- ENTREE de SECOURS -



vendredi 22 août 2014

Poutine à Munich 1/3

(7:50) Le PIB commun de l'Inde et de la Chine en parité de pouvoir d'achat dépasse déjà celui des Etats-Unis. Le PIB des Etats du groupe BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine) évalué selon le même principe dépasse le PIB de toute l'Union Européenne. Selon les experts, le fossé va s'élargir dans un avenir prévisible. Il ne fait pas de doute que le potentiel économique des nouveaux centres de la croissance mondiale sera inévitablement converti en influence politique et, la multipolarité se renforcera

mercredi 20 août 2014

Interview with Sergei Glaziev - Advisor to President Putin

Sergei Glazyev, philosophe et économiste ukrainien, conseiller du président Vladimir Poutine, a été interviewé le 24 juillet 2014 sur la crise ukrainienne et le rôle des USA vis-à-vis de l'Europe
.

mardi 19 août 2014

Nouvelle secousse unique de Taylor Swift It Off secoue la musique pop

Cops Gone Wild

Paul Craig Roberts
19 août 2014
.
Mise à jour: J'ai reçu quatre ou cinq courriels de lecteurs qui se plaignent que la personne sur la photo ci-dessus, qui est une photo prise à partir de comptes rendus des médias, n'est pas la personne qui les flics ont assassiné à Ferguson.
En quoi est-ce important ? La photo montre trois flics surdimensionnés pointant des armes militaires à bout portant sur un enfant noir levant ses mains. Un seul de ces flics non armé aurait maitrisé l'enfant. La photo montre que les policiers sont formés à l'utilisation d'une force excessive.
Les courriels que j'ai reçus démontrent l'incapacité de nombreux Américains pour faire face à la fois émotionnellement et rationnellement à la réalité. Ils essaient de se cacher de la réalité en prétendant que la taille de Ferguson menaçait la police, qui a eu raison de lui dessus. Se cacher la réalité est le refuge des Américains qui ne pensent pas. La plupart des "personnes exceptionnelles" peuvent être trouvées là s'y cachant.
L'aile droite "la loi et l'ordre" des conservateurs républicains qui défendent les assassinats par la police croient profondément qu'ils sont menacés non pas par le gouvernements fédéral détruisant leurs protections constitutionnelles, mais par des "minorités" à la peau foncée Ils croient, contrairement aux pères fondateurs de l'Amérique, que le gouvernement et ses forces de police sont ce qui les protège.
.
Cette croyance condamne les Américains.
.
Ferguson, Missouri, est une petite ville à forte majorité noire, dont le gouvernement et la police sont blancs. La police municipale de Ferguson a assassiné un jeune noir de 18 ans, qui avait les mains au-dessus de sa tête. Si vous jetez un oeil à la photo des trois brutes pointant des fusils militaires à bout portant vers lui ayant les mains en l'air, alors qu'il est évident qu'un seul de ces voyous surdimensionnés aurait suffi à retenir sans arme le gamin, vous pouvez comprendre comment la force policière excessive entraine des exactions et des meurtres de citoyens.
.
Il n'y a aucun doute que la communauté noire de Ferguson regarde la mort de Michael Brown comme un assassinat. Mais faut-il être couvert par le gouvernement blanc et les force blanches de police si les manifestations sont limitées à la petite population de la ville noire de Ferguson ? Ainsi que le suggère cet article, il y a une bonne raison de craindre une dissimulation à Ferguson.
http://rt.com/usa/180680-ferguson-henry-davis-blood/
.
Il y a un autre aspect stupéfiant dans ce meurtre. A Ferguson, des manifestants non armés font face à une petite force de police municipale qui est aussi bien ou mieux armée que les troupes de combat des États-Unis sur les champs de bataille des pays envahis par Washington. S'il y a des problèmes à Ferguson, c'est juste parce que les flics ont tué de sang-froid un enfant sans raison ni justification, et que la communauté noire pense que le gouvernement blanc donnera un laissez-passer au meurtrier blanc. Le procureur général noir à temps partiel, Eric Holder, n'a pas envoyé la police fédérale enquêter.
.
Il n'y a pas qu'à Ferguson que des flics voyous assassinent des gens, et ils ne tuent pas que des Noirs. Les Blancs y ont droit aussi. Il y a un grand nombre de meurtres commis par la police dans "la maison de la liberté et de la démocratie". Pendant la guerre en Irak, la police américaine a assassiné plus de civils américains innocents que les États-Unis n'ont perdu de soldats à la guerre !
.
La police américaine assassine tant de civils que cela prendrait plusieurs volumes épais pour enregistrer ses atrocités. Celles mentionnées dans cet article font simplement partie de celles qui ont été signalées récemment.

L'Atlanta-Journal Constitution rapporte qu'une femme blanche de 37 ans ayant eu une réaction à des médicaments prescrits a essayé d'appeler le 911 pour obtenir de l'aide, mais à la place, c'est une brute de la police qui a tiré sur elle, la tuant contre le mur de sa chambre à coucher. La police a inventé une histoire : la femme en détresse médicale aurait menacé le voyou de la police avec une arme.
.
http://www.ajc.com/news/news/woman-killed-by-henry-police-called-good-neighbor/ngngK/
.
Le journal rapporte que le mari de la femme a également appelé le 911, mais omet de signaler que le mari a dit qu'il retournait chez lui, ne voulait qu'un traitement médical et demandait de ne pas envoyer la police. Mais les brutes ne pouvaient pas manquer l'occasion de tuer un autre civil américain innocent.
.
Les victimes de la police n'ont aucun droit, et dans la grande majorité des cas, les familles des victimes assassinées par la police non plus. L'indemnisation des familles des victimes assassinées par la police est aussi rare que la responsabilité des policiers meurtriers. En Amérique, posséder un insigne de police vous donne le droit de tuer.
.
Au cours de la dernière décennie, peut-être plus, le gouvernement fédéral a systématiquement militarisé les forces de police locales et de l'État dans les 50 États. Les policiers ont été formés par des formateurs contractuels fédéraux à considérer le public américain comme l'ennemi. Les policiers sont formés à ne pas prendre le risque de rencontrer des membres de la population sur une base de confiance, mais à considérer le public comme armé et déterminé à tuer la police.
.
J'ai observé à un certain nombre d'occasions des policiers entièrement équipés militairement s'entraînant par file de trente à tirer avec des chargeurs de grande capacité sur la même cible. Comme la plupart des petites villes en Amérique, Doraville en Georgie, 8 500 habitants, dispose d'une équipe de SWAT [Special Weapons Attack Tactics : unité spécialisée capable de mener des opérations à haut risque avec un armement et des tactiques adaptées] avec les armes de l'armée américaine.
.
http://www.washingtonpost.com/news/the-watch/wp/2014/08/13/tiny-georgia-police-department-posts-terrifying-swat-video/
.
Le Congrès devrait tenir des audiences pour déterminer quel budget fédéral a été utilisé pour former les polices d'État et locales à tuer des Américains. Depuis 13 ans l'Amérique est en guerre contre les musulmans considérés comme une menace pour notre sécurité, ce qui a entraîné de grosses dépenses; et pourtant la police américaine a tué plus d'Américains que nous en avons perdu dans la guerre en Irak.
.
Il nous faut savoirr qui a formé notre police à nous assassiner, et nous devons tenir pour responsables deux types de criminels : ceux responsables de la "formation" et ceux qui, au gouvernement, l'ont financée.
.
L'erreur la plus fatale que n'importe quel Américain peut commettre est d'appeler la police.
.
Le Journal des tendances de Gerald Celente m'autorise à republier ma contribution au numéro d'été :
.
Les violences policières contre le public montent en flèche.
.
Dans les années 1960, il y a eu un effort à New York pour établir une commission civile d'évaluation de la police. Les plaintes ayant pour objet la violence policière et le harcèlement de New Yorkais noirs avaient augmenté au point que la réalité du problème était évidente. Le maire de New York John Lindsay était souple, mais il y a eu une levée de boucliers de la part des conservateurs guidés par William F. Buckley et la police. Les médias conservateurs ont appelé la commission d'examen de la police "la propriété des cœurs sensibles et des anti-flics." Les discours alarmistes étaient utilisés pour rallier les électeurs blancs, à qui l'on disait que la commission d'évaluation allait dorloter les criminels, démoraliser la police et amener à une recrudescence du crime.
.
Le maire Lindsay a établi une commission d'évaluation par décret mais l'opposition grandissante a forcé les partisans de la commission à la soumettre à un vote. La peur avait fait son travail et la commission d'évaluation a été abolie par un vote de 63% contre et 36 % pour. Et nous étions à New York, ville "progressiste"...
.
Nouvelle tactique : Tuez le chien
.
Un des trucs favoris de la police consiste à tuer les animaux de compagnie de la famille. Quand les Middleton, propriétaires d'un ranch dans le comté de Rains au Texas, ont appelé le département du sheriff pour signaler le cambriolage de leur maison et le vol d'armes à feu, la première chose que l'adjoint a faite lorqu'il est arrivé a été de tirer dans la tête de Candy, le berger australien de 3 ans et 18 kg des Middleton. Dans le comté de Prince George (Maryland), au cours d'une descente anti-drogue qui n'avait rien donné, des flics ont fait irruption dans la maison du maire et ont assassiné ses deux labradors noirs inoffensifs tout en menaçant le maire et sa belle-mère avec leur arme.
.
Un autre jeu favori de la police est d'humilier la victime en état d'arrestation, en particulier les femmes, en les faisant mettre entièrement nues. Les violences envers les femmes sont devenues monnaie courante. Dans un cas récent, à New Albany dans l'Indiana, une jeune femme blanche de 31 ans, mère de quatre enfants, fut arrêtée pour incivilité et rébellion après une altercation avec son ex-mari. Dans le jargon de la police, incivilité et rébellion signifient que la jeune femme avait protesté contre son arrestation arbitraire et avait élevé la voix. Comme la plupart des Américains n'ont aucune idée de ce qu'est la police, ils sont choqués et incrédules lorsqu'ils en font l'expérience lors d'une confrontation. Jusqu'à leur première confrontation, ils sont de fervents partisans de la police. Incapable de croire à ce qui lui arrivait, elle fut entièrement déshabillée par deux hommes et deux femmes policiers, exhibée nue dans toute la prison devant les autres policiers puis jetée nue dans une cellule. Elle devint hystérique suite à ce traitement. Savourant la détresse de leur victime, les flics l'ont aspergé de gaz au poivre. Le shérif de comté déclara qu'il ne pensait pas que les règlements ou les procédures de la prison aient été transgressés. En d'autres mots, le shérif admit que maltraitance, humiliation et usage excessif de la force sont choses courantes.
.
Aussi :
http://www.policestateusa.com/2014/tabitha-gentry/
.
Tout en écrivant, j'ai cherché sur Google « vidéos de brutalités policière aux États-Unis » et 7 660 000 résultats sont sortis en 0,31 seconde. Il y a plus de cas de violence policière gratuite, presque toujours envers des innocents, que ce qu'une personne peut absorber dans toute une vie. Les instances de police frappent des personnes âgés infirmes, usent du taser contre des handicapés en fauteuil roulant , matraquent, tasent et aspergent de bombe au poivre des enfants, des jeunes femmes et des mères portant des bébés dans leurs bras. L'autre jour, la police a tué un gamin de 13 ans qui marchait dans la rue sans faire de mal à personne avec un jouet en forme de carabine. Sauf que les brutes de flics ont considéré que ce gamin de 13 ans représentait un danger. Les brutes de flics n'ont simplement pas pu laisser passer l'opportunité de goûter au plaisir de tuer quelqu'un.
.
Nous observons la même chose dans la vidéo diffusée par Bradley Manning sur l'armée des États-Unis d'un hélicoptère de combat américain assassinant des journalistes et des citoyens marchant paisiblement dans la rue puis assassinant un père avec deux bébés qui s'était arrêté pour porter secours aux blessés. Les meutriers n'ont pas été inquiétés mais Bradley Manning fut emprisonné pour les avoir dénoncés. Nous en sommes au stade où la police se rend coupable de tentative de meurtre sur des adolescents en train de s'embrasser dans une voiture en stationnement.
http://www.lewrockwell.com/2014/06/no_author/cop-shoots-teenage-couple/
.
Nous sommes devenus une société tueuse, et le gouvernement des États-Unis est le 1er tueur au monde.
.
Qui est le véritable danger ?
.
Les cas de violence policière gratuite envers le public sont si nombreux qu'il est impossible d'en faire le rapport. Tout ce qu'il est possible de faire, c'est de les classer par catégories. La conclusion, c'est que la police est pour le public, un danger bien plus grand que ne le sont les criminels. En outre, la police n'a pas de comptes à rendre. Elle peut commettre des meurtres en toute impunité, mais si jamais, par accident ou par réflexe, il vous arrivait ne serait-ce que de toucher un des leurs, si vous survivez au passage à tabac, ce sera direction prison pour vous. Cecily McMillan sur laquelle j'ai écrit récemment, était une manifestante du mouvement Occupy. Un flic avait empoigné ses seins par derrière. Par réflexe, en se retournant, son coude s'était levé et avait heurté le flic. Un jury lâche ou corrompu, encouragé par un juge et un procureur véreux, l'a récemment déclarée coupable d'agression sur agent et elle a été condamnée à une peine de prison. Le flic qui l'avait agressée sexuellement et arrêtée à tort, n'a été aucunement inquiété.
.
Les procureurs s'intéressent aux condamnations, pas à la justice. Les procureurs condamnent couramment des innocents sur la base de fausses accusations portées par la police et les juges se rendent souvent complices de fausses condamnations. Un procureur honnête n'aurait pas intenté une action à l'encontre de Cecily McMillan. Son procès fut un procès politique et sa condamnation était arrêtée d'avance. Le but était d'envoyer le message que malgré les droits que vous donne la Constitution, vous n'avez pas le droit de remettre en cause l'Establishment. Le juge s'assura de sa condamnation en alléguant qu'aucune preuve de blessure sur sa poitrine ne pouvait être montrée pour sa défense et que les jurés n'avaient pas à être informés du dossier de l'agent ayant procédé à l'arrestation qui révélait l'usage excessif de la force et de mauvais traitements envers les citoyens. Le jury fut réticent à défendre les intérêts d'une personne innocente. Au lieu de servir la justice, le jury servit les intérêts corrompus de l'état policier. Voir :
.
et
http://www.paulcraigroberts.org/2014/05/21/justice-dead-amerika/
.
Quoi que la police fasse, elle en subit rarement les conséquences. De ce fait, elle s'est enhardie et elle est devenue plus violente. Toute rencontre avec la police américaine est dangereuse.
.
La "guerre au terrorisme" a supprimé tout ce qui pouvait encore limiter les pouvoirs de la police. Le gouvernement fédéral a militarisé l'état et la police locale et l' a équipée comme si c'était une force militaire. Les policiers sont entrainés pour traiter les gens comme potentiellement dangereux et ne prendre aucun risque avec leur vie lorsqu'ils sont confrontés à des citoyens. On leur apprend que poser poliment des questions pour évaluer une situation comporte un danger et qu'ils devraient éviter tout risque pour eux-même en dominant la situation par la force comme le ferait une unité d'infanterie devant un ennemi.
.
J'ai été témoin des exercices d'entraînement au cours de laquelle la ligne 30 policiers et vider leurs chargeurs de grande capacité à la même cible. Nous parlons d'environ 450 tirs en quelques secondes à une cible de la tête de taille. C'est ce type de formation qui a abouti à 23 flics de tirer 377 balles sur deux hommes à Miami, dont l'un était totalement innocent de toute accusation.
.
Armés pour la bataille quotidienne
.
Les équipes du SWAT sont devenues omniprésentes et elles sont armées de tanks, de MRAP (véhicule à roues résistant aux mines et aux embuscades) et de véhicules blindés BearCat (poids lourd de contre-attaque à réponse armée conçus pour la ballistique). Ces véhicules militaires sont utilisés de façon routinière, et l'équipe du SWAT qui met en pièce votre porte a remplacé le policier qui sonnait pour vous présenter une convocation.
http://rt.com/usa/164816-american-police-militarization-war/
.
Il fut un temps, où rejoindre les forces de police comportait un faible risque. Un officier pouvait, et ça arrivait occasionnellement, mourir en exerçant son devoir. Aujourd'hui aucun risque n'est acceptable pour la police. Pour cette raison, tous les risques sont déplacés sur le public chaque fois que le public rencontre la police, par erreur ou pas. Par conséquent, la police tue beaucoup plus de gens innocents que les criminels ne tuent de policiers. La police est devenue comme Wall Street et le gouvernement fédéral. La police ne sert aucun intérêt public.
.
Dans les années 40 et 50, quand j'étais jeune, nous avions compris que les forces de police attiraient les petits tyrans à cause du pouvoir de l'insigne. Mais à la différence d'aujourd'hui la police n'avait pas carte blanche. Dans les années 40 et 50, les Américains n'étaient pas réduits à l'impuissance ou à l'état de moutons auquel ils sont de nos jours.
.
Les journaux étaient encore indépendants et servaient de frein au pouvoir de la police. Les Noirs ne bénéficiaient pas toujours de cette protection, mais dans les grandes villes du Sud, comme Atlanta, où Ralph McGill fut rédacteur en chef et éditeur du Atlanta Constitution, les Noirs aussi avaient droit à la protection de la presse. Je me souviens des premières marches pour les droits civils à Atlanta. Il n'y avait pas de police ni de chiens lancés sur les manifestants. Je le sais parce que j'y étais.
.
Des brutes, il y en avait bien sûr, mais il n'y avait pas pas cette hostilité envers le public qui est ancrée dans la formation policière actuelle. Revendiquer ses droits constitutionnels lors d'une confrontation avec la police, c'est de nos jours le meilleur moyen de rendre fou de rage une brute dont l'autorité se voit remise en question. Le résultat probable, c'est un passage à tabac et une arrestation. La soumission est le meilleur moyen de survivre à une confrontation policière. Quand bien même vous seriez un chirurgien du cerveau ou un ancien haut fonctionnaire, et que le policier aurait tout juste un niveau d'études secondaires. Mais si vous voulez vous en sortir sans dommage corporel et sans inculpations dans votre casier, il faudra vous comporter comme un paysan face à un baron, un comte ou un duc des siècles passés. C'est l'Amérique d'aujourd'hui.
.
Agissez autrement et il se pourrait bien que vous y laissiez votre peau.
.
Donc, les commissions d'examen de la police sont-elles la réponse ? Apparemment non. En 1993, après que le maire de New York Lindsay ait échoué à imposer un peu responsabilité à la police, le maire David Dinkins instaura la très largement impuissante Commission d'examen des plaintes civiles [Civilian Complaint Review Board]. La police manifesta son opposition et fut encouragée par Rudy Giuliani qui, lorsqu'il devint maire, lui donna carte blanche. Les New-yorkais blancs applaudirent Guliani. Enfin, ils étaient de nouveau en sécurité - tant qu'ils n'avaient pas de problème avec la police ou que l'équipe du SWAT [équivalent du GIGN] ne se présentait pas à la mauvaise adresse, un évènement bien plus probable que de voir un criminel frapper à la porte.
.
Bon nombre de villes ont aujourd'hui des commissions d'examen. Certaines détiennent du pouvoir. La plupart n'en ont pas. Même celles qui ont du pouvoir sont devenues réticentes à les utiliser. Quand le terrorisme représente une menace si grande que le pays est maintenu pendant des années en alerte orange, un cran en-dessous de l'alerte rouge, seul un communiste libéralo-rosâtre pro-terroriste pourrait vouloir restreindre les pouvoirs de la police.
.
Tant que les États-Unis demeureront entre les mains des pouvoirs établis les commissions d'examen de la police resteront sans effet. Wikipedia rapporte qu'en 2006, il y a huit ans, la commission d'examen des plaintes civiles de New York à reçu 7699 plaintes dont environ 6% aboutirent en « plainte fondée. » En d'autres termes, 94% des cas n'aboutirent nulle part.
.
Les policiers ont été lâchés sur nous par «loi et l'ordre" conservateurs et par la "guerre contre le terrorisme." La police nous font beaucoup plus de dégâts que ne le sont les criminels et les terroristes.
Reste à voir si les Américains survivent à leur police.
.
En attendant, le sheeple continuera à payer les salaires de ceux qui posent la plus grande menace pour eux.
.

dimanche 17 août 2014

Les Verts sont les ennemis de l'énergie

Par Alan Caruba
Août 17, 2014
.
Ici, en Amérique et ailleurs dans le monde, les Verts continuent la guerre contre toute énergie autre que l'inutile "renouvelable" genre, le vent et l'énergie solaire, qui est plus coûteux et presque inutile. Seulement charbon, pétrole, gaz naturel, nucléaire et maintient le monde moderne et de développer le fonctionnement et la croissance.
.
L'aspect le plus médiatisé est la «guerre contre le charbon" d'Obama et, grâce à l'Agence de protection de l'environnement, il a été un succès; responsable de la fermeture de plusieurs centaines de plantes de charbon en émettant des règlements coûteux basé sur la fausse déclaration tout à fait que les émissions de gazcarbonique doivent être réduites à sauver la Terre de «réchauffement de la planète."
.
L'EPA est l'ennemi ultime du gouvernement d'énergie, bien que le ministère de l'Intérieur et d'autres éléments du gouvernement participent à limiter l'accès à nos vastes réserves d'énergie et la consommation d'énergie à l'échelle nationale. Par décret du gouvernement, l'ampoule à incandescence a été interdit. Comment fou ce que c'est ?
.
La Terre se refroidit depuis dix-sept ans à ce moment-là, mais les Verts appellent cela une «pause». Cette pause va durer pendant de nombreuses années et pourrait même devenir une nouvelle ère glaciaire.
.
Une étude commandée par la National Association of Manufacturers (NAM) sur l'impact de la nouvelle réglementation de l'EPA proposé des émissions a constaté que, comme CNSNews rapporté, il "pourrait être la plus coûteuse règle fédérale en réduisant le produit national brut de 270 milliards de dollars par par an et $ 3,4 trillions de 2017 à 2040 », ajoutant $ 2,2 trillions dans les coûts de conformité pour la même période. Jay Timmons, président-directeur général de NAM, a déclaré: «Ce règlement a la capacité d'arrêter le retour de la fabrication dans son élan."
.
Comme Thomas Pyle, président de l'Institut de recherche sur l'énergie (IER), a déclaré en Juin, "le président Obama honore sa promesse d'envoyer prix de l'électricité en flèche." Notant une réglementation de l'EPA a proposé que fermerait plus de plantes, il a déclaré: «Avec cette nouvelle règle, les Américains peuvent s'attendre à payer 200 $ de plus chaque année pour leur électricité. "N'ayant pas réussi à tourner autour de l'économie de la nation à mi-chemin dans son second mandat, Obama ajoute au fardeau économique de tous les Américains.
.
L'Amérique pourrait littéralement devenir indépendante d'énergie en raison de ses vastes réserves de sources d'énergie. Dans le cas du charbon, le gouvernement fédéral est propriétaire de 957 000 000 000 tonnes courtes de charbon dans les 48 États, dont environ 550 milliards de tonnes courtes-environ 57 pour cent-sont disponibles dans le Powder River Basin. Il est estimé à $ 22,5 trillions de l'économie américaine, mais que les notes de l'IER, il "reste inexploitée en raison d'obstacles gouvernementaux sur la production de charbon." Il durera 250 ans, plus de la Russie et de la Chine. Lorsque vous ajoutez en Alaska, aux États-Unis a assez de charbon pour durer 9000 années à des taux de consommation d'aujourd'hui !
.
En 2013, l'IER a estimé la valeur du pétrole et du charbon, le gouvernement des ressources techniquement récupérables à l'économie d'être $ 128000000000000, environ huit fois notre dette nationale à l'époque.
.
Il n'y a pas un jour qui passe sans que les groupes environnementaux tels que les Amis de la Terre et le Sierra Club, Greenpeace, le Conseil national des ressources de la Défense, et l'Union of Concerned Scientists, avec des dizaines d'autres, ne parle pas contre l'extraction et l'utilisation de toutes les formes d'énergie, appelant charbon "sale" et revendiquant Big Oil est l'ennemi.
.
Dans les années 1970 et 1980, les Verts lieu hors d'attaquer l'industrie nucléaire car elle ne produit pas d'émissions "de gaz à effet de serre". Rappelez-vous, ces gaz, principalement du gazcarbonique, représentent aucune menace de réchauffement et, en effet, que le principal «nourriture» de toute la végétation sur Terre, beaucoup plus de gazcarbonique serait une bonne chose, l'augmentation des rendements des cultures et des forêts saines.
.
Des événements tels que la fusion partielle 1979, à Three Mile Island et de Tchernobyl en 1986 les catastrophes craintes compréhensibles soulevées. Les Verts ont commencé adverse énergie nucléaire affirmant que le rayonnement tuerait des millions dans le cas d'un effondrement. Ce n'est tout simplement pas vrai. Contrairement à la France qui retraite le combustible nucléaire irradié, la décision du président Carter de ne pas permettre le retraitement s'est avéré être très préjudiciable, ce qui nécessite des référentiels pour les grandes quantités.
.
À ce jour, l'un des plus grand, site de Yucca Mountain, autorisé en 1987, est opposé par les Verts. Même ainsi, il a été approuvé en 2002 par le Congrès, mais le financement de son développement a été arrêtée par l'administration Obama en 2011 Aujourd'hui, il n'y a que quatre nouvelles centrales nucléaires en construction et, dans le temps, tous les cent installations existantes seront probablement à la retraite à partir du milieu des années 2030.
.
L'attaque des Verts sur le charbon est basée sur les réclamations que la qualité de l'air doit être protégé, mais la qualité de l'air d'aujourd'hui a été améliorée de façon constante depuis des années et les nouvelles technologies ont permis de réduire les émissions sans la nécessité d'imposer des normes réglementaires impossibles. Comme l'American Petroleum Institute a récemment fait remarquer: «Ces normes ne sont pas justifiées d'un point de vue de la santé parce que la science est tout simplement pas montrer la nécessité de réduire les niveaux d'ozone."
.
Les nouvelles normes de l'EPA devraient être annoncé en Décembre. Nous espérons mieux que les élections de mi-mandat novembre mis assez de nouveaux candidats au Congrès de rejeter les normes ou le coût de la vie en Amérique, la capacité de produire de l'électricité, la construction et l'expansion de notre secteur manufacturier aura tout aggraver
.

Magicien essaie de vendre de l'herbe à un flic

https://www.youtube.com/watch?v=yny0VDxgNwQ

samedi 16 août 2014

Où est la 'pollution' ?

'Pollution' ?! Quelle 'pollution' ?? L'air que vous respirez ? Vous rejetez du gazcarbonique qui sert à développer les plantes. En retour, (grâce à vous) elles rejettent de l'oxygène dont vous vous servez. Où est la 'pollution' ?
'Ce que vous buvez' ? Vous le rendez en urinant exactement tout ce que vous avez absorbé. Où est la 'pollution' ?
'Ce que vous mangez' ? Vous le redéposez sur terre, exactement dans sa totalité (moins les prélèvements pour vivre). Où est la 'pollution' ?
.
Arrêtez donc de vous considérer (ou vous faire considérer) comme étant un 'pollueur'.
.
Depuis que la Terre est Monde, il ne manque pas une goutte d'eau. Ni plus ni moins ! Et cela, depuis des milliards d'années. Où est 'le manque d'eau' ?
.
Les plantes, font pareil que vous ! Elle (osent !) rejettent de l'oxygène, elles boivent de l'eau ! Elles consomment des éléments dans la terre ! Et, de plus (!) elles 'polluent' avec leurs feuilles mortes. Les arbres sont excrétophores ! Ils rassemblent en une partie des ramures des éléments qu'ils rejettent (sous formes de branches mortes/non-attaquées par des bestioles ou maladies qui se répandraient à tout le tronc). Ces rejets se décomposent et servent à d'autres plantes qui s'en contentent (parfois). Où est 'la pollution' ?
.
Les volcans, sortent de terre des milliards de fois plus de 'pollution' que vous ne pouvez faire en toute une vie, "16 porte-containers polluent plus que toutes les voitures du monde !" ( http://huemaurice7.blogspot.fr/2009/12/16-porte-containers-polluent-plus-que.html), vous en parlent-ils lorsqu'ils vous disent que vous polluez en fumant ? "Fumer tue" ! Serions-nous morts depuis des milliards d'années de les avoir respiré ?
.
La 'pollution' fait partie des éléments de la Terre qui nous ont donné vie. La 'pollution' se recycle, comme tout ce qui vit et nous fait vivre. Vous pouvez donc brasser mille fois l'eau d'une bassine, il y en aura toujours autant et l'eau (porteuse de bulles) redeviendra la même eau que vous y avez mis auparavant. Çà alors ! Vous pouvez mille fois cracher en l'air, la Terre pèsera toujours le même poids ! Çà alors !
.
Le gazcarbonique est le gaz 'le plus lourd'. Il est donc captif au niveau du sol (!). Combien d'insectes rampants ou d'animaux de petites taille sont morts de l'avoir respiré ? Combien d'enfants qui marchent ou promenés en poussettes au ras du sol (!!) ont éprouvé des difficultés respiratoires ?
.
Pourquoi depuis des milliards d'années que des milliards de kilomètres cubes d'eau des fleuves et rivières qui se déversent continuellement en mers - ces dernières ne débordent-elles pas ? Çà alors !
.
Pourquoi la mer polluée par tous les rejets possible (les poissons y chient dedans !/Mais que fait la police ??) ressort-elle en sources toute propre sans sel et sans pollution (depuis des milliards d'années !!) ?
.
Pourquoi de faux scientifiques vous prennent-ils tous les jours pour des cons ? Pourquoi plus de 31 487 scientifiques américains ont signé cette pétition (arnaque Global Warming), y compris 9029 titulaires d'un doctorat ( http://www.petitionproject.org/ ) ?
.
Pourquoi ? Parce que vous êtes contribuables et que vous vous devez de rester pauvre (au 21è siècle !) tandis que les faux scientifiques (Dirigeants) rigolent et s'en mettent plein les poches !

Vous voulez être la chienne de l’Oncle Sam ? Vous en paierez le prix ! (The Vineyard of the Saker)


14 août 2014
The Saker
 
.
Je fais juste une courte pause, depuis ma vie dans le « monde réel », afin de commenter les nouvelles du jour, qui sont d’importance : la Russie lance un embargo total de 12 mois sur l’importation de bœuf, porc, fruits et légumes, volaille, poisson, fromage, lait et produits laitiers en provenance de l’Union européenne, des États-Unis, de l’Australie, du Canada et du Royaume de Norvège. La Russie met également en place une interdiction de son espace aérien aux compagnies aériennes européennes et américaines qui survolent la Russie pour se rendre en Asie orientale, à savoir, dans la Région Asie-Pacifique, et envisage de modifier ce que l’on appelle les points d’entrée et de sortie de l’espace aérien russe pour les vols réguliers et les charters européens.
.
En outre, la Russie est prête à revoir les règles d’utilisation des routes transsibériennes, et mettra également fin aux discussions avec les autorités aériennes américaines sur l’utilisation des routes de Sibérie. Enfin, à partir de cet hiver, il se peut que nous révoquions les droits supplémentaires accordés par les autorités aériennes russes au-delà de ce que prévoyaient les accords précédents. C’est un développement tellement intéressant et important qu’il nécessite une analyse beaucoup plus subtile que le simple calcul brut de ce que cela pourrait coûter à l’Union Européenne ou aux États-Unis. Je ne vais pas tenter un tel calcul, mais je tiens en revanche à souligner les éléments suivants :
.
Tout d’abord, il s’agit d’une réponse typiquement russe. Il y a une règle de base que chaque enfant russe apprend à l’école, dans les combats de rue, dans l’armée ou ailleurs : ne jamais promettre et de ne jamais menacer ; agir et c’est tout. Contrairement aux politiciens occidentaux qui ont passé des mois à brandir des menaces de sanctions, les Russes se sont contentés de dire, de manière plutôt vague, qu’ils se réservaient le droit de répondre. Et puis, BANG !, cet embargo étendu et ambitieux qui, contrairement aux sanctions occidentales, aura un impact majeur sur l’Occident, mais bien davantage encore sur la Russie (plus à ce sujet dans un instant). Cette technique du « pas de mots, seulement de l’action » est conçue pour maximiser la dissuasion d’éventuels actes hostiles : puisque les Russes se gardent d’expliciter les mesures de représailles qu’ils pourraient être amenés à prendre, Dieu seul sait ce qu’ils feront ensuite ! :-) Pour couronner le tout, et augmenter le sentiment d’insécurité ainsi suscité, les Russes ont seulement fait savoir que c’était là les mesures dont ils avaient convenu, mais ils n’ont précisé ni quand elles seraient introduites, ni si c’était partiellement ou totalement, ni contre qui. Ils ont également fortement laissé entendre que d’autres mesures étaient à l’étude, c’est-à-dire dans les tuyaux.
.
Deuxièmement, les sanctions sont merveilleusement ciblées. Les Européens ont agi comme des prostituées sans colonne vertébrale et sans cervelle dans toute cette affaire : ils ont été opposés à des sanctions contre la Russie dès le premier jour, mais ils n’ont pas eu le courage de le dire à l’oncle Sam, de sorte qu’à chaque fois ils ont fini par céder. Le message russe à la communauté européenne est simple : vous voulez être la chienne [NdT : ou la pute] de l’Oncle Sam ? Vous en paierez le prix ! Cet embargo va particulièrement mettre à mal l’Europe du Sud (Espagne, France, Italie, Grèce), dont la production agricole va souffrir grandement. Ces pays se trouvent également être les plus faibles de l’Union Européenne. En les frappant, la Russie va susciter le maximum de frictions – même si dans une certaine mesure, les frictions sont inévitables – à l’intérieur de l’Union Européenne sur la question des sanctions contre la Russie.
.
Troisièmement, non seulement les transporteurs de l’Union Européenne seront désormais handicapés par des coûts et un temps de vol bien plus élevés sur le très important itinéraire Europe-Asie, mais il n’en sera pas de même des transporteurs asiatiques, ce qui confèrera à ces derniers un double avantage concurrentiel. Comment est-ce une façon de récompenser un côté tout en frappant l’autre ? L’Union Européenne a mis une compagnie aérienne russe en difficulté pour ses vols à destination de la Crimée (Dobrolet) et à cause de cela, c’est toute la communauté des compagnies aériennes de l’Union qui pourrait se trouver face à un énorme désavantage vis-à-vis de ses homologues asiatiques.
.
Quatrièmement, la Russie a utilisé ces sanctions pour faire quelque chose de vital pour l’économie russe. Je m’explique : après l’effondrement de l’URSS, l’agriculture russe était en plein désarroi, et le bonhomme Eltsine n’a fait qu’empirer les choses. Les agriculteurs russes ne pouvaient tout simplement pas rivaliser avec les grosses entreprises du secteur agro-industriel avancé de l’Ouest, qui ont bénéficié d’énormes économies d’échelle, d’une recherche coûteuse et de haute technologie en matière de produits chimiques et biologiques, qui avaient une chaîne complète de production (souvent au sein de grandes exploitations) et une capacité de commercialisation d’une qualité supérieure. Le secteur agricole russe, lui, souffrait gravement, désespérément, d’un manque de barrières douanières et d’une absence de tarifs qui lui eussent permis d’être protégé des géants capitalistes occidentaux ; au lieu de cela, la Russie s’est astreinte volontairement à respecter les termes de l’OMC et finalement en est devenue membre. Aujourd’hui, la Russie utilise cet embargo total pour donner à l’agriculture russe un temps qui lui est absolument indispensable afin d’investir et de prendre une part beaucoup plus importante sur le marché russe. Gardez également à l’esprit que les produits russes sont sans OGM, et qu’ils ont beaucoup moins de conservateurs, d’antibiotiques, de colorants, d’exhausteurs de goût ou encore de pesticides. Comme de surcroit ils sont locaux, ils n’ont pas besoin, pour être mis sur le marché, d’utiliser le type de techniques de réfrigération/conservation qui font généralement que les produits ont un goût de carton. En d’autres termes, les produits agricoles russes ont bien meilleur goût, même si cela ne suffit pas pour être compétitifs. Cet embargo leur donne maintenant un puissant élan pour investir, se développer et conquérir des parts de marché.
.
Cinquièmement, il y a 100 pays qui n’ont pas voté avec les États-Unis sur la Crimée. Les Russes ont déjà annoncé que ce sont les pays avec lesquels la Russie négociera pour leur fournir les produits qu’ils ne peuvent pas produire localement. Une belle récompense pour avoir tenu tête à l’Oncle Sam.
.
Sixièmement, petit mais savoureux : avez-vous remarqué que les sanctions adoptées par l’Union Européenne ont été mises en place pour trois mois seulement, et qu’« elles doivent être réexaminées » plus tard ? En introduisant un embargo de 12 mois, la Russie envoie également un message clair : qui, pensez-vous, va bénéficier de ce gâchis ?
.
Septièmement, il est simplement faux de calculer que le pays X de l’Union Européenne exportait Y millions de dollars en Russie et d’en conclure que l’embargo russe va donc coûter Y millions de dollars au pays en question. Pourquoi est-ce une erreur ? Parce que la non-vente de ces produits va entraîner la création d’un surplus qui, à son tour, va nuire à la demande ou, si la production est réduite, affectera les coûts de production (économies d’échelle). En revanche, pour un pays hypothétique Z non-membre de l’Union Européenne, un contrat avec la Russie pourrait signifier assez d’argent pour investir, moderniser et devenir plus compétitif, non seulement en Russie, mais sur le marché mondial, y compris dans l’Union Européenne.
.
Huitièmement, les pays baltes ont joué un rôle particulièrement agressif dans l’ensemble de l’affaire ukrainienne, et maintenant certaines de leurs industries les plus rentables (comme la pêche), qui étaient à 90 % dépendante de la Russie, devront fermer. Ces pays sont déjà en désordre, mais maintenant, ils vont aller encore plus mal. Encore une fois, le message qui leur est adressé est simple : vous voulez être la chienne de l’Oncle Sam ? Payez-en le prix !
.
Neuvièmement, et c’est ce qui est vraiment important, ce qui se passe est un découplage progressif de la Russie d’avec les économies occidentales. L’Occident a rompu une partie des liens militaires, aérospatiaux et financiers, la Russie a rompu les liens monétaires, agricoles et industriels. Gardez à l’esprit que le marché US/UE est en train de couler, touché par des problèmes systémiques profonds et d’énormes difficultés sociales. En un sens, la comparaison parfaite est celle du Titanic, dont l’orchestre continuait à jouer de la musique tandis que les choses suivaient leur cours. Et bien, la Russie est comme un passager à qui l’on aurait dit que les autorités du Titanic avaient décidé de le débarquer à la prochaine escale. Bon, ma foi, c’est vraiment dommage, n’est-ce pas ?
.
Dernier point, mais certainement pas le moindre, cette guerre du commerce, combinée avec la russophobie hystérique de l’Occident, réalise en faveur de Poutine une meilleure campagne de relations publiques que tout ce dont le Kremlin aurait pu rêver. Il suffit à ses préposés aux relations publiques de dire la vérité à la population russe : « nous avons fait les choses comme il fallait, nous avons joué exactement selon le manuel, nous avons fait tout notre possible pour désamorcer cette crise et tout ce que nous demandions, c’était : s’il vous plait, ne permettez pas le génocide de notre peuple en Novorossia ; et quelle a été la réponse de l’Occident à cela ? cette campagne de haine démentielle, des sanctions contre nous et un soutien inconditionnel aux nazis génocidaires de Kiev ». De plus, étant quelqu’un qui suit attentivement les médias russes, je peux vous dire que ce qui se passe aujourd’hui ressemble beaucoup, pour paraphraser Clausewitz, à la « poursuite de la Seconde Guerre mondiale, mais par d’autres moyens » ; ou en d’autres termes, à une lutte jusqu’à la fin entre deux régimes, deux civilisations, qui ne peuvent coexister sur la même planète et qui sont bloquées dans une lutte à mort. Dans ces conditions, vous pouvez vous attendre à ce que le peuple russe n’en soutienne Poutine que davantage encore.
.
En d’autres termes, dans un geste typique de judo, Poutine a utilisé à son avantage, et dans tous les domaines, l’élan pris par l’Occident dans sa campagne de dénigrement de la Russie et de dénigrement anti-Poutine : la Russie va en bénéficier économiquement et politiquement. Loin d’être menacé par une sorte de « Maidan nationaliste » cet hiver, le régime de Poutine sort renforcé par sa gestion de la crise (ses sondages sont plus élevés que jamais).
.
Oui, bien sûr, les États-Unis ont montré qu’ils disposent d’un très large éventail de possibilités pour nuire à la Russie, en particulier grâce à un système de tribunaux (aux États-Unis et dans l’Union Européenne) qui est aussi subordonné à l’état profond des États-Unis que les tribunaux de la République populaire démocratique de Corée le sont à leur propre « Cher Leader » de Pyongyang. Et la perte totale du marché ukrainien (pour les importations et les exportations) affaiblira également la Russie. Temporairement. Mais à long terme, cette situation est extrêmement avantageuse pour la Russie.
.
Dans l’intervalle, le Maidan brûle à nouveau, Andriy Parubiy a démissionné, les Ukies pilonnent les hôpitaux et les églises de Novorossia. Qu’y a-t-il de neuf ?
.
Quant à l’Europe, elle est en état de choc et furieuse. Franchement, ma propre Schadenfreude [NdT : jubilation] ne connaît pas de limites, ce matin. Que ces non-entités arrogantes que sont Van Rompuy, Catherine Ashton, Angela Merkel ou José Manuel Barroso se débrouillent avec la tempête de m*** que leur bêtise et leur veulerie ont créé.
.
Aux Etats-Unis, Jen Psaki a l’air persuadée que la région d’Astrakhan est à la frontière ukrainienne, tandis que le ministère de la Défense russe envisage « d’ouvrir des comptes spéciaux sur les réseaux sociaux et les ressources d’hébergement vidéo afin que le Département d’Etat américain et le Pentagone soient en mesure de recevoir des informations impartiales sur les actions de l’armée russe ».
.
Est-ce que tout cela sera suffisant pour suggérer aux dirigeants de l’Union Européenne qu’ils ont misé sur le mauvais cheval ?
.
Le Saker
.

vendredi 15 août 2014

La langue la plus parlée dans votre état est ...

Soumis par Tyler Durden sur 15/08/2014 22:10 -0400
.

Mis à part l'anglais (et en espagnol), vous pourriez être surpris de découvrir ce que la langue la plus parlée dans votre état est ...
.