, de nouveaux programmes (et les thèmes pour eux) sont en cours d'élaboration tous les jours. Nous ne pouvons pas garder avec eux tous.
Ce que nous devons faire est de se débarrasser d'eux dans notre région. À la suggestion d'un animateur de radio locale, nous mettons en place quelque chose à offrir à chaque ville et comté de la région afin d'éliminer tout programme d'Action 21 dans le gouvernement local. Je vais écrire plus à ce sujet lorsque nous l'avons prêt à exécuter. En attendant je me réjouis de vos idées et suggestions quant à la façon d'obtenir des États-Unis de redevenir le pays de nos ancêtres conçu; de réintégrer la grande expérience américaine et de nous fournir, les citoyens, une fois de plus la protection de nos droits donnés par Dieu à la liberté et la propriété.

http://www.newswithviews.com/Marquardt/kathleen106.htm
et aussi:
http://www.newswithviews.com/DeWeese/tom214.htm
---------------
Diviser pour règner.

Imaginer l'impensable

Les conséquences désastreuses d'un crash €
-euro-collapse-a-840634.html

samedi 23 juin 2012

A quand (si ce n'est déjà fait !) le premier 'dronicide' ?

Y a t-il d'abord une loi interdisant de se défendre en dehors des périodes d'ouverture de la chasse ? (après la chasse à la colombe et aux boîtes de singes venus d'ailleurs). Car, il s'agit bien là d'agression de l'espace privé qu'est tout ennemi observateur afin de rapporter des faits & gestes autant que de conversations qui ne regardent que chacun de nous. Or, si sur l'Internet chaque photo ou texte publié peut être copié et rapporté, il s'agit là du domaine public et non du domaine privé.
L'espionnage se définit comme étant une copie d'images et/ou de sons qui sont privés sans le consentement du propriétaire. Or, dans le cas où serait légalisé l'espionnage, vu que le public est à la charge du privé (par élection d'un fonctionnaire à la tête de l'Etat qui va nommer d'autres personnes à la fonction publique), rien ne peut empêcher le privé d'espionner le public par la mise en oeuvre de drones personnels. Telle est conçue la République où doit demeurer la transparence au regard des citoyens.
Ainsi, en partant de ce principe biaisé de 'guerre des drones', tout intervenant peut donc espionner/supprimer l'autre !
Là encore plane le fantôme de Ben Laden (-la-machine-à-laver) qui - depuis son île 'Bankoffshoreland' - se devrait de re-sortir ces images de grottes afghanes (tournées à Hollywood) comme celles su 21/7/69 sur la lune.
Mais, dites-moi, après les satellites capables de lire un journal posé au sol (GoogleEarth n'a rien inventé), et les drones en suspend susceptibles de causer moultes accidents de la circulation et concurrents sévères des oiseaux de proie, n'y aurait-il pas là une ébauche à la préface de suppo supposés susceptibles de 'combattre' le cancer du colon par la même aventure ?
C'est là un 'Fukushumicide' manifeste à l'emploi (ou ré-emploi) de la haute technologie scalaire qui aurait besoin de connaître plus en détails les particules particulières des particuliers afin de déterminer (via archivage) ce que le quidam a dans la tête et pourquoi il aurait plus du cul à déterminer ce que l'Etat lui propose si gentiment.
Ainsi vont les actualités du calibrage des bestiaux à la mise aux normes des poulets tendantes à éliminer les espèces sauvages qui peupleraient encore la Terre au 21ème siècle.

vendredi 22 juin 2012

Réveillez-vous !


Si je prends un bout de papier et marque dessus la somme de 150.000.000.000 de dollars, de yens ou d'euros etc, bref, ce papier, vaut d'après les banques (qui sont privées comme moi et élues par personne) 150 milliards et peux donc par ce système renflouer n'importe quel pays qui se laisse faire par les banques et non par le peuple qui - au premier regard - est la force principale de toutes nations et a donc son mot à dire.

Par contre, si une banque demande des intérêts sur une somme qui n'existe pas et qu'elle dit pourtant avoir prêté, l'on ne peut répondre qu'honnêtement à la banque qu'en somme fictive d'intérêt et qu'une poignée d'haricot vaut plus que ce qui est marqué sur un papier fut-il en quadrichromie avec des lettres dorées.
Le principe est tout simple ! Fictif contre fictif ! Valeur contre valeur !

Que ce soit le peuple ou l'élu sur le trône qui emprunte du fictif, il ou il ne peut rendre que du fictif ! Et qu'il serait d'ailleurs parfaitement illégal de rendre autre chose que ce que l'on a reçu. Donc, au devoir des banques et par ces lignes en sommation de restituer ce qui ne leur appartient pas et qui ne correspond en rien avec ce qu'elles disent avoir prêté.

Ainsi, peu importe que la Bourse s'effondre, que les banques ferment, l'on ne doit plus rien à personne et à quelque soit le pays qui soit endetté auprès d'une banque privée.

Ce que j'ai écrit là est inattaquable ! Non ?... Prouvez le contraire !

https://www.youtube.com/watch?v=Wkv9ZYfk7fs 

jeudi 21 juin 2012

Implosion économique de l'Europe dans un graphique

Soumis par Tyler Durden le 21/06/2012 - 10:46
Le tableau ci-dessous, gracieuseté de Pierre McCarthy, montre
les exportations mensuelles vers l'Europe. Il en dit assez.
De Janvier 2005 à Janvier 2012
http://www.zerohedge.com/

La vérité sur Kadhafi a fait le tour du monde...POUR NE PAS OUBLIER


http://www.youtube.com/watch?v=NegfPcUFWhQ

Google signale 'alarmante' l'augmentation de la censure par les gouvernements

L'entreprise moteur de recherche a dit qu'il y a eu une augmentation inquiétante des demandes de supprimer le contenu politique de l'internet.
Il y a eu une augmentation alarmante du nombre de fois les gouvernements ont tenté de censurer l'internet au cours des six derniers mois, selon un rapport de Google.
Depuis le moteur de recherche a publié son dernier rapport bi-annuel de la transparence, il a dit qu'il avait vu une augmentation inquiétante des demandes de supprimer le contenu politique. Bon nombre de ces demandes provenaient de démocraties occidentales ne sont généralement pas associés à la censure.
Il a déclaré que les régulateurs espagnols ont demandé à Google de retirer 270 liens vers des blogs et des articles de journaux critiques à l'égard des personnalités publiques. Il ne s'est pas conformé. En Pologne, il a été demandé de retirer un article critique de l'Agence polonaise pour le développement des entreprises et de huit autres résultats qui liés à l'article. Encore une fois, la société n'a pas respecté.
Google a été demandé par les fonctionnaires canadiens afin de retirer une vidéo sur YouTube d'un citoyen en train d'uriner sur son passeport et le jeter dans les toilettes. Il a refusé.
Les autorités thaïlandaises ont demandé à Google de retirer 149 vidéos sur YouTube pour avoir prétendument insulté la monarchie, une violation de la Thaïlande lèse-majesté loi. La compagnie s'est conformée avec 70% des demandes.
Le Pakistan a demandé à Google de retirer six vidéos de YouTube que la satire de son armée et de hauts responsables politiques. Google a refusé.
La police britannique a demandé à la société de retirer cinq comptes YouTube pour avoir prétendument encouragé le terrorisme. Google a accepté. Aux États-Unis la plupart des demandes en matière de harcèlement présumé de personnes sur YouTube. Les autorités ont demandé pour 187 pièces à enlever. Google respecté avec 42% d'entre eux.
Dans un billet de blog, Dorothy Chou, analyste principal des politiques de Google, a écrit: "Malheureusement, ce que nous avons vu au cours des deux dernières années a été troublant, et aujourd'hui n'est pas différent Quand nous avons commencé la libération de ces données, en 2010, nous avons remarqué. que les organismes gouvernementaux de différents pays serait parfois de nous demander de supprimer le contenu politique que nos utilisateurs ont posté sur nos services. Nous espérions que c'était une aberration. Mais maintenant nous savons qu'il n'est pas.
"Il s'agit de la cinquième série de données que nous avons publié. Tout comme toutes les autres fois, nous avons été invités à prendre vers le bas le discours politique. C'est alarmant non seulement parce que la liberté d'expression est en danger, mais parce que certaines de ces demandes proviennent de pays vous ne pourriez pas soupçonner - les démocraties occidentales ne sont généralement pas associés à la censure ".
Au cours des six mois couverts par le dernier rapport, Google a respecté avec une moyenne de 65% des ordonnances de la cour, par opposition à 47% des plus de demandes informelles.
Le mois dernier, Google a annoncé qu'il a été reçu plus d'un million de requêtes par mois auprès des propriétaires de droits d'auteur cherchant à tirer leur contenu à partir des résultats de recherche de l'entreprise.
Fred von Lohmann, avocat de Google le droit d'auteur principal, a déclaré l'infraction de copyright a été la principale raison pour laquelle Google a supprimé les liens de termes de recherche.
Il dit que la compagnie avait reçu un total de 3,3 millions de demandes pour le transfert pour des raisons de droits d'auteur l'année dernière, et était sur la bonne voie de quadrupler ce nombre cette année. La compagnie s'est conformée avec 97% des demandes.


http://www.legitgov.org/
------------------
C'est aussi ce qui est arrivé à certains blogs trop dérangeants d'être écartés de la plateforme Blogger (de Google), ainsi que xxx vidéos censurées. http://huemaurice7.blogspot.fr/
comme les infos provenant de Libye.

mercredi 20 juin 2012


Sur le plateau d’Africa24, Kofi Yamgnane, un homme politique franco-togolais,
qui fut notamment député socialiste du Finistère de 1997 à 2002, révèle,
indigné, cette déclaration qui fait l’effet d’une vraie déflagration.
http://oumma.com/12805/sarkozy-aurait-menace-de-mort-presidents-africains-suj

Une bouée de sauvetage en bèton armé !

Certaines personnes s'étonnent encore des résultats surprenants de dimanche dernier en Grèce alors que la population hellénique dans sa quasi-totalité désirait le contraire ! Comment s'est produit ce retournement de veste au dernier moment d'admettre davantage de crédit inremboursable (comme aux autres pays de la CEE) ? Il s'agit 'simplement' des ondes dirigées sur les civils comme celles utilisées pendant la guerre en Irak où les soldats défendant leur pays étaient près à se rendre, à changer de camp ou à vouloir boire du Coca-Cola à l'encontre de leur religion.

C'est aussi ce qui se passe dans les médias où le contrôle est total et la liberté de la presse reléguée aux très lointains souvenirs. Jusqu'aux 'humoristes' invités à venir parler/jouer à l'antenne en laissant croire aux auditeurs/spectateurs qu'il s'agit d'une émission en direct où même le présentateur découvrirait la scène alors que les textes ont été envoyés à la radio ou à la télé 15 jours à l'avance et, le présentateur (entr'autres) suit au doigt le texte sur le bureau s'il correspond mot pour mot avec celui qui est interprété devant lui. Donc, déjà là, il y a eu censure, coupure, rectification du texte déposé car nul ne peut dire à l'antenne ce qu'il a envie de dire mais seulement ce qui a été ré-écrit/corrigé/conseillé. Puis, ces 'humoristes' veulent faire de la politique et dénigrent donc telle ou telle personnalité politique ce qu'aucun journaliste n'oserait faire à l'antenne ! D'où l'étiquette bien malheureuse collée sur l'artiste invité pour son soutien ou non à tel ou tel parti ou religion. Ils ou elles font donc là un travail de pute en faisant passer un message dont personne à la radio ou tv n'aurait osé faire avant. Un message qui rapporte gros à la station et coule définitivement le pigeon 'humoriste'.
Le fait de s'opposer à tel ou tel parti politique dit 'dans l'opposition' ne nuit nullement aux partis insultés puisqu'ils sont les mêmes que les autres et jouent une fraction d'idée montante du peuple et sont payés pour leurrer les gogos, mais, comme le rappelait Jacques Ségala "La publicité c'est: en bien ou en mal pourvu qu'on en parle". Ainsi certains citoyens auditeurs s'estiment 'défendus' par ces prises de position jugées 'hard' ou 'libertaire' tandis que d'autres n'auraient qu'une envie celle de 'faire la peau' à 'l'humoriste'!

La population sous contrôle !

mardi 19 juin 2012


La question (solidarité) que l'on peut se poser est, pourquoi en Europe, les Jeux olympique 2012 de Londres n'ont-ils pas été transférés en Grèce afin de renflouer la situation catastrophique ?
Ils visent là certains fraudeurs particuliers qui n'établiraient de factures et feraient travailler des gens sans les déclarer, alors que cette situation rapporte et est bénéfique pour tous puisque l'argent de va pas en fond perdu dans la caisse de l'Etat fraudeur. Mais, c'est quand même plus facile de montrer du doigt le citoyen rebelle que les escrocs en col blanc et voitures de luxe.
Tout pays a son avenir, reste à savoir dans quoi.
-------------------
(...) L'Arnaque de la dette par abandon de la création monétaire au profit des banques privées

Rappel historique :

Avant la loi du 3 janvier 1973, la Banque de France qui est propriété de la France pouvait faire des « avances » sans intérêt au Trésor Public. Le président Georges Pompidou (déjà très malade) et surtout son ministre des Finances Valéry Giscard d'Estaing font voter la loi du 3 janvier 1973, notamment l'article 25 : « Le Trésor public ne peut être présentateur de ses propres effets à l'escompte de la Banque de France ».

La loi du 3 janvier 1973 a interdit à la Banque de France de prêter à la France !

Ce principe se retrouve dans l'article 104 du Traité de Maastricht et dans l'article 123 du traité de Lisbonne.
En clair : l'État n'a plus le droit de demander un prêt à la Banque de France. Conséquence :
l'État doit emprunter sur les marchés internationaux à des banques privées, à des prêteurs privés,
à des investisseurs privés, en payant des intérêts. (...)

Sources

http://dlr13.pagesperso-orange.fr/page2.html


http://www.fauxmonnayeurs.org/articles.php?lng=fr&pg=4

Je vous encourage à lire ce dernier article en entier.
Il parle de la banque depuis son origine à nos jours.

(...) L’omission la plus importante concerne la retraite des fonctionnaires. Dans son rapport publié en 2005[3], Michel Pébereau rappelait qu’il fallait également tenir compte de l’engagement de l’État envers les retraites des fonctionnaires : de 790 à 1 000 milliards d’euros. Il ne s’agit pas d’une dette stricto sensu (il n’y a pas de bons du Trésor émis sur cette dépense) mais d’un engagement que l’État a envers ses agents et qu’il doit (comme toute entreprise) évaluer et provisionner. Quelques années plus tard, la Cour des comptes estime les « engagements de retraite des fonctionnaires et des militaires » à 60 % du PIB[4], soit 1 200 milliards d’euros. Pour l’instant, Bruxelles n’a pas demandé à la France de les intégrer dans sa dette publique…(...)

http://ledormeur.forumgratuit.org/t122-la-dette-publique-francaise-haute-comme-larc-de-triomphe