- ENTREE de SECOURS -



vendredi 27 février 2015

Froid du refroidissement de la Terre Mark Sircus

Global Warming Dead on Arrival
27 février 2015 sous Nouvelles du monde
Cold World refroidissement Sun
.
Le froid est arrivé au début sur le 15 février 2015. Par le 21ème plus de 100 millions d'Américains ont été étant affectée par l'explosion de l'Arctique connu sous le nom "Siberian Express» que d'enregistrer des températures (faibles) ont été brisées dans le tiers oriental de la nation. Chicago a connu sa plus froid depuis 1875. Février année dernière c'était le vortex polaire et que décrocha PIB (Produit intérieur brut) rapidement. Cette année, les chiffres ne sont pas encore, mais en nous pouvons nous attendre activité économique de se contracter.
.
Au cours de ce froid, plus de 4700 miles carrés de glace qui se forment sur les Grands Lacs en une seule nuit le 17. Il faisait moins 41°C dans le Minnesota à l'époque. «Glace des Grands Lacs est maintenant en avance sur l'an dernier et de la glace va augmenter de froid plus brutal à venir," dit Joe météorologue d'Aleo. «Nous sommes susceptibles d'avoir le plus de la glace depuis le début des relevés."
.
Forbes Magazine est maintenant assimilant les promoteurs de réchauffement de la planète avec des vendeurs d'huile de serpent. Il n'a jamais été le réchauffement climatique d'origine humaine." "Les militants de réchauffement de la planète sont en plein gaz contrôle des dommages, désespérément prétendant réchauffement de la planète provoque la neige et le froid fiche », dit Forbes. «Quand alarmistes du réchauffement climatique affirment hivers deviendront plus chaud et exempt de neige, mais leurs prédictions sont avérées fausses pendant 20 ans dans une rangée, à un moment donné les gens logiques viennent à réaliser que les alarmistes du réchauffement climatique vendent l'huile de serpent."
.
Quelle organisation, le gouvernement ou un journal crieront sur le danger du réchauffement climatique sera intéressant de voir. Si nous avions un président honnête à la Maison Blanche, il obtiendrait la télévision et venir nettoyer la fraude climatique titanesque que son administration soutient. Il est important pour de nombreuses raisons de savoir et d'entendre la vérité en dehors du fait que les gens meurent de froid.
.
Selon le CDC, plus de gens meurent d'hypothermie aux États-Unis, ce qui semble étrange puisque d'autres branches du gouvernement insistent pour que nous vivons à travers la période la plus chaude de l'histoire récente. Les tempêtes et des températures glaciales dans le Tennessee ont causé 21 morts, dont 11 attribué à l'hypothermie. Avec ces records de froid, il est nécessaire de prendre des précautions. Les températures ont été récemment prédite d'être de 25 à 30 degrés sous la normale pour la côte Est, exacerbé par des vents violents, mais les températures effectivement fini par courir aussi bas que 30 à 40 degrés en dessous de la normale dans la vallée de l'Ohio et du Mid-Atlantique le matin de Février 20.
.
Lindsay DeDario-Reuters - Un American Falls partiellement congelé à des températures au point de congélation sous est considéré à Niagara Falls, Ontario, Canada, le 17 février 2015.
.
Il a eu froid dans tout l'hémisphère nord. Le taux de mortalité en Angleterre et au Pays de Galles est d'un tiers plus élevé que la normale pour cette époque de l'année, les chiffres officiels montrent, comme le gel d'hiver resserre son emprise sur pans de la Grande-Bretagne. Environ 28 800 décès ont été enregistrés dans la quinzaine se terminant le 23 Janvier, selon l'Office for National Statistics (ONS). Ce est 32% supérieur à la moyenne pour cette période au cours des cinq années précédentes (21 859).
.
De nombreux endroits dans le Nord connaissent leur plus froid Février au dossier. Toronto - promet d'être plus froids Février au dossier. Michigan - sur le rythme pour le plus froid Février jamais. Connecticut - Mois le plus froid sur Enregistrer.
.
Comme pour les enregistrements quotidiens, certains de ceux datant des années 1800 ont été brisées dans plusieurs villes du Midwest à l'Est, dit Accuweather.com . bas records ont été signalés dans le Michigan, l'Ohio, la Pennsylvanie, New York, dans le Missouri, la Caroline du Nord, la Géorgie, la Floride, le Kentucky et l'Illinois
.
Villes déclaré records battus bas le 20 Février inclus Detroit, Michigan, et à Cincinnati, Ohio, où le mercure a chuté à -12° F (-24° C). Températures à Pittsburgh a chuté à -9° F (-23° C), tandis que les températures à New York est tombé à 2° F (16,7° C). Tous les nouveaux dossiers. Chicago est sur le point de casser une 140-Year-Old froid Record.
.
A 119 ans basse température dossier pour le 20 février a été brisé à Washington, avec une température de 5 degrés Fahrenheit (moins 15 degrés C) enregistrés au Ronald Reagan Washington National Airport. Juste en face de la rivière Potomac à Washington, DC À l'aéroport de Baltimore, la température a chuté à un plus bas record de 2 degrés (-16,7 C). Comme pour l'hiver dans son ensemble, vous auriez à aller tout le chemin du retour à 1895 pour trouver un hiver DC avec autant de jours froids records comme celui-ci.
.
Dans l'ouest de la Pennsylvanie, les températures sont tombées à -18°F (-28° C) à New Castle, -15°F à Butler et -6°F à Pittsburgh. Les dossiers exposition à de très air froid peut entraîner des conséquences graves pour la santé. Les nourrissons sont plus à risque en raison de leur incapacité à faire assez de leur propre chaleur corporelle de frissons. Les personnes âgées ont également un risque plus élevé en raison de leurs métabolismes plus lents. Apprendre à traiter des conditions de froid va devenir plus important que le climat continue à se refroidir dans les prochaines années.
.
Fortes chutes de neige en Afghanistan a déclenché une série d'avalanches qui ont tué une centaine de victimes dans les provinces montagneuses du Nord. Boston en tête 100 centimètres de neige en une saison pour seulement la deuxième fois dans l'histoire et l'hiver est à peine terminée.
.
Rotting pommes et des oranges nous menacer Fruit Industrie
.
Pourquoi est-il si froid ?
.
Diminution de l'activité solaire est la principale raison pour laquelle nous sommes confrontés tel froid dangereux. L'activité solaire est en déclin, de sorte que la température moyenne annuelle commencera à diminuer ainsi. Bien que l'activité volcanique est intensifiée en ajoutant à l'un refroidissement plus rapide que prévu, il est difficile de mesurer des dizaines d'explosions volcaniques contribuent. Cependant, nous pouvons voir ce qui se passe sur le soleil. «Le Soleil est plat doublure», dit spaceweather.com . "Pour la 6ème journée consécutive, l'activité solaire reste très faible. Pas de taches solaires sont torchage, et la sortie de rayons X du soleil a plafonné. "
.
"Le principal moteur de tous les temps et le climat, l'entité qui occupe 99,86% de l'ensemble de la masse de notre système solaire, la grande boule de feu dans le ciel - est allé calme à nouveau au cours de ce qui est susceptible d'être le cycle des taches solaires plus faible plus d'un siècle, "échos vencoreweather.com . "Pas depuis le cycle 14 a atteint un sommet en Février 1906 y a t-il eu un cycle solaire avec moins de taches solaires. Nous sommes actuellement plus de six ans dans le cycle solaire 24 et aujourd'hui le soleil est pratiquement impeccable malgré le fait que nous sommes encore dans ce qui est considéré comme la phase maximum solaire ".
.
Le Soleil est la Mère quand il s'agit du climat. "Quelque chose est avec le soleil", écrit le Wall Street Journal en 2013. "Les scientifiques disent que l'activité solaire est plus étrange que dans un siècle ou plus, avec le soleil produire peine la moitié du nombre de taches solaires comme prévu et ses pôles magnétiques curieusement sur de synchronisation. Basé sur des documents historiques, les astronomes disent que le soleil cet automne devrait être presque le point culminant de son cycle explosive approximative de 11 années d'activité au maximum dite solaire. Mais ce sommet est "un punk totale", a déclaré Jonathan Cirtain, qui travaille à la National Aeronautics and Space Administration en tant que scientifique de projet pour le satellite japonais Hinode, qui mappe des champs magnétiques solaires.
.
NASA physicien solaire David Hathaway dit "si le soleil reste dans son état somnolent, nous pourrions voir une rediffusion de la Dalton minimum (une période de très faible activité solaire lorsque le nombre de taches solaires ont atteint un sommet à seulement 50), qui a eu lieu il ya deux siècles. Au cours de la Minimum de Dalton (1790 - 1830), les températures mondiales ont chuté, entraînant la "Année sans été" en 1816. Le temps anormalement froid a détruit les cultures en Europe du Nord, dans le nord des États-Unis et de l'est du Canada. L'historien John D. Post a appelé «la dernière grande crise de subsistance dans le monde occidental."
.
«J'ai été un physicien solaire depuis 30 ans, et je n'ai jamais rien vu comme ça," dit Dr. Richard Harrison , responsable de l'espace physique au Rutherford Appleton Laboratory, dans l'Oxfordshire. "Si vous voulez aller en arrière pour voir quand le soleil était présent inactif ... vous avez de revenir environ 100 ans," dit-il.
.
Dr David Evans , un ingénieur électricien et mathématicien, qui a gagné six diplômes universitaires sur dix ans, y compris un doctorat de l'Université de Stanford en génie électrique a dit, "Si le Soleil contrôle principalement la température sur la Terre, un tournant est presque sur nous. La raison pour le refroidissement est la chute spectaculaire du rayonnement solaire qui a commencé autour de 2004. "Il y a un délai - probablement de l'ordre de 11 années - entre les changements dans la lumière du soleil et des températures sur la Terre, dit Evans.
.
2004 + 11 = 2015. Onze ans après 2004 est 2015, ce qui suggère le refroidissement va commencer en 2015 selon Evans. En réalité, si les scientifiques russes ont également prédit que 2015 la première année d'un mini-âge glaciaire nous pouvons voir que le refroidissement rapide et profonde était déjà pleinement en vigueur en 2014.
.
La BBC au début de 2014 mis sur un avertissement vidéo de déflation rapide de l'activité solaire. La vidéo prédit la prochaine ère glaciaire à partir de quarante ans. Cependant, l'histoire se souviendra de l'année 2015 comme le début effectif même si, comme prédit-il vraiment commencé pour de bon en 2014. Qu'est-ce que les scientifiques de la vidéo disent, ce est que nous assistons à l'heure actuelle plus forte baisse de l'activité solaire dans 10.000 ans. Nous assistons à froid record éclater partout dans l'hémisphère nord et la promesse est que cela va se faire plus froid et que le froid va rester plus longtemps et plus chaque année.
.
Leonard Nimoy diffusé à la télévision en mai 1978 "The Coming Ice Age", un spectacle où toutes sortes d'experts et de scientifiques du climat ont été débité pour avertir le monde du refroidissement global fugues qui était juste autour du coin. Les périodes glaciaires ne sont pas quelque chose de nouveau et ne sont cycles solaires et les volcans qui ont parfois un grand effet de refroidissement de la météo.
.
Conclusion
.
Histoires de malheur viennent de partout dans le monde. Au moins 124 personnes tuées dans une tempête de neige en Afghanistan à la fin de Février. «Les gens là-bas me ont dit que deux de mes parents ont été tués et huit autres sont encore sous la neige", a déclaré un Afghan qui va par le nom unique Sharafudin. «Mon fils et moi essayons de passer à travers pour voir si nous pouvons aider à trouver leur corps. Mais il nous faudra au moins trois ou quatre heures pour y arriver en raison de la neige et la route est très étroite, donc nous devons marcher, la voiture ne peut pas passer à travers ".
Ce ne est pas la fin du monde, mais nous pouvons être assurés qu'il y aura beaucoup de difficultés. Un monde de refroidissement ne est pas attrayante. Il ne est pas facile d'être pensée ensevelie sous la neige.
.
En savoir plus sur mes traitements recommandés » :
.
.

jeudi 26 février 2015

Comment le Luxembourg aide les entreprises à s'exiler fiscalement


Comment le Luxembourg aide les entreprises à s... par lemondefr

Réchauffement climatique : Jusqu'à -40°C aux USA et au Québec

cold
La Chaîne Météo
mer., 25 fév. 2015 22:21 CET
 
Le froid s'intensifie à nouveau cette semaine sur le nord des États-Unis et le Canada. Les températures s'effondrent : on attend jusqu'à -40 à -50°C dans le nord du Québec,vers le lac Saint Benoît.
.
Cette nouvelle vague de froid trouve son origine dans la descente d'une masse d'air arctique détachée du pôle qui vient se centrer sur le Canada et qui impacte le nord des Etats-Unis. Les températures s'effondrent à -20 à -25°C jusqu'à jeudi entre Montréal et Chicago. A la faveur d'un ciel nocturne dégagé et d'une masse d'air arctique en altitude, le froid s'en trouve accentué, avec des pointes de -40 à à -50°C attendus dans le centre du Québec (le record de froid au Canada est de -54°C).
.
Neige à Dallas au Texas, pas de dégel à New-York de la semaine
.
A New-York, le froid reste intense toute la semaine avec -15°C au minimum. Aucun dégel n'est en vue avant la fin du mois. Cet air froid glisse jusqu'au Texas alors que le froid atteindra également le golfe du Mexique : à la Nouvelle Orléans, la température maximale aura du mal à dépasser les 10°C entre mardi et vendredi prochain (contre 20°C en moyenne).
.
Lente remontée de la température à partir du 1er mars
.
A partir du 1er mars, la température va très lentement remonter. Mais cette remontée de la température pourrait s'accompagner d'abondantes chutes de neige en raison d'un conflit de masses d'air qui verrait s'affronter des remontées d'air tropical issues du golfe du Mexique et des invasions d'air polaire.
.

mercredi 25 février 2015

Le fabriquant dit lui-même sur le descriptif du produit qu'il n'y a pas de preuve qui démontre l'efficacité de son propre vaccin!

mercredi 25 février 2015
.
Sur le descriptif du vaccin FLULAVAL (influenza), fabriqué par GlaxoSmithKline, on peut lire: "Il n'y a pas eu d'étude contrôlée démontrant adéquatement une diminution de la maladie de la grippe après la vaccination avec FLULAVAL."
.

Trou d'ozone, CFC et propagande climatique

Jacques Henry
mer., 25 fév. 2015 08:31 CET
© Inconnu
L'histoire du « trou d'ozone » qui agita les méninges de milliers de scientifiques et de fonctionnaires des Nations-Unies jusqu'en 1987 puis les années suivantes finit par aboutir au fameux et fumeux Protocole de Montréal régulant la production de CFCs, ces composés utilisés notamment comme fluides caloporteurs dans les machines frigorifiques. Ce qui est rétrospectivement stupéfiant dans cette histoire rocambolesque de nocivité des chlorocarbones pour l'ozone tient au fait très simple, mais que jamais personne n'a osé relever ouvertement, qu'avant les années 80 il n'y avait jamais eu d'observations par satellite de ce fameux trou d'ozone supposé exister au dessus de l'Antarctique et dans une moindre mesure au dessus de l'Arctique. L'ingéniosité des activistes de l'époque soucieux de l'environnement - on ne parlait pas encore de réchauffement climatique mais ça n'allait pas tarder - fut que ce simple petit détail passa sciemment aux oubliettes. Comment créer une peur planétaire au sujet de ce « trou » si on avait dit ouvertement qu'avant les satellites d'observations il n'y avait pas de trou d'ozone ou encore, en d'autres termes si l'on veut, que ce trou avait peut-être toujours existé pour des raisons inexpliquées mais qu'on ignorait son existence. L'argument aurait été vraiment difficile à digérer lors de ce grand raout québécois qui finit par accoucher du fameux Protocole avec un P majuscule.

Un autre paramètre également soigneusement mis de côté fut l'intense lobbying de Dupont de Nemours qui avait dans ses cartons un remplaçant fraîchement breveté pour les CFCs incriminés. En effet, depuis le début des années 70 des chimistes de l'Université de Californie à Irvine émirent l'hypothèse - difficilement vérifiable et jamais formellement vérifiée depuis - que le chlore issu de la dégradation des CFCs par les rayons ultra-violets réduisait la vitesse de formation d'ozone dans la stratosphère. L'hypothèse de la catalyse par le chlore de la destruction de l'ozone dans les hautes couches de l'atmosphère valut le prix Nobel de chimie en 1995 à trois des imposteurs qui l'émirent, Paul Crutzen, Frank Rowland et Mario Molina ! Il faut le faire mais bon, les sommités attribuant le Prix Nobel sont probablement tous des vieux gâteux qui n'y comprennent strictement rien puisqu'ils ont aussi attribué ce prix à Al Gore pour ses bienfaits rendus à l'humanité ...

Bref, cette gigantesque supercherie profita grassement à la firme Dupont et constitua l'un des points de départ de la théorie tout aussi fumeuse des gaz à effet de serre car, émanant d'on ne sait quel laboratoire, les CFCs furent considérés comme des gaz à effet de serre, donc associés au réchauffement climatique d'origine humaine. Qui plus est les CFCs, dont la durée de vie dans l'atmosphère fut estimée à près d'un siècle par on ne sait pas non plus quelle étude dont on ne peut retrouver aucune trace étaient dans la foulée déclarés comme dix mille fois plus efficaces que le CO2 pour contribuer au réchauffement de la planète.

L'année 2015 devrait être celle de la disparition totale des hydrofluorocarbones (HFCs) qui font partie de la famille des gaz à effet de serre selon les termes du Protocole de Kyoto. Pour ceux qui ne se sont jamais vraiment intéressé à cette histoire surréaliste de CFCs les HFCs sont des substituts aux chlorofluorocarbones mais ne contenant pas de chlore (ni de brome) et donc moins « dangereux » pour la couche d'ozone mais « dangereux » tout de même pour le climat. Pour raviver les mémoires quoi de plus opportun que de parler subitement des oubliés du Protocole de Montréal, les bromo- et chlorométhanes. Il en avait été fait mention brièvement lors des discussion de couloir tant à Montréal en 1987 que lors des divers raouts qui suivirent aux frais des contribuables de la planète entière, un peu comme les réunions mondaines de l'Eglise de Scientologie Climatique dont la prochaine grand-messe est prévue en décembre 2015 à Paris sous la présidence de Mademoiselle Ségolène Royal.
© Inconnu
C'est donc un article paru dans la sublimement honnête revue scientifique Nature Geoscience ( doi:10.1038/ngeo2363 ) qui nous rappelle l'existence de ces gaz nocifs pour l'ozone, au cas où on aurait oublié qu'ils existent réellement. Je ne me suis pas abaissé à déranger mes correspondants fidèles de par le monde abonnés à Nature pour m'envoyer un reprint de cet article mais le seul résumé suffit à détecter l'arnaque scientifique judicieusement organisée. Je le traduis aussi fidèlement que possible ici (version originale en fin de billet) :
« Les halogènes issus des substances à longue vie créées par l'homme, telles que les chlorofluorocarbones, sont la principale cause de la récente diminution de l'ozone atmosphérique, un gaz à effet de serre. Des observations récentes montrent que les substances à très faible durée de vie, en général de moins de six mois, sont aussi une source importante d'halogènes stratosphériques. Les substances bromées à vie courte sont naturellement produites par les algues et le phytoplancton, alors que les substances chlorées à vie courte sont principalement d'origine humaine. Ici nous utilisons un modèle de transport chimique pour quantifier la diminution de l'ozone dans l'atmosphère inférieur (lisez basses couches de l'atmosphère) par les substances halogénées à vie courte et un modèle de transfert radiatif pour quantifier les effets radiatifs de cette diminution d'ozone. Selon nos simulations, la perte d'ozone due aux substances à vie courte a un effet radiatif de près de moitié de celui des halocarbones à longue durée de vie en référence à l'année 2011 et, depuis les temps préindustriels, a contribué pour un total d'environ - 0,02 W/m2 au forcing radiatif global. Nous trouvons que les substances bromées à vie courte d'origine naturelle exercent un effet radiatif sur l'ozone 3,5 fois plus important que celui des halocarbones à durée de vie longue, en normalisant la comparaison aux atomes d'halogènes, et montrons que les teneurs atmosphériques au niveau de la mer du dichlorométhane, non controlé par le protocole de Montréal, sont en croissance rapide. Nous en concluons que des accroissements possibles futurs significatifs de ces substances halogénées à vie courte dans l'atmosphère, à la suite de changements dans les processus naturels ou par des émissions d'origine humaines perdurant, pourraient être importants pour le climat futur ».
Il faut noter d'emblée qu'il ne s'agit que d'une modélisation appuyée sur aucune donnée scientifique valable ou observation sur le terrain. Encore une énième régurgitation nauséeuse d'un super-ordinateur qui n'a fait que ce qu'on lui a demandé : abonder dans le sens de l'alarmisme. Car il s'agit bien de cela, alarmer et terroriser les gogos qui ne croient que ce que l'on veut bien leur faire croire. Puisqu'il s'agit en réalité d'abord du bromométhane ou bromure de méthyle, c'est la même chose, ce gaz utilisé pour procéder à des fumigations détruisant bactéries, champignons et insectes et donc produit industriellement, environ 70000 tonnes par an, l'est aussi naturellement à raison d'une soixantaine de milliers de tonnes ( ! ) par le phytoplancton, les algues et aussi par les plantes de la famille des Brassicacées. Cette famille botanique comprend aussi bien le choux que le colza. Cultiver du colza serait-il mauvais pour le climat ? Faut-il détruire les algues et le phytoplancton pour préserver le climat ? Le résumé de l'article mentionne que des changements dans les processus naturels seraient en cause dans cette production de bromure de méthyle. Si on poursuit l'argument des auteurs de cet article, il faudrait donc cesser immédiatement de cultiver une quelconque brassicacée, c'est mauvais pour l'effet de serre et l'ozone ! La prolifération d'algues vertes résultant du lessivage des engrais azotés est également néfaste, donc il ne faudra plus utiliser d'engrais, ils sont mauvais pour le climat. Quand à la production de chlorométhane c'est presque pire puisque l'essentiel provient du phytoplancton, source de toute vie marine. Quant au chlorure de méthylène ou dichlorométhane, il est également produit par les algues mais surtout industriellement comme solvant et dans de nombreuses applications, un composé chimique dont on ne peut raisonnablement pas se passer. Restent les tri-halogénés, bromoforme et chloroforme qui encore une fois sont produits massivement par les algues, beaucoup plus que par l'industrie.

On se demande donc quel est le but de cet article de Nature Geoscience sinon de tout simplement incriminer la nature qui serait responsable de la production indésirable de gaz à effet de serre à durée de vie courte, fort heureusement, pouvant néanmoins contribuer à la destruction de la couche d'ozone et ainsi dérégler le climat. Cet article est un pamphlet terroriste publié à point nommé pour rappeler aux terriens que le Protocole de Montréal avait oublié les algues et le plancton et qu'il faut vite faire quelque chose pour ne pas griller comme des toasts (Christine Lagarde à Davos 2013) mais c'est aussi une bonne occasion pour ces scientifiques auto-proclamés de l'Université de Leeds qui font un usage compulsif et irraisonné de leurs ordinateurs de faire des demandes de crédits de recherche supplémentaires pour poursuivre leurs travaux informatiques sans queue ni tête ... C'est ainsi que fonctionne la science climatique !

Notes :

Au début du résumé de cet article de Nature il est mentionné que l'ozone est un gaz à effet de serre. Je rappelle à mes lecteurs le billet de ce blog mentionnant l'ozone, puits à photons énergétiques, UV-B et C. Voici le lien :
https://jacqueshenry.wordpress.com/2014/11/18/theorie-de-leffet-de-serre-atmospherique-suite-et-fin/ . Dans cet article citant le Docteur Gerhard Stehlik il est clairement démontré que l'ozone ne peut pas jouer le rôle de gaz à effet de serre selon la terminologie erronée de l'IPCC. En effet, les photons infra-rouges sont dissipés par l'ozone lors du retour O3 → O2 dans toutes les directions. Selon les lois de Planck et de Stefan-Boltzmann ces photons IR ne peuvent pas « réchauffer » les couches inférieures de l'atmosphère plus chaudes mais seulement se dissiper dans l'Espace. Prétendre que l'ozone est un gaz à effet de serre est donc une affirmation anti-scientifique :
© Inconnu
« Halogens released from long-lived anthropogenic substances, such as chlorofluorocarbons, are the principal cause of recent depletion of stratospheric ozone, a greenhouse gas. Recent observations show that very short-lived substances, with lifetimes generally under six months, are also an important source of stratospheric halogens. Short-lived bromine substances are produced naturally by seaweed and phytoplankton, whereas short-lived chlorine substances are primarily anthropogenic. Here we used a chemical transport model to quantify the depletion of ozone in the lower stratosphere from short-lived halogen substances, and a radiative transfer model to quantify the radiative effects of that ozone depletion. According to our simulations, ozone loss from short-lived substances had a radiative effect nearly half that from long-lived halocarbons in 2011 and, since pre-industrial times, has contributed a total of about −0.02 W m−2to global radiative forcing. We find natural short-lived bromine substances exert a 3.6 times larger ozone radiative effect than long-lived halocarbons, normalized by halogen content, and show atmospheric levels of dichloromethane, a short-lived chlorine substance not controlled by the Montreal Protocol, are rapidly increasing. We conclude that potential further significant increases in the atmospheric abundance of short-lived halogen substances, through changing natural processes. or continued anthropogenic emissions, could be important for future climate. »
.
http://fr.sott.net/article/24865-Trou-d-ozone-CFC-et-propagande-climatique

mardi 24 février 2015

L'apparition d'un énorme gouffre cause l'évacuation de 380 personnes à Naples

RT
mar., 24 fév. 2015 20:32 CET
.
Les habitants d'un faubourg de Naples ont vu le sol s'ouvrir sous leurs pieds dimanche matin : un énorme gouffre s'est ouvert en pleine rue, l'incident a nécessité l'évacuation de 380 habitants des maisons situées à proximité.
.
Un trou, de 10 mètres de large et de 20 mètres de profondeur, a avalé la rue. Un journal italien Il Mattino a qualifié cette scène de «dramatique». Les autorités ont évacué 95 familles.
.
«J'ai entendu un énorme bruit sourd, vu la rue s'ébranler et avaler une voiture», a raconté une habitante locale.
.
Selon les autorités, un affaissement de terrain a rendu le sol instable avant l'apparition de ce gouffre. Une rupture de canalisation, à laquelle sont venues s'ajouter des pluies torrentielles, serait la cause directe de l'accident.
.
Le professeur de Géologie à l'Université Frédéric-II de Naples Franco Ortolani a dit au Corriere del Mezzogiorno que l'accident aurait pu être évité. Selon lui, le dernier signal est apparu le 17 février, cinq jours avant la catastrophe.
.
«Un camion qui passait dans le quartier a provoqué l'affaissement de la route où quelques jours après, ce gouffre est apparu. C'était évidemment un signe d'importance stratégique qui aurait dû être remarqué», a dit le professeur.
.
Les autorités ont fait appel aux hôtels de la région pour abriter ceux qui ont souffert de l'accident et minimiser les dérangements subis par les habitants du quartier
.

Fluorure dans l'eau potable peut déclencher la dépression et le gain de poids, avertissent les scientifiques

Depressed and gaining weight? You may live in an area with fluoride in the water
Autour de 15 000 personnes pourraient souffrir inutilement de problèmes de thyroïde en raison de fluorure dans l'eau potable, l'Université du Kent a mis en garde
.
Par Sarah Knapton , rédacteur scientifique
23h30 GMT le 23 février 2015
.
Fluorure pourrait être la cause de la dépression et le gain de poids et des conseils doit cesser d'ajouter à l'eau pour prévenir la carie dentaire, les scientifiques ont mis en garde.
.
Une étude de 98 % des cabinets de médecins généralistes en Angleterre a révélé que des taux élevés de thyroïde étaient 30 % plus susceptibles dans les domaines de la plus grande fluoration.
.
Cela pourrait signifier que jusqu'à 15 000 personnes souffrent inutilement de problèmes de thyroïde qui peut causer la dépression, gain de poids, la fatigue et des douleurs musculaires.
.
L'année dernière, de la santé publique en Angleterre a publié un rapport disant fluorure était un moyen «sûr et efficace» d'améliorer la santé dentaire.
.
Mais de nouvelles recherches de l'Université de Kent suggère qu'il y a un pic dans le nombre de cas de thyroïde dans les zones élevées de fluorure comme le West Midlands et le Nord-Est de l'Angleterre.
.
L'auteur principal, le professeur Stephen Peckham, Centre d'études de services de santé, a déclaré: "Je pense que ce est inquiétant pour les personnes vivant dans ces zones.
.
"La différence entre les West Midlands, qui fluoridates, et Manchester, qui ne était pas particulièrement frappante. Il y avait presque le double du nombre de cas à Manchester.
.
"Hypothyroïdie est une chose particulièrement agressif d'avoir et elle peut conduire à d'autres problèmes de santé à long terme. Je ne pense conseils besoin de réfléchir à nouveau à mettre fluorure dans l'eau. Il existe des moyens beaucoup plus sûr d'améliorer la santé dentaire ».
.
En Angleterre, environ 10 % de la population (6 millions) vivent dans des zones avec un approvisionnement en eau naturellement ou artificiellement fluorée de 1 mg de fluorure par litre d'eau potable.
.
Les chercheurs ont comparé les zones à enregistrements de 7935 pratiques générales couvrant environ 95 pour cent de la population anglaise en 2012-2013.
.
Tarifs de haute thyroïde étaient au moins 30 % plus susceptibles de pratiques situées dans des zones avec des niveaux de fluorure dans l'excès de 0,3 mg / l.
.
Le fluor est un minéral naturellement présent dans l'eau en quantités variables, en fonction de la région et il se trouve aussi dans certains aliments et boissons, y compris le thé et le poisson. Il permet de lutter contre la carie dentaire en faisant l'émail plus résistant aux bactéries.
.
Mais des études antérieures ont trouvé qu'il inhibe la production d'iode, ce qui est essentiel pour une thyroïde saine.
.
La glande thyroïde, qui se trouve dans le cou, régule le métabolisme ainsi que de nombreux autres systèmes dans le corps.
.
Une hypothyroïdie peut conduire à la dépression, gain de poids, la fatigue et les muscles endoloris et affecte 15 fois plus de femmes que d'hommes, environ 15 en 1000 les femmes.
.
Les chercheurs disent que les conseils doivent repenser la politique de santé publique de fluorer l'approvisionnement en eau dans le but de protéger la santé des dents de la nation.
.
Cependant Santé publique a déclaré l'Angleterre que la preuve écrasante précédente a montré que le fluorure dans l'eau était en sécurité.
.
Dr Sandra White, directeur de santé publique dentaire à la santé publique en Angleterre, a déclaré: «La santé publique en Angleterre examine régulièrement la base de données pour la fluoration de l'eau.
.
"L'ensemble de la preuve, accumulée au fil des décennies de recherche, nous dit que la fluoration de l'eau est une mesure de santé publique efficace et sans danger, et ne montre aucun association avec la fonction thyroïdienne réduite."
.
D'autres experts ont également averti que l'étude peut avoir été faussé par des préjugés de la population, une revendication rejetée par les auteurs.
.
Prof David Coggon, professeur de médecine professionnelle et environnementale, Université de Southampton, a déclaré: "Il est tout à fait possible que l'association observée est une conséquence d'autres façons dont les domaines avec le fluorure supérieur diffèrent du reste du pays.
.
"Il existe des méthodes épidémiologiques beaucoup plus rigoureux par lequel l'équipe de recherche aurait pu testé leur idée"
.
La recherche a été publiée dans le BMJs Revue d'épidémiologie et de santé publique.
.

lundi 23 février 2015

C'est le plus gros problème que connaît le monde aujourd'hui: 9 pays ont une dette-PIB de plus de 300 %

Tyler Durden's picture

 
Si quelqu'un n'a cessé de demander simplement pourquoi les banques centrales mondiales sont dans une telle affluence à créer de l'inflation (mais seulement sous contrôle de l'inflation, hyperinflation galopante pas... bien sûr quand ils échouent avec la partie « contrôlée », le parachutage de l'argent n'est qu'une question de temps) au cours des 5 dernières années et ont imprimé plus de $ 12 billions en monnaie de crédit depuis Lehman, dont la majeure partie a fini dans le marché boursier, et qui pour la première fois jamais sont sur le point de monétiser tout global émission de dette souveraine en 2015, la réponse est simple et peut être vu sur le tableau ci-dessous.
Il montre également le plus gros problème que connaît le monde aujourd'hui, à savoir qu' au moins neuf pays ont dette/PIB supérieur à 300 %, et qu'un pays énorme de 39 % ont dette-PIB de plus de 100 %!

Nous avons écrit sur ce sujet à d'innombrables reprises dans le passé, alors nous serons en brefs : la Fed gonfle cette dette là, soit on peut embrasse tout espoir de revoir la croissance économique, même si cela signifie encore plus taux de la Banque centrale des coupes, plus QEs partout et stock markets négocie à + ? alors que la classe moyenne dans le monde entier disparaît et seuls le 0,001 % est encore debout.
Enfin, les curieux à quel point le monde est arrivé à cette situation sans précédent et désolée, cette ventilation complète avec la permission de McKinsey devrait répondre à toutes questions.

dimanche 22 février 2015

«Minuscules maisons: California itinérance obtient un nouveau $ 40 solution (PHOTOS)

 le 21 Février, 2015 12:58
Un artiste d'Oakland a été d'ingénieusement lutter pour les sans-abri en Californie: en construisant des petites maisons en matériaux qu'il peut trouver dans les rues, chaque édifice coûte environ quarante dollars.
Les minuscules maisons sont faites de palettes, planches de lit, les lave-linge et autres objets bizarres qui attirent l'attention de Greg Kloehn. M. Kloehn d'abord remarqué que les gens sans-abri abris construits à partir de ce qu'ils trouvent dans la rue, et il voulait faire une maison comme ça.
Il plaisante qu'il construit "logements illégaux sur des ordures illégale." Le coût d'une maison est "30 $ à 40 $», dit Kloehn RT.
Image de seenimages.com/homelesshomesproject
Image de seenimages.com/homelesshomesproject


"Le coût réel est juste dans les roues: j'achète de grandes roulettes pour le fond, de sorte qu'ils sont mobiles, puis clous et vis, et des pinceaux. Mais tout ce que je reçois gratuitement ", at-il dit.
Les maisons sont juste assez confortable pour s'allonger dans un endroit plus chaud que d'une boîte en carton, et les sans-abri à Oakland sont "tellement heureux," a dit Kloehn l'Independent. "On a pleuré et a obtenu sur ses genoux pour me remercier. Ils pensent que je devrais les agrandir et proposer des améliorations. Ils aiment les décorer eux-mêmes. "
Image de seenimages.com/homelesshomesproject
Image de seenimages.com/homelesshomesproject


Actuellement, environ 25 personnes utilisent les maisons. La maison d'un couple a brûlé, une autre a été volé, et une troisième a été vendu.
"Il est difficile là-bas. Donc je continue faire plus ", a déclaré Kloehn. Il faut environ une semaine pour finir une maison, en fonction du style.
"Il ya quelques maisons, rapides et faciles dans peut-être deux ou trois jours. Mais certains plus élaborés, d'autres plus de style victorien, quelques différentes formes de dôme - cela prend un peu plus longtemps ", at-il dit RT.
Image de seenimages.com/homelesshomesproject
Image de seenimages.com/homelesshomesproject


Certaines personnes choisissent de changer leurs maisons, Kloehn dit à RT. "Un gars remodelé la maison et en a fait deux fois plus grand!"
Le créateur choisit drôles de noms pour les maisons: R2D2, le colon, le roumain Ferme, Uni-bombardier Shack, le réservoir et le Chuck Wagon pour ne en nommer que quelques-uns.
Image de seenimages.com/homelesshomesproject
Image de seenimages.com/homelesshomesproject


"Ils ne sont pas seulement les maisons, mais en passe de devenir une option de style de vie. Ils sont généralement moins chers que les maisons ordinaires, donnant plus de gens la possibilité de propriété ", at-il dit.
"En sautant le traditionnel 30 années hypothèque, peut-être le mouvement de la maison minuscule pourrait même remodeler notre façon de penser sur le travail et ce que nous voulons accomplir avec nos vies."
Image de seenimages.com/homelesshomesproject
Image de seenimages.com/homelesshomesproject


Image de seenimages.com/homelesshomesproject
http://rt.com/usa/234371-tiny-houses-california-poor/
--------------------
Voici venir maintenant les Niches (ou cercueils ?) pour les chiens les humains ! Ceci afin de masquer l'inconfort des SDF qui jonchent les rues californiennes comme françaises !
La gamelle devant la porte n'est pas fournie avec la résidence.
L'idée du container-poubelle pour famille nombreuse fait son chemin !

vendredi 20 février 2015

Risque de «Grexit»: salutaire ou suicidaire ?

18 Février 2015
Par Bilan.ch
.
Et si la Grèce sortait de l'euro? C'est la thèse évoquée aujourd'hui dans le Café Eco de Bilan par Myret Zaki et son invité Thomas Veillet, blogueur et trader.
.
Crise de la dette
.
Thomas Veillet, trader, blogueur et co-fondateur de investir.ch, débat dans le Café Eco de Bilan avec Myret Zaki, rédactrice en chef de Bilan, au sujet d’une potentielle sortie de la Grèce de la zone euro, de ses risques et conséquences, y compris pour le franc suisse.
.
Pour Thomas Veillet, les marchés ont anticipé une bonne partie de l'impact et les conséquences seraient limitées. Pour Myret Zaki, l'effet domino et la spéculation auraient un effet dévastateur sur toute l'économie européenne. Et sur la Suisse par ricochet.
.