- ENTREE de SECOURS -



dimanche 31 juillet 2011

samedi 30 juillet 2011

Dernier jour demain, pour voir Aurélia Decker et les autres


A ne manquer sous aucun prétexte !

L'extraordinaire Chloé Martin


Rien que du bonheur !
Tout y est, de la beauté de cette jeune femme à celle de son texte.
Tout y est parfait
Un très bon exemple de spectacle qui aurait mérité une salle plus grande.

Naho festival !


Très belle prestation avec beaucoup d'énergie malgré le titre peu engageant à y aller.
Bonne musique béninoise d'Angélica Kidjo.

vendredi 29 juillet 2011

Katy Perry (le best of)


Affaire à suivre


Après les discussions sur les mesures d'application quant à l'encadrement de la 'taxe carbone' (voir Australie) où... toutes celles et tousseux qui respirent sont censés polluer l'air, devront donc payer désormais* pour vivre !!! Ainsi, une telle dictature n'étant pas (encore) applicable sur les animaux... au devoir de logique (s'ils ne peuvent payer): d'abattre tous pollueurs non payeurs ! (au cas où l'humain voudrait se faire passer pour animal !), ou... de devoir payer à leur place ! D'où les taxes à venir sur les microbes et asticots comme les poulets, chevaux, éléphants et serpents à sonnette, etc.
Bref, ces tentatives d'incursion dans la vie libre des gens sont en usages de plus en plus répétées sous formes diverses et imaginées et appliquées par les ouvriers du peuple (plus communément appelés 'fonctionnaires') sans en demander l'accord préalable au patron (le peuple). Donc, sont désignées comme pollutions toutes choses qui sont rejetées (exemple: loi, ministres, etc), mais encore l'oxygène qui lui est rejeté par les arbres, l'eau par la source et pourquoi pas le soleil par la nuit ! (rigolez pas, on va y arriver !). Donc, au devoir de supprimer les allocs aux femmes qui rejettent leur gosse à la naissance et la mise en place de distributeurs de capotes afin d'éviter les rejets n'importe où !
Somme de quoi en définitive toute l'humanité est considérée (en un seul mot) comme pollution et que la Terre n'est qu'un gros tas d'ordures rejeté par le Big-Bang ! D'où peut-être les travaux de recherches menés par les astrophysiciens sur le 'Big-Bang' pour l'attraper et le faire raquer ! Affaire à suivre.

* Bonjour, je m'appelle Désormais !

mercredi 27 juillet 2011

Le miracle de la technologie des hologrammes


La vidéo n'est pas récente mais fait toujours plaisir à voir.

C'est vrai qu'a la rediffusion des vidéos de la tragédie du 11 septembre 2001, les avions qui 'pénètrent' les tours jumelles rentrent sans se casser ni plier leurs ailes comme dans du beurre. Étrangeté qui n'est pas comparable avec la réelle destruction des tours et les 3000 victimes, ni de la guerre en Irak. D'où aussi la question "Ben Laden a t-il réellement existé ?"!
Quant à la présence au sol d'une partie de train d'atterrissage, qui a filmé sa chute ? Qui ? N'a t-il pas été amené au pied du WTC par les 'secouristes' masqués par la fumée ?
Pareil pour l'avion contre le Pentagone: il a été vu voler... mais personne ne l'a vu s'écraser contre le bâtiment (sauf... 1 caméra ! Une ! 'Photoshop' ?) et, aucun reste de l'avion disparu dans l'édifice par un tout piti trou !!! (produit par une explosion intérieure).
On comprend là pourquoi l'enquête 'piétine' ! D'où aussi les questions sur les avions 'furtifs' qui passeraient tellement vite qu'aucune DCA n'a pu encore les atteindre !

mercredi 20 juillet 2011

'Théâtres d'Avignon'


Au travers du théâtre et de ses travers de 'remis au goût du jour' comme d'autres en cuisine feraient du coq-au-vin sans le vin ni le coq, les spectacles navrants courent les rues et mentionnés comme étangs instructifs !! De la culture avec un grand 'K'. Écouter "l'amicale des tam-tam du Burkina Faso" à la Courneuve est autant 'instructif' que d'aller se remplir les oreilles et mirettes au Verdi du Théâtre Antique d'Orange ! Le con qui entre là n'en sort pas moins con que quand il y est entré à la seule différence qu'il s'est fendu d'un billet de 200 pour ce résultat des courses. Bref, allé voir du Molière, Shakespeare ou Racine et autres siècles n'est qu'un grand retour en arrière aux temps fous du n'importe quoi avec pour touche de fond de ne pas vouloir et de ne jamais dire la vérité sur la monarchie dans la colle et les 'dieu et dieu font zéro'. Tout est distillé en langage teuton ou d'outre Alpes et sont parfaitement incompréhensibles voire inaudible en charabia, mais on y retiendra là cette force de caractère décrite dans le Figaro comme suintant des journaleux de l'Huma, s'étendant, se répandant des rues et des colonnes médiatiques et médiatisées comme étant de la culture au grand savoir où il serait bon de se montrer les gants blancs et chapeau sur la tête comme au Vincennes du 'Prix du Président de la République'. Pareil pour les 'Barbara Hendrix chantant la Marseillaise dont elle n'en comprend les paroles d'égorger vos fils et vos compagnes mais qu'il fait tout bon d'inviter'. "Çà fait bien de dire que je sais", surtout chez soi loin des miroirs qui pourraient exploser ou dans sa tête de con d'élève de 'grandes écoles' qui ne sont même pas fichu de faire marcher le pays et s'intentionnent de gouverner le monde !! Hahaha ! D'ailleurs, le maquettiste du programme 'Festival 2011' ne s'est pas gêné de présenter le mot 'OFF' avec un zéro et 2 f (zéro Franc français) afin de bien montrer ce qu'il pense de la vraie vie avignonnaise et de ses touristes (imprimé en Chine ?) où les réductions ne se feraient qu'après la naissance !
Re-bref, le 'off' est là; c'est vrai que pour faire du stand-up il faut avoir d'abord l'accord du public ce qui est loin d'être le cas chez certains artistes. Le fait de questionner un ou des spectateurs est à discrétion (ne sont pas Coluche ou Bigard qui veut), par contre, de lui demander de monter sur scène (lumières/vêtements et pose inappropriées) n'est généralement pas conseillé sauf s'il s'agit d'un ou d'une comparse. Quant aux 'dialogues', n'en parlons pas. Ainsi se font et se défont les spectacles essayés sous le feu des projecteurs aux rythmes et cadences des non-renouvellements de contrats et de l'opinion des tourneurs présents dans la salle. 1-2 ou 3 ans d'école du spectacle (chez certain(e)s) n'étant pas suffisants pour attentionner le public à distribuer la joie de vivre, ils ou elles s'en passeront comme s'en retiendront que les gestes & les textes ne sont pas en adéquation ou 'trop en avance' pour les soulager.
Ainsi sont faits les festivals des temps rapides et autres scènes ouvertes qui vont construire l'acteur ou le démonter.

mardi 19 juillet 2011

Dans le off

 Un super Show mêlé de stand-up et de bonne humeur.
Une artiste complète
L'inoubliable Movin' Melvin Brown
Il a travaillé aux côtés de
James Brown, BB King, Stevie Wonder
de L.A. à N.Y.
et chaque année, il traverse l'Atlantique.

Le prix de la couronne

Tandis qu'une partie de la population pauvre ou 'classe moyenne' s'adonne à son passe-temps favori de jouer au riche en arborant des vêtements de marques et téléphones dernier cri, les vrais riches eux, rasent les murs et tendent à s'éclipser des soirées mondaines où ils pourraient être photographiés ou circulant à bord de voitures de luxe. Ainsi, la presse 'tendance' s'est-elle tournée vers le premier qui passe dans la rue avec des ouvertures très 'star academy' et autres conneries de télés qui apparaîtraient comme des tremplins à bourrer le mou ou "donne-moi ta montre, je te donnerai l'heure !".
Le but de la publicité est: "en bien ou en mal pourvu qu'on en parle", donc, comme le bien est à rechercher au plus profond des profondeurs, les télespectateurpathes se contenteront du best-off des gamelles. Jury de 3 ou 4 cons savamment tirés sur le volet pour atteindre le maximum de reproches de la part du public. C'est vrai que si c'était seulement le vote du public, l'élection de tel ou telle serait tout-à-fait différente de l'avis du 'jury'. Ainsi se rend on compte tous les jours que celles ou ceux qui ont été auréolés lumièrisés à la télé dans telle ou telle émission ne sont - pour la plupart - que des parvenus au cerveau tout plein de vide, des idoles de papier d'acharnement média-paparazziques où le rêve de chacun(e) s'appelle 'rêve', un point c'est tout. Rêve, comme c'est écrit dans le texte. "C'est marqué, t'as signé, t'as rêvé. Que veux-tu de plus ? Qu'on te réveille ?"
Que ce soit des 'Miss quelque chose de quelque part', elles se 'prénommeront' toujours 'Miss' ! et non 'Mademoiselle France', 'Señorita España' ou 'Fräulein Germany' qui les rangeraient dans le 'trop commun' pour sortir du lot et qui représenterait donc réellement le pays d'où elles viennent (faux-papiers pour immigrées ?). C'est aussi le prix de la couronne, certificat de naissance à l'appui.
Émissions par exemple où les nouveaux talents doivent envoyer les textes de leurs sketches 5 jours à l'avance au 'jury' qui fera 5 jours plus tard l'étonné de le découvrir, d'où les 'notes' arrangées entre juristes afin d'empêcher tel ou telle de réussir en l'éliminant dès le premier passage ! Et, de plus, les émissions télévisées n'étant plus en direct depuis... "l'époque du noir & blanc" ? ils peuvent donc tout à loisir modifier/sélectionner des plans avantageux ou pas comme de filmer certaines personnes dans le public ou dans le jury en train de faire la grimace au meilleur moment du sketch afin de 'justifier' son élimination, se gardant bien sûr de ne pas demander l'avis de celles et ceux qui regardent la télé et cela sous contrôle d'huissiers (indépendants ?). Telle est la 'démocratie' appliquée revue & corrigée par des guignols payés par le contribuable.
Au festival d'Avignon j'ai vu de nombreux spectacles et, je me suis aperçu que des personnages de cinéma, de télévision ou de théâtre qui étaient des vedettes en ces domaines dans les décennies passées n'apportaient pas la satisfaction attendue. Vrai que si une grande vedette arrive quelque part il y aura du monde qui viendra la voir, mais, après, ce qu'elle fait parfois sur scène... n'est pas top, du zéro, du ridicule et, la salle archi-pleine ne rigole pas, n'applaudit pas. Effectivement là, la place est payée à l'entrée et non au chapeau en fin de spectacle où il demeurerait vide. Pour le Directeur du théâtre, la caisse est pleine, il a le sourire des cons joyeux, pareil pour la personne sur scène, mais, c'est là un contrat de dupe. Tss ! Des gens que l'on avait vu dans toute leur splendeur, ils étaient beaux, faisaient rigoler, présentaient bien et puis: patatra ! C'est un vieux con aigri que l'on découvre sur les planches et qui n'a même pas de spectacle préparé ! de l'amateurisme pur et dur ! Tout à coup tout s'effondre. Le public est déçu. Mais il en viendra d'autres pour le voir parce que la salle est trop petite. Pensez-donc, des vedettes qui ont fait des millions de spectateurs dans le temps jadis...
Le rêve en prend un coup. Bien sûr vous me direz que c'est pareil pour les hommes politique que l'on a vu à l'écran des milliers de fois mais qui, arrivés sur scène, là devant vous, ne racontent que des conneries. Ils parlent. Font leur speech, saluent et puis s'en vont (en courant).... comme ils l'ont toujours fait à la télévision. Zéro débat. Le public doit fermer sa gueule et ouvrir ses oreilles comme il l'a fait quelques minutes auparavant pour son porte-monnaie. Ce n'est pas pour rien qu'on les appelle parfois 'des dieux'. Du bla-bla-bla et puis salut ! 'Salut' pour éviter que des gens posent des questions trop difficiles pour eux et, qu'après tout, 'on ne peut contenter tout le monde' !
Mais, je vous rassure, il n'y a pas que des nuls au festival malgré que certaines personnes prennent vite la 'grosse tête' et oublient vite leurs pénibles débuts.
Ainsi, noyées dans la masse des presque 1200 spectacles par jour (!), ils ou elles vont pour la majorité tenter de se faire connaître dans ce marché difficile qui se transforme peu à peu en foire aux bestiaux avec 'lâchés dans la ville' pendant 3 semaines de plus de 6.000 comédiennes et comédiens (rassurez-vous, c'est entouré de remparts très hauts). Pour certains: c'est l'abattoir, tandis que d'autres seront gardés comme reproducteurs. Puis il y a aussi les bons qui ne reviennent pas l'année suivante et puis il y a les mauvais qui sont là chaque année ! Allez comprendre quelque chose !

Aurélia Decker au festival 2011

Révélation au festival où Aurélia Decker fait son second Avignon,
salle comble et applausissements
pour son oneWomanshow exceptionnel.
Bien que la scène soit trop petite pour se changer entre sketches et,
 n'étant pas une adepte du style 'Arturo Brachetti',
des temps morts de 10 ou 15 sec. sont à proscrire.
Toutefois elle triomphe par son texte original et bien écrit
et son charme. Merci Aurélia.

samedi 16 juillet 2011

jeudi 14 juillet 2011

Troubles fête

L'autre jour sur Avignon, profitant du festival et de la présence de nombreux spectateurs s'est organisé une mini chaîne humaine d'une cinquantaine de personnes (10.000 d'après greenpisse, 2 et demi selon la polisse) scandant le "Non au nucléaire" sans afficher une désapprobation à la censure des cartes (vues satellites sur le déplacement heure par heure des nuages de Fukushima) présentées sur Internet, ni sans parler de la désinformation sur les retombées radioactives. Ainsi a-t-on pu découvrir le message caché de l'organisation. Faut dire que le micro-groupuscule de 'verts' prépare les élections 2012 et qu'il ne s'agit donc pas d'ouvrir un débat qui serait perdu d'avance en exposant les chiffres réels du coût des éoliennes et panneaux solaires et de leur rentabilité impossible.
Sont-ce les mêmes crapules qui veulent faire appliquer une taxe carbone ? Affamer le monde avec l'éthanol ? et qui soutiennent la présence quotidienne des chemtrails mais refusant encore d'en discuter ? (joker ?). Cette propagande soviétique (fluor, bio, UA sur la Libye, etc) n'a jamais usé de son Droit de veto à New-York pour interdire les milliers d'assassinats quotidiens en ce nord africain; ce qu'il veulent est être seulement des troubles fête.

mercredi 13 juillet 2011

Jim & Janis au Festival d'Avignon

 Ils jouent vachement bien et la fille a la voix de Janis Joplin !
 Là, ils jouaient 10 mn pour attirer les chalands

mardi 12 juillet 2011

http://www.lacuisinedugraphiste.net/2011/07/journal-typographique.html


lundi 11 juillet 2011

Caroline Vigneaux au Festival d'Avignon

Spectacle à ne pas manquer !
Une performance sur scène à couper le souffle !
Une (Le) pillier du festival d'Avignon

 Vannes à 2 balles:

jeudi 7 juillet 2011

Des lumières

Nombreuses sont les personnes à penser que le soleil est un con parce qu'il n'apporte de la lumière que quand il fait jour alors que la nuit, c'est seulement la lune qui fait sa ronde avec sa lampe électrique. Effectivement, à la question très pertinente du "et du soleil à quoi qui sert-il ?" serions-nous tenté de répondre: "A rien ! Il ne sert à rien !" Pareil pour les étoiles qui sont trop loin pour éclairer et/ou que leurs piles sont mortes quand c'est pas par exemple l'ampoule qui est grillée. Bref, je ne vais pas vous expliquer là ce qu'est un court-jus en temps d'orage avec des éclairs de 220 montés sur du 110 et qui doivent avoir les fils apparents parce qu'avec la pluie, il font tout sauter ! Même les plombs qui s'y mettent ! Je vous dis pas les amateurs qu'il doit y avoir là-haut !
Bref, entre-nous, ça fait quand même plus de 2000 ans que ça dure et la ligne ne tient toujours pas !! D'ailleurs, toujours entre-nous, quand on voit des cons arroser la mer avec des nuages, c'est à se demander où qu'ils sont allé à l'école ! Et là, je me suis dit entre-moi que si certaines personnes disent que la lune est un cul, s'il fallait nommer la Capitale de la lune... le choix des noms serait plutôt restreint. D'où le peut-être intérêt d'en faire le tour pour voir (interdit aux moins de 13 ans) la face cachée. (voir: "La farce cachée" http://huemaurice5.blogspot.com/2010/11/la-farce-cachee.html).
Effectivement si comme les vers luisants qui ont le bout de la queue qui s'illumine, la lune, elle, éclaire... avec son derrière ! il y en a qui avec ces parties là, sont vraiment des lumières ! Est-ce là une incitation à la débauche que de la faire figurer sur des drapeaux ? J'sais pô. A part quelque fois des étoiles filantes, les autres, je trouve qu'elles ne bougent pas beaucoup. Un jour, peut-être, je serai 'dépanneur d'étoiles'.

samedi 2 juillet 2011

Le rocher dans la marre !

Si effectivement le zoo de Vincennes est célèbre pour ses élévations agrémentielles de pierre - ce qui constituera bientôt d'ailleurs la seule attraction touristique vu que les retombées de Fukushima ajoutées au jargon linguistique employé par chaque espèce pour se plaindre est parfaitement incompréhensible - il y aurait donc: sous-titrage* à discrétion à l'heure où les titres s'envolent et convolent. Même s'ils désirent en ce vendredi de juillet tenter de croiser des batraciens (toute la famille !) avec des kangourous comme ils ont fait en Angleterre avec un jument et une phoque au mois d'avril, des bruits courent comme quoi ils pourraient en venir à croiser le fer en attendant de croiser les jambes (!). Oui mais, croiser les jambes avec quoi ? Croiser les pâtes avec du ketchup ? Des quilles avec des boules ? Des cannes avec des stars ?
Effectivement, quand on voit la tête de Charle & Dalber, l'on comprend de suite que leurs femmes ne les ont pas épousé pour leur intelligence. Auxquels cas, ils iraient dire que cette tare ne vient pas de famille et que c'est bien la première fois que leur incapacité à faire des miracles est mise en avant. Bref, qu'elle soit devant ou derrière, cela ne change rien à la chose, ils sont cons, voilà tout. Espérons seulement que les gosses à venir ne soient pas d'eux. D'où ce besoin (j'ai pas trouvé un autre mot) omniprésent d'être entouré d'Alzheiméristes triés dans les lentilles.
Donc, encore une fois, ne pas donner d'alcool aux animaux et se contenter de leur lancer quelques cacahuètes. Non, mais !

* Sous-titrage: Abaisser les degrés des liquides céphalo-rachidiens de 12,5° à 4° par exemple (ce qui les rapproche de la bièèère !).