- ENTREE de SECOURS -



vendredi 21 novembre 2014

Le domaine énergétique

Ce qu'il faut savoir sur le domaine énergétique mis à la disposition du public et que, si le système éolien ou solaire permettant de développer de l'énergie électrique gratuitement (à condition de payer) avait été susceptible un jour de - concurrencer les autres moyens d'énergie - fonctionner et d'être rentable, les 'pouvoirs publics' NE L'AURAIT JAMAIS MIS A DISPOSITION DES CONSOMMATEURS ! Et, quand je dis 'jamais', cela veut dire que toutes les grosses pontes du pétrole/nucléaire et carnaval qu'il y a derrière auraient mis un frein à cette idée scandaleuse en faisant sauter quelques ministres ou chefs d'Etats comme un coup de semonce ! Et, c'est donc pourquoi, ces merdes prouvées non-rentables ni aujourd'hui, ni demain, ont été balancées sur le marché a grands renforts de publicités tapageuses, outrancières et escroquofiles allant dans le bon sens du gouvernement qui est celui de ruiner les gens par quelques moyens que ce soit.
.
Demandez autour de vous de ce que les 'heureux propriétaires' de panneaux solaires ou éoliennes en pensent ! Hahaha ! (Tapez: "Arnaques éoliennes ou panneaux solaires" sur Internet !).
.
C'est ainsi et pourquoi vous ne verrez jamais être évoqué l'idée de l'énergie fluviale gratuite ou celle des grillages électrifiés - comme aux auto-scooters de la fête foraine qui marchent pourtant pour les trains et trolleys-bus - par un invité en direct sur un plateau-télé ou studios de stations radio ! Faut quand même savoir que nous ne sommes plus au bon temps des 'radios pirates' ou 'radio Caroline' d'avant les années 80 remplacées immédiatement (en mai 81) par des radios 'F.M.' (ça s'invente pas !) dites... 'radios libres' !!! Hahahaha ! Libres bien sûr à condition d'écouter le dictateur en chef !
.
.
.

mercredi 19 novembre 2014

Le trône

Il est parfaitement regrettable, odieux, inapproprié et non républicain qu'une telle atteinte à la liberté puisse passer de force par le chef de l'Etat sans demander préalablement l'avis du peuple alors que quelques temps auparavant il en faisait encore parti et faisait même campagne de le défendre ! Mais de quel droit cette 'autorité' qui n'a de désignation que sur les autres fonctionnaires qui sont sous sa Direction peut-elle s'exercer telle une monarchie/dictature sur le peuple qui n'a nullement le droit de répondre ou de vouloir changer telle ou telle direction alors qu'il est parfaitement en droit de recaser le chef de l'Etat en lui rappelant ses devoirs et qui ne doivent déborder sans son accord ?!
.
Telles sont les bévues quasi-quotidiennes des élus qui pensent avoir atteint là cette suprématie du 'maître des lieux.
.
Autres moments, autres lieux où en des pays voisins sont révélées des faux-drapeaux où l'un pousse l'autre ! et qui a démontré (par une personne à l'étranger qui a tiré la sonnette d'alarme) que c'était de partout pareil et, que lors de manifestation envers tel ou tel ministre ou telle ou telle proposition, rassemblement généralement organisé par des syndicats où, en marge des défilés, il y avait des personnes qui brûlaient des voitures et qui cassaient les vitrines. Or, malgré cette situation très commune, obligée où personne n'y échappait, jamais les médias gouvernementaux s'interrogeaient sur la raison de ces actions marginales ! Et là, l'intervenant étranger de citer qu'il s'agissait d''appariteurs' (comme le disait Coluche) où ces policiers en civil portant soit les cheveux longs soit le crâne rasé à la demande, avait ordre de faire mal-voir ces contestations républicaines afin qu'elles ne rassemblent que peu de monde et qu'elles n'atteignent jamais réponses favorables à leurs demandes !
A vrai dire ces 'appariteurs' pourraient changer de camps et représenter les 1 % de gens du peuple dans des manifestations de flics !
.
Donc: montrer que la liberté de contester, de manifester était présente et donc qu'il s'agissait d'une démocratie alors qu'il s'agissait en fait d'une dictature où PERSONNE ne pouvait s'opposer à l'Etat et que chaque jours tous les citoyens s'apercevaient qu'ils recevaient des factures jamais contestées par les 'représentants du peuple' aux Assemblées !!
.
Que des chefs d'Etat soient poussés contre leur gré par 'des hommes de l'ombre' les menaçant de mort est un fait qui démontrerait qu'ils n'ont rien dans le pantalon de n'en rien dire tandis que d'un autre côté leur serait prêté des attirances pour le 'sexe faible' qui - en réalité - ne seraient donc que des gouines !
.
PS: Différence entre le 'G5' (BRICS) et le 'G7' ? Les premiers réunissent xxx millions de personnes et, les derniers 7 personnes ! Hahaha !

mardi 18 novembre 2014

Citation d’Obama : « les USA soutiennent des principes internationaux… et notamment qu’on ne doit pas envahir un autre pays ». On croit rêver !

18 novembre 2014
The French Saker
.
Votre dévoué correspondent sur la Russie vaquait à ses propres occupations lorsqu’il a accidentellement cliqué sur un lien, que, dans sa naïveté, il prenait pour une image de chat rigolote. Mais il s’agissait en fait d’un article du New York Times qui a manqué lui griller quelques synapses [1].
.
Je vous préviens, ce que vous allez lire est dur à digérer.
.
La version d’origine de la citation d’Obama dans le New York Times
.
« Brisbane, Australie – Dimanche, le président Obama a annoncé qu’il a confirmé en réunion au Président Vladimir V. Poutine le week-end dernier que les USA et leurs alliés continueraient d’imposer des sanctions à la Russie suite à son comportement en Ukraine, qu’Obama a pratiquement qualifié d’invasion.
.
Les USA, a dit monsieur Obama, tiennent « fermement au maintien de principes fondamentaux dans les relations internationales, et l’un de ces principes est que l’on n’envahit pas un autre pays ». Il a également affirmé que les russes fournissaient des armes lourdes et un soutien financier aux séparatistes en Ukraine. »
.
SACREDIEU !!! Si vous faites sécher cette citation, vous avez assez de fertilisant pour toute la pelouse sud de la Maison Blanche.
.
Essayez d’imaginer Ted Bundy prêchant la nécessité de « de pas assassiner son prochain », et le New York Times relayant son annonce sans même se donner la peine de préciser le fait que Ted Bundy ait été un tueur en série des plus prolifiques, et nécrophile de surcroît.
.
Mais, au final, cette analogie n’est pas correcte, car Ted Bundy n’a jamais été dans une position où il pouvait sanctionner les gens qu’il aurait accusés de meurtre. Et puis, Ted Bundy a finalement été exécuté.
.
Nous avons bien compris que nous vivons dans un monde post-post-moderne, où la vérité n’a plus à exister, et dans lequel l’objectivité n’est qu’une forme patriarcale d’oppression subjective. Mais tout de même, les amis, tout cela devient ridicule !
.
Votre correspondant s’apprêtait à rédiger une longue et désolante liste de tous les pays que les USA ont bombardé, envahi, torturé, ruiné à jamais durant les seules vingt dernières années, mais pourquoi s’en donner la peine ? Nous préférons laisser la parole [2] à Ivan Eland, un membre reconnu à The Independent Institute :
.
« Durant la période qui a suivi la Seconde Guerre mondiale, on a pu constater de façon empirique que les États-Unis ont été le pays le plus agressif au monde, en terme de nombre d’actions militaires entreprises, et la grande majorité de celles-ci n’ayant rien eu à voir avec la diffusion de la liberté, certaines d’entre elles la détruisant bien au contraire ».
.
C’est la traduction en langage hippie d’un « les États-Unis tiennent fermement au maintien de principes fondamentaux dans les relations internationales, et l’un de ces principes est que l’on n’envahit pas un autre pays ».
.
Vivons-nous maintenant dans une zone crépusculaire digne d’un Escher sous stéroïdes ? On a dû oublier de nous prévenir.
.
Riley Waggaman
Traduit par Etienne pour vineyardsaker.fr
.
[1] Obama Says Russia’s Arming of Separatists Breaks Pact With Ukraine (nytimes.com, anglais, 16-11-2014)
[2] Why Is the United States So Hypocritical in Foreign Policy? (huffingtonpost.com, anglais, 03-11-2014)
Source : Obama: US « Upholds Core International Principles…You Don’t Invade Other Countries. » Is This Real Life? (russia-insider.com, anglais, 16-10-2014)
.

Les robots pourraient décider de tuer les humains dans un délai de 5 ans

par Arnaud Lefebvre
18 nov. 2014
.
Récemment, l'expert en informatique Steven Omohundro avait expliqué qu'un jour les robots seraient capables de se rebeller contre l'homme. En outre, Patrick Tucker, auteur du livre « The Naked Future : What Happens in a World That Anticipates Your Every Move? » avait pour sa part indiqué que plus le robot est logique, plus le risque qu'il ne mène avec l'homme un combat jusquà la mort est grand.
.
Dans une publication sur le site de futurologie, Edge.org, Elon Musk, physicien sud-africain fondateur d'entreprises innovantes comme Tesla et l'entreprise aérospatiale Space X, a averti les lecteurs que les innovations en rapport avec l'intelligence artificielle pourraient déboucher sur la création de robots autonomes amenés à penser qu'il est judicieux de commencer à tuer les humains.
.
« Il existe un risque que quelque chose d'extrêmement dangereux ait lieu dans un délai de cinq ans », a écrit Musk. Face aux commentaires sur Internet l'accusant de diffuser des prédictions farfelues, Musk s'est défendu et a expliqué qu'il n'était pas habitué à faire des déclarations hâtives en rapport avec un sujet qu'il ne maîtrisait pas et qu'il n'était pas le seul à être inquiet. Pour Musk, la façon dont progresse l'intelligence artificielle pourrait mener à un désastre pour l'humanité. A ce sujet, l'entrepreneur a cité les innovations réalisées par les chercheurs de la société Deepmind comme exemple de la manière dont l'intelligence artificielle ne cesse de croître de manière exponentielle.
.
Cependant, quelques minutes plus tard, Elon Musk a effacé sa publication.
.
L'entrepreneur milliardaire est un habitué des déclarations apocalyptiques au sujet de l'intelligence artificielle. En août dernier, il avait expliqué que pour l'humanité, l'IA était peut-être plus dangereuse que les armes nucléaires. « Espérons que nous ne soyons pas le chargeur biologique d'une super-intelligence numérique. Malheureusement, il semble que cela est de plus en plus probable », avait-il déclaré. Selon Musk, l'humanité risque de créer des technologies intelligentes qu'elle ne pourra finalement plus maîtriser.
.
Par ailleurs, lors d'une conférence de Vanity Fair, Elon Musk a également mis en garde le public au sujet de l'avènement de robots tueurs qui pourraient décider de supprimer les hommes comme s'il sagissait de courriers indésirables ou spams. Musk a cité le cas de figure où les robots chargés de supprimer les spams se rendraient compte que le meilleur moyen d'y parvenir serait en fait d'éliminer lhomme.
.
Lorsqu'on lui a demandé si l'humanité pourrait utiliser ses vaisseaux Space X pour échapper aux robots assassins qui régneraient sur la Terre, Musk a expliqué que cela ne servirait pas à grand-chose car les machines seraient également capables de poursuivre les hommes jusque dans l'espace.
.

lundi 17 novembre 2014

Sur Facebook, vous ne serez plus « propriétaire » de vos données personnelles

Guillaume Champeau
Numerama
ven., 14 nov. 2014 00:11 CET
.
Facebook a modifié sa politique de vie privée, dont la nouvelle version entrera en vigueur le 20 novembre. Si la CNIL aura certainement des choses à en redire, la principale nouveauté est imperceptible mais fondamentale. L'internaute n'est plus dit « propriétaire » des données qu'il communique volontairement ou non à Facebook.
.
En parallèle d'une publication très grand public sur la confidentialité des publications faites par ses membres, Facebook a annoncé jeudi une importante mise à jour de sa politique de vie privée, désormais affichée avec beaucoup plus de clarté, en tout cas sur le plan de la mise en page. Car sur le fond, il n'est pas certain que le texte proposé soit plus explicite qu'auparavant sur les données collectées par Facebook et sur leur utilisation.
.
La nouvelle politique est soumise pour avis aux internautes avant d'entrer en vigueur... dès le 20 novembre prochain. Un délai très court qui ne permettra sans doute pas à la CNIL et à ses homologues d'en dire un mot. Or si l'on se réfère aux recommandations faites à Google en septembre dernier - et que le géant américain prend bien soin de ne pas suivre, plusieurs points devraient poser problème au régulateur, particulièrement exigeant.
.
Ainsi par exemple, il était demandé à Google d'avoir un « langage clair, précis, qui n'offre aucune ambiguïté », en détaillant de façon exhaustives toutes les collectes et utilisations de données personnelles, et en évitant toutes les formules ambigus qui ne font que donner des exemples non limitatifs. Or la nouvelle « politique d'utilisation des données » de Facebook use et abuse de ces formulations floues, dès le premier chapitre :
.
Nous recueillons le contenu ainsi que d'autres types d'informations que vous fournissez lorsque vous avez recours à nos services, notamment lorsque vous créez un compte, créez ou partagez du contenu ou encore lorsque vous communiquez avec d'autres utilisateurs. Ceci peut comprendre des informations concernant le contenu que vous partagez, telles que le lieu d'une photo ou encore la date à laquelle un fichier a été créé. Nous recueillons également des informations concernant la manière dont vous utilisez nos services, telles que les types de contenu que vous consultez ou avec lesquels vous interagissez, ou encore la fréquence et la durée de vos activités.
.
Juridiquement, Facebook veut fort logiquement éviter d'avoir un énoncé exhaustif, non seulement parce qu'il serait trop lourd à lire ou livrerait trop d'informations aux concurrents sur ses méthodes, mais aussi parce qu'il ne veut pas engager sa responsabilité en cas d'oubli. Lorsqu'il le faut, Facebook sait toutefois être très explicite, en particulier lorsqu'il s'agit des données remontées par les appareils :
.
Voici quelques exemples d'informations sur les appareils que nous recueillons :
.
Des données telles que le système d'exploitation, la version du matériel, les paramètres de l'appareil, les noms et les types de fichier et de logiciel, le niveau de la batterie et l'intensité du signal, ainsi que les numéros d'identification de l'appareil
.
Les données d'emplacement de l'appareil, notamment les données d'emplacement géographique précises recueillies à travers les signaux GPS, Bluetooth ou Wi-Fi
.
Des informations de connexion telles que le nom de votre opérateur mobile ou de votre fournisseur d'accès à Internet, le type de navigateur que vous utilisez, votre langue et le fuseau horaire dans lequel vous vous situez, votre numéro de téléphone mobile et votre adresse IP.
.
En revanche, dans ses recommandations à Google, le G29 (qui regroupe les CNIL européennes) demandait aussi à ce que les internautes soient informés de l'identité des partenaires avec lesquelles des informations sont partagées, et qu'il y ait un « consentement éclairé » lorsqu'il y a croisement de données entre prestataires. Or la politique de vie privée proposée par Facebook est loin d'être exemplaire en la matière, puisqu'elle dit simplement que :
.
Nous partageons des informations avec les fournisseurs, prestataires de service et autres partenaires qui collaborent avec nous partout dans le monde, par exemple en offrant des services d'infrastructure technique, en analysant l'utilisation de nos services, en évaluant l'efficacité de nos publicités et de nos services, en fournissant un service d'assistance à la clientèle, en facilitant les divers processus de paiement ou encore en menant diverses enquêtes et études. Ces partenaires doivent adhérer aux obligations de confidentialité les plus strictes en accord avec la présente Politique d'utilisation des données et les accords que nous avons signés avec eux.
.
Mais aucune liste de ces prestataires n'est publiée, ni l'accord-type qui est à signer.
.
Les données personnelles, propriété ou droit de la personnalité ?
.
De façon en apparence plus anecdotique mais fondamentale sur le plan de la doctrine juridique, l'ancienne politique de vie privée affirmait l'existence d'un droit de propriété des utilisateurs sur leurs données personnelles, en stipulant que « vous restez toujours propriétaire des informations vous concernant que nous recevons, même si vous nous donnez l'autorisation de les utiliser ». Cette formulation a disparu de la nouvelle politique.
.
Dans un rapport du Conseil National du Numérique (CNNum) de juin 2014 qu'avait parfaitement commenté Lionel Maurel, le CNNum avait écarté l'idée de reconnaître un droit de propriété des internautes sur leurs propres données personnelles, qui aurait eu l'avantage de leur reconnaître le droit de vendre ces données, ou de créer une taxation sur le capital de données personnelles détenues par les exploitants. Le Conseil avait rejeté la proposition pour trois raisons :
.
« Parce qu'elle renvoie à l'individu la responsabilité de gérer et protéger ses données, renforce l'individualisme et nie le rapport de force entre consommateurs et entreprises » ;
.
« Parce qu'elle ne pourrait que générer des revenus anecdotiques pour les usagers et susciter à l'inverse un marché de la gestion protectrice des données numériques » ;
.
« Parce qu'elle déboucherait à un renforcement des inégalités entre citoyens en capacité de gérer, protéger et monétiser leurs données et ceux qui, par manque de littératie, de temps, d'argent ou autre, abandonneraient ces fonctions au marché. »
.
Il existe deux écoles s'agissant de la vision dite « patrimoniale » (droit de propriété) des données personnelles. Si certains estiment qu'elle permettrait de sortir d'une collecte gratuite et illimitée des droits, et de créer un mécanisme dissuasif de (maigre) rémunération des internautes dont les données sont ainsi exploitées, d'autres y sont fortement opposés et y voient un piège.
.
« Il y a tout lieu de penser que le recours à la propriété privée en matière de données personnelles aboutirait à un résultat exactement inverse de celui avancé par les promoteurs de cette approche « patrimoniale ». Le propre de la propriété est d'être cessible et transférable : c'est même sa fonction première en tant qu'institution sociale », résumait Lionel Maurel. « En réalité, la conception patrimoniale des données personnelles repose sur un individualisme méthodologique, typiquement libéral, postulant que la meilleure façon de gérer un écosystème consiste à laisser les acteurs individuels prendre des décisions à leur niveau ».
.
Dans sa nouvelle politique, Facebook ne qualifie plus la nature juridique des données personnelles. Elles restent un attribut des droits de la personnalité, sur lesquelles les individus peuvent exercer leurs droits d'accès et de rectification, et qui ne peuvent être collectées qu'en suivant les restrictions imposées par la loi et le régulateur.

Est-ce une option heureuse ? Le débat reste ouvert.
.
http://fr.sott.net/article/23859-Sur-Facebook-vous-ne-serez-plus-proprietaire-de-vos-donnees-personnelles

dimanche 16 novembre 2014

Ces 4% de surdoués

Ce qui est un souhait pour tout le peuple du monde et une utopie pour certains est pourtant une réalité obligée d'arriver en terme de gouvernance. Depuis que 'le monde est monde', il a été dirigé par les armes et des imbéciles qui se couronnaient de bonnets d'ânes en or massif, mais jamais par l'intelligence.
.
Cette absence de quotient intellectuel a longtemps été entretenue par les Dirigeants envers le peuple afin qu'il n'en sache que le moins possible. Les écoles ont donc été là pour vénérer les dictateurs pendant des siècles et continuer à travailler sans rien comprendre.
.
La monarchie a changé de nom pour s'appeler 'République' et, les 'représentants du peuple' aux Assemblées surpayés pour qu'ils ferment leur gueule.
.
Mais tout cela n'a semble t-il été sans tenir compte des statistiques qui assombrissent l'avenir des 'familles' d'oligarques, en ce qui concerne les probabilités que '4 enfants sur 100' naîtraient aujourd'hui surdoués. 4 % en France et un peu plus un peu moins ailleurs fait que sur 1 milliard d'humains cela fait quand même 40 millions qui sont au-dessus de la moyenne et, pour 7 milliards: 280 millions.
Mais bien sûr, même si ce sont là que des statistiques qui englobent le monde entier et qu'il faudrait peut-être n'en garder que la moitié ou le quart, cela fait quand même beaucoup de monde !
.
Beaucoup de monde face à... des familles de rupins qui n'ont pas forcément la science infuse (ni dans leurs progénitures) et qui sont, mathématiquement, forcés de disparaître. Forcés de disparaître face à 'Le pouvoir au peuple' dès lors que ce dernier en sait beaucoup plus que ses prédécesseurs grâce surtout à l'Internet où s'échangent des informations constructives plutôt que dans les médias tenus de disparaître eux aussi.
.
C'est peut-être aussi pour cela que nous voyons se développer à la vitesse 'grand V' des recherches sur la robotique et les ordinateurs qui tendraient à 'surpasser' l'être humain.
.
Donc, parallèlement aux infos sur la toile, il y a eut une surveillance mise en place dès le premier jour de son lancement. Donc là, l'on peut mieux comprendre pourquoi un tel va sur tel site et pas un autre, le temps qu'il y passe, etc, + les écoutes téléphoniques pour presque tout saisir des indiscrétions de chacun additionnés de caméras et micros cachés dans toute l'informatique, la téléphonie et les postes de télé via décodeurs.
.
Faut dire que de 'grandes écoles' il ne faut retenir que la surface au sol et non des degrés d'intelligence supérieures à ceux qui en sortent compte tenu qu'après la théorie vient la pratique et, que l'on a tous vu comment les ministres et chefs d'Etats font des erreurs d'enfants cours préparatoire et ne sont pas plus capable d'administrer un pays que leurs prédécesseurs et... parlent d'administrer le monde !!
.
Donc, déjà, pour éviter que le quidam de la rue se monte le bourrichon, il faut l'entretenir esclave, endetté et parfaitement con à regarder la télé, suivre des matches de foot et jouer aux lotos pour être milliardaire, mais surtout, éviter qu'il réfléchisse lors de 'débats' à la télé et qu'il ait ses propres réflexions quant aux réchauffement climatique, qu'il faut arrêter de respirer parce que nous sommes tous des assassins qui rejetons du gazcarbonique mortel et que l'on doit se chauffer avec rien puisque toute chaleur est synonyme de pollution ! "Tu travailles, tu payes et tu fermes ta gueule !" devrait d'ailleurs s'inscrire aux frontons des mairies.
.
Donc, nous voilà en pleine révolution silencieuse où ceux qui en savent plus que les autres sont maintenant plus nombreux que ceux qui dirigent comme des cons et que, ces 4% de surdoués sont en ébullition d'en fournir d'autres.

vendredi 14 novembre 2014

Le prochain boom de l'économie américaine: de plus grosses fesses

par Mylène Vandecasteele
12 nov. 2014
.
Oubliez les prothèses mammaires : ce ne sont plus de plus gros seins que les coquettes réclament aux chirurgiens plastiques des États-Unis et d’autres pays occidentaux. Inspirées par des stars telles que Jennifer Lopez ou Kim Kardashian, qui exposent de plus en plus leurs courbes généreuses, leurs nouvelles patientes leur réclament un plus large fessier. La mode des belles fesses est ainsi à l’origine d’un nouvel essor sur l’industrie de l’esthétique. La demande pour les produits et les procédures destinés à mettre le derrière en valeur connait une forte hausse, et cette tendance va certainement se renforcer dans les années à venir.
.
Aux États-Unis, cette nouvelle lubie a même déjà un surnom : le « booty business ». De plus en plus de femmes veulent avoir les mêmes fesses fermes que leurs stars préférées, et elles sont parfois prêtes à dépenser beaucoup d'argent pour réaliser ce rêve. Entre les seins et les fesses, elles n’hésitent plus : la poitrine attendra.
.
Tout ce qui permet d’arborer un derrière plus large est affecté par cette nouvelle tendance : les cours de gymnastique centrés sur le travail des fessiers, la chirurgie esthétique visant à injecter de la graisse sur les fesses, ou même les pantalons dotés de coussinets de mousse pour grossir les fesses, ou de dispositifs pour en améliorer la rondeur, rencontrent un succès grandissant.
.
Le sociologue français Jean-Claude Kaufmann, qui a publié « Corps de femmes et regard d'hommes », affirme que ce phénomène n’est pas propre aux Etats-Unis, mais qu’il a aussi gagné l’Europe, et en particulier la France. « Cela est imputable aux influences Latino-américaines, mais aussi au succès de star telles que Beyonce et Rihanna », explique-t-il. Il cite également des raisons économiques : « Lors des périodes d’incertitude, les gens recherchent la sécurité. Les hommes sont attirés par les hanches des femmes et leurs fesses pour se rassurer et se sentir en sécurité. Les femmes répondent à cela. C’est profondément psychologique ».
.
Selon certains économistes, l’économie américaine profite de l’envie des femmes d’avoir des derrières plus plantureuses. L'impact économique de ces interventions est devenu si important qu'il commence à influencer l'évolution du PIB.
.
Le « butt lift » brésilien, une procédure chirurgicale qui consiste à prélever la graisse du ventre et à la réinjecter sur les fesses et les hanches, est de plus en plus populaire aux Etats-Unis. Selon le docteur Matthew Schulman, qui pratique lui-même ce type d’intervention à New York, l’intervention dure 3 heures et elle coûte entre 10 000 (environ 7 500 euros) et 13 000 dollars (environ 10 000 euros).
.
L’année dernière, l’American Society for Aesthetic Plastic Surgery a dénombré plus de 11 000 procédures de ce genre, ou d’interventions visant à augmenter le volume des fesses au moyen d’implants aux Etats-Unis, en hausse de 58% par rapport à 2012. Il s’agit de la procédure qui connait la plus forte croissance.
.
Cependant, ce que les hommes pensent de la nouvelle lubie des femmes n’est pas encore connu…

jeudi 13 novembre 2014

Pollution et pollution

.
Pareillement qu'il est facile d'accuser une famille nombreuse de plus consommer qu'un célibataire et donc de taxer le grand nombre de tous les maux de la Terre, dernièrement un économiste a publié un graphique sur les pays les plus gros consommateurs de pétrole (donc: pollueurs). Graphique qui montrait la Chine, les USA, l'Inde et la Russie les quatre premiers d'une liste de 19 pays sélectionnés comme étant les plus pollueurs.
.
Oui mais, de la même façon que l'on peut citer Monaco et Macao comme étant les pays les plus peuplés de la Terre (au km²), je répondrais pour les pollueurs que c'est en fait le contraire !
.
Compte tenu du nombre d'habitants et de la quantité de pétrole consommée, l'Arabie Saoudite arrive largement en tête des pays les plus pollueurs de la Terre ! Cela vous étonne ? C'est bien d'ailleurs la première fois que vous lisez un tel article face au bassinnage médiatique quotidien que c'est La Chine qui est le plus gros pollueur monstrueux de la Terre !
.
1 - Arabie Saoudite
2 - Australie
3 - Canada
4 - USA
5 - Corée du Sud
6 - Russie
7 - Allemagne
8 - Afrique du Sud
9 - Japon
10 - Italie
11 - Royaume-Uni
12 - Chine
13 - Turquie
14 - Argentine
15 - Mexique
16 - Inde
17 - Indonésie
18 - France
19 - Brésil
.
C'est bien en divisant la quantité de pollution émise par le nombre d'habitants que l'on peut mieux se rendre compte de la vérité cachée !
.
Car, c'est bien au nombre d'habitants qu'il faut regarder (et non à la superficie d'un pays). L'Alaska avec ses 731.000 hab. et 1.717.854 km² consomme plus d'énergie par le fait qu'il y fait froid et que la lumière est manquante dans l'hiver long. Pareillement que le sont d'autres en Europe du Nord (Norvège, Suède, Danemark, Finlande, Islande, etc) mais qui ne sont listés dans les 19 choisis, la consommation de pétrole par habitant doit être plus élevée qu'en Afrique, car je ne pense pas qu'ils aient choisi de brûler du bois des forêts où les arbres poussent lentement, ni qu'ils se contentent de se chauffer avec des arètes de poissons !
.
Et c'est bien pourquoi la Chine et le Brésil (entr'autres) ont toujours refusé de s'acquitter de la taxe aéroportuaire pour les avions en ce qui concerne le gazcarbonique décrit comme étant La pollution !!
.
Ce qui est malheureusement désigné comme pollution est le gazcarbonique que nous rejetons continuellement en respirant, d'où chaque habitant de la Terre (animaux y compris) montré comme pollueur !! Pareillement que le fumier est une pollution, c'est bien cette pollution qui fait pousser les plantes !! et NOUS NOURRIT TOUS LES JOURS !
.
D'où le merci à la pollution d'être là sans quoi nous n'y serions pas !

mercredi 12 novembre 2014

Nabilla, ce dérivé financier

Myret Zaki
Publié le 12 Novembre 2014 à 8:37
.
La peopolisation des médias. La financiarisation de l’économie. Qu’ont ces deux notions en commun ? Tout: perte de substance, perte de sens, et au final, perte de civilisation.
.
Prenez l’économie. Toute richesse patrimoniale naît, au départ, d’une entreprise qui produit des biens ou services. Mais dès que l’entreprise se met à coter ses actions et obligations, afin de grandir, la Bourse crée déjà une première déconnexion entre les titres cotés et la valeur réelle de l’entreprise.
.
Au lieu de refléter fidèlement ses fondamentaux (ses murs, sa marque, son savoir-faire, ses bénéfices), ses titres vont vivre leur vie propre, s’apprécier pour toutes sortes de raisons extérieures à l’entreprise. Il suffit que les taux d’intérêt soient trop bas pour que les investisseurs se mettent à gonfler irrationnellement sa valeur boursière.
.
Le risque est une perte de substance des titres, dont le prix reflète moins l’activité productive sous-jacente. Mais jusque-là, disons que le lien entre l’investisseur et l’entreprise est maintenu.
.
La finance irréelle pèse dix fois l’économie réelle
.
Or le processus ne s’arrête pas là. Des instruments financiers dits dérivés, tels que des options, des futures, des swaps de crédit, des produits structurés, vont être à leur tour générés, cette fois pour spéculer sur la valeur des actions et obligations de cette entreprise. La substance se raréfie un peu plus.
.
Les dérivés vont souvent se baser sur des modèles quantitatifs pour prédire la variation des titres sous-jacents, plutôt que sur des considérations liées à l’entreprise lointaine, située deux étages en dessous. Ces dérivés vont à leur tour servir de base à des dérivés de dérivés qui, pour leur part, vont prendre des paris sur leur variation à la marge («delta») en fonction du sous-jacent, lui-même dérivé. Et ainsi de suite.
.
Aujourd’hui, cette finance virtuelle (contrats dérivés en circulation), qui est un pari sur la substance, pèse dix fois plus que l’économie réelle, qui est la substance.
.
Prenez, maintenant, le monde de l’information et des médias. Toute valeur culturelle naît, au départ, d’une production de connaissance, qu’il s’agisse d’une pensée, d’une technique ou d’un art. Sur la matière première appelée talent se bâtit la médiatisation, la notoriété, le marketing. Ces activités annexes «dérivent» d’un travail, d’un effort, d’une qualité, et servent à les diffuser, mais n’ont pas de valeur en soi.
.
Or tout comme les dérivés financiers, la médiatisation et la notoriété prétendent désormais être une valeur en soi. Considérez Nabilla. L’archétype d’une star médiatique sans création initiale dont dériverait cette starisation.
.
Il a suffi d’un «sound bite», ou phrase reprise en boucle («Allô, non mais allô quoi!»), pour la hisser immédiatement aux côtés des plus célèbres citations telles que «Je vous ai compris», ou «I have a dream». Une célébrité disproportionnée (le dérivé), basée sur une phrase (maigre sous-jacent): du vent, basé sur du vent.
.
De la monnaie de singe culturelle
.
Lorsque se multiplient les dérivés médiatiques, la perte de substance entraîne une dépréciation de ces produits. Au bout du compte, le risque est un krach de cette «monnaie de singe» culturelle, au même titre que l’effondrement de valeur potentiel d’une montagne de dérivés financiers basés sur du néant.
.
Une société nourrie au vide, qui cumule la «nabillarisation» des médias à la financiarisation de l’économie, ne risque-t-elle pas au final un krach démocratique, pour s’être trop longtemps privée de substance ?
.

mardi 11 novembre 2014

Des punaises suceuses de sang ont infecté 300k Américains souffrant d'une maladie mortelle


10 Novembre 2014 22:12
.
Les Etats-Unis est infectée par la maladie de Chagas, une maladie mortelle transmise par les selles d'un parasite. Il mord ses victimes couchées, ingère le sang et défèque sur les "bug embrasser"; patients puis frotte sans le savoir les matières fécales dans les membranes ouvertes.
.
La maladie de Chagas est considérée comme un «tueur silencieux» par ceux qui étudient et traitent, comme il peut souvent se cacher dans le sang des personnes pendant deux décennies avant de provoquer leurs organes à l'échec. La phase initiale de la maladie tropicale - la phase aiguë - est la plupart du temps sans symptômes et dure pour les premières semaines ou mois, selon les US Centers for Disease Control and Prevention. Si un patient ne présentent des symptômes, ils peuvent facilement être confondu avec une autre maladie.
.
Les symptômes observés par le patient peuvent inclure de la fièvre, fatigue, courbatures, maux de tête, des éruptions cutanées, une perte d'appétit, diarrhée et des vomissements. Les signes à l'examen physique peuvent comprendre une augmentation légère du foie ou de la rate, des glandes enflées, et un gonflement local (un chagome) où le parasite est entré dans le corps, la CDC a expliqué.
.
«Les gens ne se sentent pas malades normalement," Melissa Garcia Nolan, un associé de recherche au Baylor College of Medicine à Houston et le principal auteur de deux des trois études publiées récemment, a expliqué dans un communiqué, "de sorte qu'ils ne cherchent pas des soins médicaux , mais il se termine en fin de compte provoquer une maladie cardiaque à environ 30 % de ceux qui sont infectés ".
.
Il est le deuxième - ou chronic- phase qui est mortelle. Les patients peuvent développer des complications cardiaques, y compris une hypertrophie du cœur (cardiomyopathie), l'insuffisance cardiaque, le taux modifié ou du rythme cardiaque et l'arrêt cardiaque (mort subite), ainsi que des complications intestinales, comme un œsophage élargie (megaesophagus) ou du côlon (mégacôlon) et peut conduire à des difficultés à la consommation ou à aller à la selle.
.
En Juillet, les Centers for Disease Control estime que 300 000 personnes aux États-Unis avaient été infectés, et, mais maintenant il pourrait être plus proche de 400.000. La recherche médicale suggère que 40.000 femmes enceintes en Amérique du Nord peuvent être infectés par la maladie à un moment donné, résultant dans 2000 cas congénitales par transmission de la mère à l'enfant, selon Fox Nouvelles Latino. Garcia estime que le nombre pourrait être plus élevé que cela, l'examinateur a rapporté.
.
L'équipe de Baylor a présenté les résultats de ses travaux mardi à la 63e réunion annuelle de l'American Society of Tropical Medicine and Hygiene (ASTMH) à la Nouvelle Orléans. Dans une de leurs études pilotes, son équipe a examiné 17 donneurs de sang au Texas qui ont été testés positifs pour le parasite qui cause la maladie de Chagas.
.
"La chose la concernant est que la majorité des patients [je parlais] vont aux médecins, et les médecins leur disent:« Non, vous ne disposez pas de la maladie "," a déclaré Garcia, selon Al Jazeera Amérique.
.
La maladie de Chagas (trypanosomiase américaine) est causée par Trypanosoma cruzi, un protozoaire parasite lié à une version africaine qui provoque la maladie du sommeil. Elle est endémique au Mexique, en Amérique centrale et en Amérique du Sud, où environ 8 millions de personnes ont la maladie, dont la plupart ne savent pas qu'elles sont infectées. Si non traitée, l'infection est permanente et peut être la vie en danger, notent les CDC.
.
Garcia a parlé à plusieurs groupes de médecins et les cardiologues dans le cadre d'une campagne de sensibilisation pour accroître la sensibilisation des médecins.
.
"Un grand nombre de cardiologues étaient au courant de la maladie de Chagas, mais ils ne font pas la connexion lorsque le patient est assis en face d'eux," dit-elle.
.
Dr Julie-Ann Crewalk, un pédiatre dans le nord de la Virginie qui a traité la maladie de Chagas, pense également que la maladie est sous-diagnostiquée.
.
"Il est pas quelque chose que nous pensons de demander tout de suite», dit-elle à l'Atlantique. "Je ne serais pas surpris si les chiffres étaient plus élevés et nous sommes tout simplement pas le voir."
.
Le CDC affirme que la plupart des cas, la maladie de Chagas dans les États-Unis sont des personnes qui ont voyagé en Amérique latine, et il y avait infectés. Mais Garcia a dit HealthDay Nouvelles ses recherches ont montré que le parasite est arrivé aux États-Unis, et l'agence gouvernementale a admis que de punaises hématophages peuvent être trouvés dans la moitié inférieure du pays.
.
«Nous constatons une nouvelle preuve que la transmission humaine acquise localement est en cours au Texas," dit-elle. «Nous avons été surpris de constater que 36 % présentaient des signes d'être un cas acquis localement."
.
"En outre, 41 % de cette population des donneurs de sang sans doute en bonne santé avait des anomalies cardiaques compatibles avec une maladie cardiaque Chagas," a noté Garcia. La maladie peut aussi se transmettre par le sang et le don d'organes, ainsi que de la mère à l'enfant pendant l'accouchement.
.
La maladie est également de plus en plus juste à l'extérieur de Washington, DC. Alors que le nombre de personnes atteintes de la maladie de Chagas en Virginie du Nord est faible - environ deux douzaines de cas, d'après les entretiens de l'Atlantique avec les médecins locaux - les médecins et les experts disent qu'ils y serais pas surpris si les chiffres étaient plus élevés parce que, avec le absence de dépistage systématique pour elle, de nombreux patients ont tendance à être sans papiers immigrés sans assurance maladie.
.
Dr Rachel Marcus, une cardiologue, estime que la Virginie du Nord pourrait être le «Ground Zero» pour la maladie de Chagas, en raison du volume d'immigrants de la Bolivie, où la maladie est endémique. Elle a dit à l'Atlantique qu'il est facile de diagnostiquer la maladie avec un électrocardiogramme (ECG), mais que les médecins américains ne savent pas ce qu'ils recherchent. "Si vous deviez constater que l'ECG d'une zone où la maladie de Chagas est commun, il est de diagnostic», dit-elle.
.
Garcia a également convenu de la nécessité de se concentrer sur des électrocardiogrammes comme un outil de diagnostic pour la maladie. "Les médecins devraient envisager de Chagas lorsque les patients ont l'enflure et l'élargissement du cœur pas causée par l'hypertension artérielle, le diabète ou d'autres causes, même si elles ne sont pas une histoire de voyage ", dit-elle.
.
Mais même si la maladie mortelle est diagnostiquée, il n'y a pas de traitements autorisés par les gouvernements viables. La Food and Drug Administration n'a pas encore approuvé deux médicaments - nifurtimox et benznidazole - qui sont actuellement utilisés pour traiter la maladie, mais comporte un risque de lésion nerveuse, nausées et perte de poids, selon le communiqué de ASTMH.
.
La CDC rend les médicaments disponibles "absence de traitement alternatif satisfaisant existe", selon la FDA, en ajoutant que «les sujets sont généralement disposés à accepter des risques plus importants d'articles de test qui peuvent traiter des maladies potentiellement mortelles et débilitantes."
.
http://rt.com/usa/204167-chagas-kissing-bug-silent-killer/
. Tropical Medicine Research: étude de la maladie de Chagas . Voici un extrait de Melissa Garcia du laboratoire de zoonoses et maladies virales dans la section pédiatrique de BCM médecine tropicale avec la dernière étude sur la maladie de Chagas au Texas. http://www.youtube.com/watch?v=clCzVRdEikI#t=62

lundi 10 novembre 2014

Maj financière Ginormous en cours dans le monde

Par le projet de loi Sardi
10 novembre 2014
.
Uniquement pour les personnes qui veulent ou ont besoin de comprendre ce qui se passe dans le monde financier.
.
Voici ce qui se passe:
.
1. Les États-Unis est impliqué dans une guerre financière contre la Syrie, Irak et la Russie, en réduisant le prix du pétrole en dessous de seuil de rentabilité. Cela libère-des milliards dans l'économie de consommation.
.
2. La Chine achète le pétrole pas cher par les charges de bateau et commute sa principale source de l'Iran au Nigeria.
.
3. Japon (lire ci-dessous) est la commutation d'investir dollars US qu'il gagne en vendant des voitures et des caméras de Bons du Trésor US (qui gagnent moins de 2%) à investir dans le marché boursier. Le Japon détient maintenant $ 1,2 trillions d'obligations du Trésor américain sont presque sans valeur maintenant car ils ne seront probablement jamais remboursés. Ceci est un changement monumental. Les entreprises japonaises ont acheté des actions de l'autre pour soutenir les prix. Cela va créer une crise pour les Etats-Unis qui vit sur l'argent emprunté pour payer les militaires, l'assurance-maladie et la sécurité sociale. Les USA seulement créer de l'argent électronique bidon maintenant ? Si vous suivez ce que je dis ici, le marché boursier pourrait monter en flèche alors que le gouvernement fédéral s'effondre.
.
4. Voir le deuxième article ci-dessous. Il est écrit par Chriss W Street et publié à Breitbart. Il est la meilleure explication de ce qui se passe dans le monde aujourd'hui et il dit la Chine est prête à déverser ses 1,3 milliards de dollars en bons du Trésor américain Obligations. Ajoutez à cela le changement de Bons du Trésor US à des stocks par le Japon et vous avez un tsunami financier ginormous sur le point de frapper les Etats-Unis. Telle est la raison pour laquelle la demande d'or et d'argent est très forte de la monnaie américaine alors que les prix de l'or et de l'argent sont court-circuitées par les banques de lingots pour éviter un bank run qui valoriserait or sur le papier-monnaie. La Chine tente d'affaiblir sa monnaie de sorte que ses produits sont moins chers sur le marché libre à la bouée de son économie chancelante.
.
Faites vos décisions d'investissement en conséquence.
.
Bill Sardi
.
http://www.zerohedge.com/news/2014-11-06/gold-yen-central-banks-and-endgame
.
Or, le yen, les banques centrales et le Endgame
.
Le Japon essaie frénétiquement d'arrêter son piège déflationniste et son immense fardeau de la dette. La population vieillit et les perspectives semblent dire. À l'Halloween (grande distribution) de la Banque du Japon a jeté l'évier de la cuisine sur le problème en annonçant qu'ils allaient augmenter leur QE de ¥ 60-70000000000000, à ¥ 80000000000000 (700 milliards de dollars) et augmenterait ses achats de l'ETF et FPI. En outre, $ jour, 1,2 milliards de dollars du Fonds d'investissement de retraite du gouvernement du Japon va considérablement rééquilibrer son portefeuille délaissé les obligations et en actions. Ces actions se sont dépréciées le yen par rapport au dollar d'environ 5% depuis l'annonce et ont créé sur un bond de 8% du Nikkei. Si vous augmentez la période de temps de l'été, le yen est en baisse d'environ 13%, tandis que le Nikkei est en hausse d'environ 10%.
.
CHINE semble prêt à déverser ses obligations du Trésor américain
.
Chriss W Street Août 12, 2014 Breitbart
.
Bien que les investisseurs s'accrochent sur tous les commentaires de la Réserve fédérale présidente Janet Yellen pour obtenir un aperçu sur la direction des taux d'intérêt et ce que cela signifie pour les prix de l'économie et des actifs, le pouvoir réel à déterminer les taux d'intérêt américains peuvent être dans les mains de la Chine, selon Lombard Street Recherche. Face à une monnaie surévaluée qui affecte les bénéfices des entreprises et ralentissement de la croissance, la Chine semble prête à déverser ses 1,3 milliards de dollars en obligations du Trésor américain à conduire des taux d'intérêt américains et de renforcer le dollar.
.
Le secret de la spectaculaire début de la croissance de la Chine au début des années 1990 a été dévaluer sa monnaie au dollar américain de 2,8 yuan chinois à 8,7 yuans. La dévaluation a réduit le coût de la main-d'œuvre chinoise de 68% et a lancé le boom de la production de la main-d'œuvre pas cher. Exportations en pour cent du PIB ont augmenté d'environ 13% en 1994 à 39% du PIB en 2007.
.
Avec le boom des exportations provoquant une énorme demande de main-d'œuvre, environ 200 millions de ruraux chinois déplacés vers les villes de 2000 à 2007. Au cours de la période, de la Chine Shanghai Stock Index voûtée de 330% , tandis que l'indice américain S & P était seulement de 11%.
.
Cependant, depuis 2006, la Réserve fédérale et les administrations Bush et Obama ont poursuivi des politiques dollar faible en poussant les taux d'intérêt. Cela a causé le taux de change du dollar à affaiblir et le yuan de renforcer de 8,3 yuans à 6 yuans pour un dollar. Le + augmentation de monnaie de 28% martelé compétitivité chinoise, et les exportations ont chuté de 39% à 26% du PIB de l'économie chinoise.
.
La Chine a essayé de ralentir la chute du dollar en augmentant ses avoirs en obligations du Trésor américain de 400 milliards de dollars de 2007 à $ 1,33 trillions à la fin de 2013. En dépit de dépenser près d'un billion de dollars sur les achats du Trésor américain, la politique dollar faible a causé la Shanghai Indice de tomber de 38%. Au cours de la même période l'indice américain S & P a augmenté de 199%.
.
Comme le yuan surévalué a causé la compétitivité des exportations de la Chine à s'évaporer, la Chine a essayé de «rééquilibrer son économie" afin d'éviter un chômage massif en déplaçant les industries de services. Toutefois, "une monnaie chère dans un monde de faible demande, il est impossible pour la Chine de rééquilibrer son économie sans un effondrement", selon Lombard.
.
La Chine $ 1,3 trillions d'obligations du Trésor américain ressemble à 7% du $ 17700000000000 dette fédérale américaine exceptionnelle, mais un tiers de la dette a été soi-disant «acheté» par le gouvernement américain pour soutenir la sécurité sociale et à d'autres fins. De la dette publique nette des États-Unis en circulation, la Chine possède environ une personne sur sept dollars de bons du Trésor américains.
.
"Pendant longtemps, la menace que Pékin pourrait vendre du Trésor américain a sonné creux, mais pas plus », selon Lombard. "Trouble de la croissance à travers le Pacifique pourrait avoir un impact beaucoup plus important sur les rendements américains en 2015 et 2016 que le rythme attendu de nous de serrage de la banque centrale" de la Réserve fédérale, affirment-ils.
.
La Banque populaire de Chine en Novembre 2013 a annoncé qu'elle mettait fin à son achat de bons du Trésor américain. Lorsque la Chine a vendu $ 48,000,000,000 en bons du Trésor en Janvier, le yuan déprécié de 5% à 6,3 yuans pour un dollar. La Chine a récemment été intervient sur le marché des changes pour empêcher le yuan de renforcement.
.
Bien que le Fonds monétaire international estime que le yuan est sous-évalué encore 5-10%, Lombard estime que la monnaie chinoise est de 15-25% surévalué par rapport au dollar américain. La meilleure façon pour la Chine pour résoudre le problème de la surévaluation serait de "libéraliser les mouvements de capitaux" en supprimant les restrictions qui limitent les investissements chinois à des comptes d'épargne bancaires et l'immobilier. Mais, selon Lombard, "si Pékin a ouvert les vannes, la diversification des actifs entraînerait d'énormes sorties qui submergent les entrées." Une telle action pourrait déclencher une crise bancaire chinois.
.
Une vente lisse de son portefeuille d'obligations du Trésor américain par la Chine tirerait vers le haut les rendements des bons du Trésor US à 10 ans par jusqu'à ½% et les taux d'intérêt américains d'environ 1%. La Banque populaire de Chine pourrait intervenir sur les marchés des changes pour atténuer la baisse du yuan. Cette action "ralentirait mais pas dérailler la reprise américaine."
.
Cependant, la dévaluation de yuans et la hausse des taux aux États-Unis seraient une combinaison mortelle pour la compétitivité de la zone euro. La plupart des pays européens ont légèrement amélioré leurs positions commerciales avec la Chine grâce à des dépenses de consommation plus douces, qui a plafonné les importations. Avec le yuans beaucoup plus faibles et des taux plus élevés d'intérêt américains seraient dévastatrices pour les économies européennes périphériques qui sont en concurrence avec la Chine pour la fabrication de faible valeur ajoutée.
.
L'affaiblissement du dollar américain qui a débuté en 2007 a peut-être précipité la crise financière mondiale de 2008. Chine préférerait ne pas commencer une nouvelle crise monétaire internationale. Cependant, désespérée d'affaiblir le yuan à redémarrer l'emploi de la croissance et de soutien, la Chine, Lombard Street Research estime, va bientôt commencer le dumping obligations du Trésor américain.
.