- ENTREE de SECOURS -



lundi 31 août 2015

Les feuilles de châtaignier : une nouvelle arme contre le staphylocoque !

 Publié le


C’est la nature qui a inspiré la plupart des antibiotiques connus à ce jour, en particulier les bactéries et les moisissures du sol. Mais les chimistes ne se sont que peu intéressé aux plantes car l’approche est beaucoup plus complexe, même une feuille d’épinard présente de réelles embûches pour en extraire un métabolite ou éventuellement un enzyme. Alors, quand on envisage d’étudier le contenu des feuilles d’un arbre, la situation devient très vite compliquée. De plus les végétaux ont tendance à synthétiser des molécules chimiques tellement complexes qu’au final on a peut-être fait progresser la science mais aucune application thérapeutique ne peut être envisagée de manière réaliste. C’est ce qui a failli se passer avec l’artémisinine jusqu’au jour où on a réussi à rediriger des levures pour produire un précurseur de ce produit efficace pour traiter la malaria à falciparum. Une telle approche a permis de réduire le prix du produit final d’un facteur 100 par rapport au produit extrait d’artémise cultivée en plein champ malgré des améliorations variétales notoires. Bref, c’est un peu la même histoire que celle des opiacés dont j’ai rapporté dans un précédent billet la quasi synthèse dans la levure.
.
Pourquoi cette entrée en matière, tout simplement parce qu’on vient de montrer que les feuilles de châtaignier (Castagna sativa) possédaient une forte activité antibiotique dirigée en particulier contre le staphylocoque doré. Les feuilles de châtaignier sont connues dans la pharmacopée traditionnelle des pays méditerranéens pour aider à la cicatrisation des plaies en réduisant les risques d’infections. Comme on pourra aisément le comprendre dans la suite de ce billet, aborder la synthèse chimique de la famille de composés chimiques présents dans le châtaignier est illusoire et une synthèse effectuée par des levures ou des bactéries pourrait nécessiter des années de laborieux travaux.
.
C’est donc une remarquable étude menée par l’Université de l’Iowa et l’Emory University d’Atlanta qui a démontré quel était le mécanisme d’action antibiotique des feuilles de châtaignier. L’étude parue dans le journal PlosOne ( http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0136486 ) précise qu’il existe une famille de molécules complexes dans la feuille de châtaignier qui interfèrent avec l’expression des gènes du staphylocoque devenu alors incapable d’occasionner ses dégâts habituels dans les tissus infectés. Cette bactérie diabolique est en effet munie d’armes de destruction massive variées ce qui rend son pouvoir pathogène terrifiant. Si près du tiers de la population est en contact permanent avec des staphylocoques, en particulier dans la cavité nasale ou encore au niveau du visage mais d’une manière générale on n’en souffre pas sauf si nos défenses immunitaires viennent à s’affaiblir. Or c’est le « staph » qui commande notre réponse immunitaire par un moyen subtil inhibant l’opsonisation, c’est-à-dire la fonction même des macrophages consistant à phagocyter les bactéries. Dans le cas du staph le système immunitaire est éteint.
.
De plus cette bactérie dispose d’enzymes particulièrement actifs qui vont détruire les cellules épithéliales et comme si ça ne suffisait un petit saupoudrage de toxines et l’infection se propage rapidement. On sait comment tout ce processus fonctionne : la bactérie excrète un petit peptide signal (AIP) et quand la concentration de ce dernier atteint un certain seuil une cascade d’évènements initie la propagation de l’infection :
Capture d’écran 2015-08-24 à 16.06.43
Dans ce schéma résumant le mécanisme de l’agressivité du staphylocoque, la partie inférieure figure l’intérieur du staphylocoque et la partie supérieure le milieu extérieur. Le symbole agr signifie « accessory gene regulator », en quelque sorte le doigt sur la gâchette des armes de destruction. La dénomination 224C-F2 est le nom donné au mélange de substances chimiques isolées des feuilles de châtaignier. .
Pour l’instant on ne sait pas trop comment cette famille de molécules agit mais ce qui a été observé laisse penser que le mécanisme d’action du petit peptide AIP, symbolisé en vert, devient inefficace. L’une des directions explorées pour stopper le pouvoir invasif des staphylocoques était l’imaginer des peptides synthétiques interférant avec l’AIP. Malheureusement toutes les tentatives allant dans cette voie ont échoué car la bactérie a immédiatement mis au point une parade en détruisant ces peptides leurres.
.
Dans la feuille de châtaignier l’équipe du Docteur Cassandra Quave a trouvé en suivant la bio-activité d’extraits en cours de purification des ursènes et des oléanènes, en d’autres termes des triperpènes pentacycliques, dont voici la structure générale avec quelques variantes :
Capture d’écran 2015-08-24 à 16.52.48
Tous ces produits inhibent à des degrés divers la production de toxines par le staphylocoque en interférant avec l’expression des gènes codés par la région RNAIII, dont en particulier des exotoxines. Le mécanisme d’action n’est pas encore connu mais on peut raisonnablement fonder quelques espoirs dans le combat contre les souches les plus dangereuses de la bactérie classées dans la catégorie des MRSA (multi-resistant S. aureus) et responsables d’une grande majorité de maladies nosocomiales contractées en milieu hospitalier. En application sur la peau, ces molécules n’ont présenté aucune toxicité pour les tissus cutanés et pratiquement aucune interférence avec les autres bactéries vivant sur l’épiderme dont l’importance protectrice nous est essentielle. .
De plus, après 700 générations en culture, le staphylocoque, continuellement soumis à l’action de ces produits, n’a développé aucune résistance. Comme pour les extraits d’artémise qui sont un mélange de plusieurs composés chimiques, l’apparition de résistance est beaucoup moins fréquente que lorsqu’il s’agit d’un produit chimiquement pur.
.
En conclusion, il faut souligner que ces extraits de feuille de châtaignier ne sont pas des bactériostatiques ni des antibiotiques mais ils interfèrent spécifiquement avec le pouvoir pathogène du S. aureus et seulement ce dernier … Comme quoi nos grand-mères avec leurs « remèdes », hérités d’une très longue tradition transmise génération après génération, avaient souvent raison …
.
Source et illustrations : PlosOne
.
Note l’édition originale mentionnait par erreur le noisetier. Je m’en excuse auprès de mes lecteurs.
.
https://jacqueshenry.wordpress.com/2015/08/30/les-feuilles-de-noisetier-une-nouvelle-arme-contre-le-staphylocoque/

samedi 29 août 2015

Les marchands de sable

La profession très recherchée et non moins lucrative/raquettée/maquereaudée des 'Bac +50' de 'Marchand de sable' officialisée en 1964, où étaient mis en scène 'Gros nounours', Pimprenelle et Nicolas (où ado frère & soeur étaient filmés couchés ensemble ! jusqu'en 1973 ou la fille en cloque commençait à faire 'jazzer'*), s'en sont suivit des épisodes rocambolesques sur d'autres chaînes où étaient mis-en-scène des petits cons de marionnettes du gouvernement en place qui - censés représentés le Peuple !! - parlaient donc d'une voix off qui leur sortait des fesses sur les désirs tenaces qu'entretenait la basse-classe des non-fonctionnaires.
.
* 9 ans qui - tous les soirs - couchaient ensemble faut pas charrier !
.
--------- O -----------
.
Remarquez que, TOUTES les affaires, les moindres discutions voire les projets de je-ne-sais-quoi qui se trouvent aux Etats-Unis sont l'Affaire des tribunaux. Il n'y a donc rien à régler de 'vive-voix' ou d'autres 'mise-en-boite' (y compris les coups de revolver) qui ne soient ici 'comme ailleurs', tout est aux mains des 'cabinets d'avocats' et d'autres tueurs à gage aux plaintes qui n'en finissent pas car, aux Etats-Unis, toute personne innocente est présumée coupable et ne lui reste qu'à hypothéquer ses biens voire à vendre ses gosses sur Internet pour accéder à l'échappatoire qu'est 'le couloir de la mort' !
.
Donc, si vous n'êtes pas le con choisi par 'les hommes de l'ombre' pour emménager sur la Pennsylvania Ave., ni l''élu' sur la colline très sur-payé pour fermer sa gueule, n'essayez pas d'être clochard ou déguisé en livreur de pizzas pour faire valoir vos droits car, le seul qu'il vous reste à faire est DE FOUTRE LE CAMPS ! passer la frontière dans une caisse-à-cochons ou flotter comme un noyé (Pacifique/Atlantique ou Golfe du Mexique) en tout doucement vous éloignant du bord avec vos pieds qui barbotent !
"Tu vois, le monde se divise en deux. Il n'y a ceux qui ont un pistolet chargé et il y a ceux qui creusent. Toi, tu creuses !" disait Clint Eastwood dans 'le Bon, la brute et le truand'.
.
--------- O -----------
.
La similitude en ces deux sombres affaires est de remarquer que la télé forge les minables à être comme eux en irrécupérables et que ces abrutis des deux côtés de la barrière ne font que jouer avec le temps depuis des millénaires !! Ce n'est donc pas un État de 'cohabitation' où l'un remplacerait l'autre et vice-versa mais 'chacun dans son camps et les cochons seront bien gardés' avec le versa-vice et tout le tremblement.

vendredi 28 août 2015

California Droughtrage - LA comté superviseurs ont leurs voitures lavées 3 fois par semaine

Le pétrole bientôt à 15 dollars ?

26 Août 2015
Par Bilan.ch
.
D'influents stratèges évoquent désormais un baril à 15, voire à 10 dollars. Ralentissement chinois, production à flots aux USA et en Arabie saoudite, entrée en jeu de l'Iran, tout se ligue pour faire chuter durablement les cours. L'édito vidéo de Myret Zaki.
 
Matières premières
.
Le 23 août, les cours du brut sont tombés sous les 38 dollars. Désormais, d'influents stratèges évoquent un baril à 15, voire à 10 dollars. Ralentissement chinois; production à flots aux USA et en Arabie saoudite, entrée en jeu de l'Iran, tout se ligue pour faire chuter durablement les cours.
.

jeudi 27 août 2015

Perturbation climatique globale, épisode 5 : l’origine philosophique de la supercherie et ses retombées politiques planétaires

Publié le 26 août 2015
par jacqueshenry
.
Dans cette série « climatique » il ne faut pas oublier l’influence de Rousseau ou encore de Charles Fourier sur l’idéologie qui se répand depuis une trentaine d’années sur la totalité de la planète, de gré ou de force, et qui tourne autour de cette imposture scientifique du réchauffement dont la pierre angulaire est le prétendu « effet de serre » des gaz « d’échappement » de la civilisation technologique moderne, il faut appeler les choses par leur nom. Tous les déchets gazeux de la civilisation moderne sont incriminés, pétulance des bêtes à cornes ou méthane des rizières car il y a trop de monde à nourrir et trop de mangeurs de viande, fumées des centrales électriques et gaz d’échappement des milliards de véhicules automobiles qui circulent sur la planète entière sans oublier les émissions hautement délétères des centaines de milliers de bateaux sur les océans et d’autant d’avions qui polluent les hautes couches de la troposphère, sans oublier non plus les cimenteries qui pour produire un kilo de ciment émettent environ un kilo de gaz carbonique (500 litres) dans l’atmosphère, ça fait beaucoup !
.
Au beau milieu du siècle dit des lumières Rousseau écrit l’Emile, le Discours sur les Sciences et les Arts, Les Confessions et le Contrat Social. Ces quatre ouvrages ont inspiré les régimes totalitaires mais aussi très largement les mouvements écologistes politiques modernes : ces textes présentent un éloge de l’autoritarisme, des vertus guerrières, d’une aristocratie détentrice du savoir tout en reléguant la majorité des citoyens, le peuple, le bas peuple, dans l’ignorance et ces mêmes textes répandent aussi un mépris du machinisme et un éloge inconditionnel de la nature tout comme Charles Fourier le fera au cours de ses délires ahurissants au XIXe siècle avec ses phalanstères.
.
Mais pourquoi un éloge de l’ignorance selon Rousseau ? Cette idée complètement paranoïaque – Rousseau était totalement paranoïaque lui-même – sous-entend en effet que l’ignorant, le paysan, par extension, selon Rousseau, « le bon sauvage », est plus heureux quand il est ignorant car il ne dispose pas des éléments nécessaires pour se faire une opinion politique ou tout simplement une opinion de lui-même, en d’autres termes il ne dispose d’aucun sens critique, et aussi et surtout parce qu’il vit en accord avec la nature. Rousseau, de surcroit misanthrope et misogyne déclaré, disserte alors sur la haine de tout ce qui n’est pas « La Nature » à commencer par l’homme qu’il considère comme fondamentalement mauvais pour cette nature, on dit aujourd’hui pour la Terre, ses animaux, ses végétaux et son climat.
.
Ce concept du « bon sauvage », du prolétaire travaillant la terre, a été l’une des principales sources d’inspiration des régimes totalitaires qui ont fleuri au XXe siècle. Ces régimes dictatoriaux se sont appuyé sur ces textes de Rousseau car il y est écrit qu’il existe deux sortes d’hommes, les faibles, les ignorants, les « bons sauvages », et une élite restreinte qui impose sa politique, ses idées et ses lois, appuyée par des milices coercitives veillant au respect de la politique du régime élitiste en place. Toute volonté individuelle doit disparaître au profit de la volonté générale imposée par les idéologues ayant favorisé l’instauration du régime totalitaire ou dictatorial. Cette démarche est clairement exposée dans Le Contrat Social et les principes d’une éducation idéologiquement orientée et même le lavage de cerveau et à la limite la justification du châtiment corporel (et pourquoi pas la torture) sont exposés scrupuleusement et en détail dans l’Emile.
.
C’est exactement ce à quoi on assiste aujourd’hui avec ce montage pour la justification de la peur du changement climatique et du non respect de la planète. Les idéologues mandatés par les Nations-Unies répètent sans cesse que ce qui est bon pour le climat, donc pour la nature, est aussi bon par voie de conséquence pour l’humanité alors qu’à l’évidence ce n’est pas le cas. Est-il bon pour l’humanité tout entière de se restreindre, de se priver de confort et de croissance économique et technologique, de réduire sa consommation d’énergie et, pire encore, d’obliger les pauvres d’aujourd’hui à rester les pauvres de demain ? Ce que ces idéologues prétendent est basé sur un paradoxe inacceptable tel qu’il est formulé. Sous prétexte de sauver le climat dont l’évolution est supposée, selon des modèles mathématiques contestables, aller vers un réchauffement qui reste encore entièrement hypothétique, il faut paupériser l’ensemble de l’humanité, la faire régresser dans la plus pure philosophie rousseauiste et lui ôter tout pouvoir de contestation. On doit tous admettre la véracité de faits non prouvés qui nous sont imposés et qui ne sont que des projections hasardeuses dans le futur. Nous n’avons plus le droit de penser librement au niveau individuel et nous sommes contraints d’accepter les affirmations d’une mauvaise science déformée par l’idéologie ambiante !
.
Il s’agit d’un effrayant retour non pas seulement vers le passé du « bon sauvage » tel qu’en rêvait Rousseau dans ses délires, mais vers la ré-émergence des pires totalitarismes qu’a connu l’humanité au XXe siècle. C’est ce vers quoi nous conduit l’idéologie climatique quelles que puissent être les évidences scientifiques récentes plaidant plutôt en faveur d’un changement climatique allant vers un refroidissement généralisé. Comme je prendrai le soin de le souligner dans un prochain billet, les scientifiques qui se hasardent à présenter des résultats incontestables allant à l’encontre de la doxa climatique, preuves incontournables à l’appui, se gardent bien d’en tirer une quelconque conclusion « climatique » évidente si on lit leurs publications scientifiques dans le détail car ils risquent, comme en son temps Giordano Bruno, le bûcher, c’est-à-dire une exclusion définitive et sans appel des cercles universitaires impliqués dans une science véritable et non biaisée ou truquée à des fins idéologiques, cf l’affaire Lysenko pour mémoire ou encore le procès totalement parodique de Galilée à une époque où l’Eglise incarnait le totalitarisme, car ne nous masquons pas la face, l’Eglise catholique est un système totalitaire qui impose ses idées mais n’a fort heureusement plus de pouvoir temporel …
.
Rousseau soutenait dans ses thèses pseudo-philosophiques la sagesse de l’ignorant, le « bon sauvage » heureux dans sa béatitude de sous-homme. Ce même Rousseau introduit dans Les Confessions « la Religion Naturelle », concept idéologique qui sera repris par le régime de Vichy pour promouvoir en 1941 le « retour à la terre », repris aujourd’hui par l’Eglise de Scientologie Climatique.
.
C’est très exactement ce que cette organisation politique évoluant autour du changement climatique cherche à atteindre : après avoir organisé une confiscation de la science au profit de son idéologie, il faut maintenant assujettir l’ensemble de l’humanité – disons 99 % de la population mondiale – dans l’ignorance de la vérité en la précipitant dans une sorte d’obscurantisme rural idéal, le retour en quelque sorte au XVIIIe siècle en l’assénant de propagande réchauffiste à longueur de bulletins d’informations, de publications d’une valeur scientifique plus que contestable ou de journaux télévisés et de livres scolaires de SVT à l’usage des enfants des écoles pour bien asseoir dès le plus jeune âge cette nouvelle religion climatique.
.
Le 1 % restant sera constitué des leaders politiques et des puissances financières qui, main dans la main, domineront le monde. Et puisque cette intoxication de tous les instants s’appuyant avant tout sur la peur, ce qui a toujours été et est encore d’une rare efficacité – l’exploitation de la peur a toujours été profitable, l’Eglise catholique ne peut pas dire le contraire – la porte est donc ouverte pour un totalitarisme mondial emmené par le monde globalisé de la finance largement contrôlé pour l’instant par les USA et ses pays occidentaux vassaux.
.
Pour la mise en place comme par le passé de tout régime totalitaire, l’espionnage organisé globalement (cf la NSA dénoncée par Snowden et la loi sur l’espionnage des individus récemment adoptée en France, pourtant le pays de la liberté), la répression, la propagande et l’endoctrinement, la police et l’armée sont de facto les instruments obligés et déjà largement mis en place par cette élite afin qu’elle accède définitivement au pouvoir planétaire et totalitaire. Le marxisme et le fascisme se sont inspirés des idées de Rousseau, la nature humaine n’a pas changé en quelques siècles, l’humanité est mûre pour être de nouveau asservie comme aux heures les plus sombres de l’histoire récente …
.
Un exemple de la globalisation planétaire rampante de cette affaire de climat peut être illustrée par les quotas de carbone ou droits à polluer qui sont en théorie gérés par la Banque Mondiale. Chaque pays, chaque industriel, chaque avion (voir la taxe Chirac) peut polluer mais doit payer. Et quand il outrepasse les quotas, il peut acheter à un pays peu pollueur des quotas supplémentaires. Une partie de la transaction est prélevée et reversée à la Banque Mondiale. On assiste donc sous l’égide des Nations-Unies à une globalisation totalitaire du commerce du carbone ! C’est tout de même invraisemblable qu’on en soit arrivé à ce point de démagogie mais cette démarche est parfaitement cohérente avec les desseins hégémoniques des puissances financières mondiales qui dominent depuis bien longtemps le monde politique, monde qui n’a de fait même plus droit à la parole.
.
Et puisque comme le démontra majestueusement Estienne de la Boétie dans Le Discours de la Servitude Volontaire (à réécouter en français moderne, voir le lien), nous sommes tous consentants, nous sommes donc également tous prêts à faire des sacrifices, comme autrefois avec les curés pour le salut de notre âme pour les indulgences achetées à prix d’or car nous devions avoir peur de l’au-delà, mais cette fois il s’agit de la peur climatique pour sauver la planète : une nouvelle religion dans ce monde déshumanisé et miné par le terrorisme sur le terrain comme au Moyen-Orient mais surtout par le terrorisme climatique idéologique organisé par les Nations-Unies et ses organisations satellites officielles comme la Banque Mondiale et l’IPCC ou non gouvernementales et tentaculaires comme Greenpeace pour asservir l’ensemble de l’humanité, mener le peuple crédule par le bout du nez, perdant progressivement tout libre arbitre, comme le firent pendant des siècles et le font toujours les religions. Et c’est particulièrement significatif que le pape actuel n’ait pas manqué l’occasion de prendre position en faveur de la perturbation climatique et récupérer au profit de l’Eglise catholique cette rocambolesque histoire, peut-être bien pour engranger aussi des profits, allez savoir … Le peuple, le bas-peuple, les « sans-dents », sont déjà rançonnés par des impôts et des taxes totalement injustifiées destinées à financer les énergies alternatives dites renouvelables et tout cet argent prélevé sur leur pouvoir d’achat sert à enrichir une minorité de financiers et de politiciens tout aussi mafieux les uns que les autres. La marche vers un totalitarisme mondial a déjà commencé et il n’y a plus aucun moyen pour en stopper l’emprise. Puisque 99 % des (pseudo)scientifiques affirment que les activités humaines perturbent le climat alors 99 % de la population doit oeuvrer dans le sens du sauvetage de la planète.
.
Par extension et découlant également directement des idées de Rousseau ce sauvetage de la planète englobe également toute une série d’autres problématiques similaires dans leurs attendus. La lutte incessante contre les plantes génétiquement modifiées anti-naturelles, contre l’utilisation de pesticides artificiels, contre la vaccination également contre nature ou encore contre l’énergie nucléaire – il fallait laisser l’uranium là où il se trouvait comme le gaz de schiste – font partie de ce sauvetage global de la nature et de la planète Terre et toutes ces approches sont présentées de telle manière qu’elles suscitent la peur tout en développant un sentiment de culpabilité au plus profond de chaque individu, ce qui est le but recherché, une sorte de résurgence de la notion religieuse chrétienne et totalement abjecte du péché originel. Stupéfiant et tout simplement et très justement terrifiant !
.
.
Les anglophones peuvent aussi visionner ce documentaire : https://www.youtube.com/watch?v=52Mx0_8YEtg
.

mercredi 26 août 2015

"Il est interdit de tuer ou de mourir" !

Dites-vous bien que ce n'est pas avec des 'terroristes' que l'on fait une guerre et, que s'ils comptent sur eux pour 'réduire la population mondiale'.... ils s'en foutent le doigts dans l'oeil jusqu'au cul !
.
Ainsi donc, peuvent-ils faire et décrire aux moultes détails les progressions de telles ou telles factions au GPS - comme si c'était vrai - les soldats n'ont aucune possibilité d'eux-mêmes de faire quoi que ce soit et, les commanditaires, s'ils ne sont pas eux-mêmes sur le terrains... servent à rien dans leurs bureaux. Donc, il s'agit du n'importe quoi qui 'dirige' n'importe quoi !
.
C'est pourquoi ces 'hommes de l'ombre' dont le pseudonyme serait de 'faire peur' (Hahahaha !), n'ont aucune portées des dimensions dans lesquelles ils évoluent. Ils sont trop éloignés des gens dont ils parlent et, leurs 'rabatteurs-maquereaux de seconde zone' ne valent pas plus que ceux qui les payent !!
.
L'important pour eux est de se faire valoir aux yeux du public au travers des merdias gouvernementaux, de tenir la population en haleine à qui les Dirigeants leur imposent leurs protections.
.
Évidemment, ce n'est pas avec des 'lois' que l'on arrête des 'terroristes' qui passent outre, mais elles permettent dès leurs applications de faire croire à la population qu'elle est protégée par quelque chose ! Ce quelque chose aussi important que "Il est interdit de tuer ou de mourir", n'est pas là pour montrer que l'armée sert à quelque chose car les terroristes n'évoluent pas en uniformes ni n'ont de rubrique d'offres d'emplois dans les pages jaunes de l'annuaire, mais pour simplement dissuader le public de se croire une cible susceptible et que l'hasard n'est pas fait pour lui.
.
Plutôt que de chercher à se doter des moyens de défense et d'attaque, ces 'Dirigeants' - après tout - feraient mieux de satisfaire l'opposition ! Mais, comme ils ne sont pas là pour protéger le peuple qui n'est après tout que son seul ennemi, ils inventent donc des actes terroristes comme le fameux '11 Septembre 2001' où malgré les hologrammes démontrés et les rapports accablants des pilotes d'avions et constructeurs qui démentent formellement qu'un avion en aluminium peut tomber une tour de béton armé, ou qu'une tour ne peut exploser après un accident sauf si cette dernière est un réservoir de combustible ou d'explosifs, ils persistent à vouloir faire croire à un acte terroriste extérieur !!!
.
Les seuls terroristes existants sont donc uniquement les 'Dirigeants' qui ne savent plus quoi entreprendre pour cacher la vérité ! Et, quand je dis 'les' Dirigeants (qui font les lois !!) ce sont bien sûr tous les Dirigeants qui n'ont dit le contraire et se taisent en complices à ces meurtres perpétrés au quotidien !

mardi 25 août 2015

Le camp de concentration bancaire, ou la disparition de l'argent liquide

Valentin Katasonov
Regnum
mar., 25 août 2015 11:08 UTC
Traduit par Olga pour Réseau International
.
Le remplacement progressif de l'argent liquide par la monnaie scripturale aboutira, à terme, à une gestion centralisée des permissions ou des interdictions de posséder, d'agir, de se déplacer... bref, de vivre tout simplement. Valentin Katasonov nous décrit ici la manière dont nous dirigeons pas à pas et inexorablement vers la réalisation d'une prophétie d'il y a 2000 ans, « Révélation de Jean (l'Apocalypse) ». RI
.
La mort de l'argent
.
Depuis longtemps on tente de nous prouver que le système monétaire basé sur les signes de trésorerie (billets de banque et des petites pièces de monnaie) est un anachronisme, un signe d'arriération. Que l'argent généralement représente un « terrain fertile » pour toutes sortes de crimes et transgressions. Que toute l'économie « grise » se tient sur l'argent liquide et par conséquence, le budget d'état ne reçoit pas les taxes. C'est grâce à l'argent liquide que la corruption se fait. L'argent liquide est une source de financement du terrorisme et de toutes sortes de groupes criminels. On peut continuer plus loin la liste de ce qu'on peut faire d'illégal et criminel avec argent liquide. Il se révèle aussi que les citoyens respectueux de la loi, possédant l'argent liquide, courent de gros risques : ils peuvent être volés et même tués. Ils sont des victimes potentielles de personnes sans scrupules qui peuvent leur imposer de faux billets de banque. Enfin, on cite un gros inconvénient pour l'état. Selon certaines estimations, le traitement et le stockage de l'argent liquide dans notre pays coûte l'équivalent de 1% du PIB.
.
En revanche, dans tous les sens sont vantées les vertus des moyens non monétaires : la facilité d'utilisation (cartes plastiques) de titre de paiement pour les courses, pour le paiement des transports, logement et autres services, pour les virements. En outre, il y a la protection contre le vol et la contrefaçon. Sans parler de l'amélioration de la vie de la société en général. L'économie « grise » disparaîtra, les drogues disparaîtront, la corruption mourra, les terroristes disparaîtront, le budget débordera de recettes d'impôts, etc.
.
À première vue, il semble n'y avoir rien à discuter. Il faut, dès que possible supprimer l'argent liquide, et rattraper le retard. Certaines personnes semblent avoir une attitude dégoûtée envers les billets. Certains notent des taches sales sur le papier, que les utilisateurs précédents ont laissé. D'après le dicton, l'argent n'a pas d'odeur, mais on nous assure que l'argent liquide a une mauvaise odeur. Tandis que la monnaie scripturale, elle est propre et ne sent pas! Dans le sens propre et figuré. Mais là, je ne suis pas d'accord. Si nous convenons que l'argent sent, alors la scripturale d'aujourd'hui pue, de manière si forte et si pénétrante qu'aucun masque ne puisse aider. Malheureusement, la période suffisamment longue d'une « économie de marché » (c'est à dire, le capitalisme), a fait que notre sens de l'odorat s'est si émoussé que nous ne sentons pas l'odeur des diverses ordures, y compris ce qu'on appelle le « banking trash ».
.
Pourquoi j'ai une attitude aussi inconciliable (intolérante) face à l'argent non-liquide ? Pour la simple raison que c'est un moyen de paiement et d'échange illégal. Autrement dit, du faux argent. Et qui est engagé dans la production d'argent non-liquide (également appelé l'argent de dépôt) ? Ce sont les banques commerciales, dont nous avons aujourd'hui plus de 800. En Amérique (USA) elles sont près de 7 000. Quelles lois définissent le statut et le règlement de l'argent non-liquide ? Aucune. Sa production et sa circulation sont, comme disent les avocats, « hors du cadre légal ». Dans notre pays, dans certains cercles [criminels ou de l'ombre], on appelle une telle activité « la vie par compréhension mutuelle ».
.
Ce que je dis-là n'a rien de sensationnel. Je ne découvre pas l'Amérique ici. Un certain nombre d'auteurs ont longtemps essayé de parvenir auprès des politiciens, les députés, le ministère public, la Cour constitutionnelle, et même le président russe avec des demandes et des exigences pour rétablir l'ordre dans la sphère de la circulation de l'argent. Arrêter la contrefaçon à grande échelle. Parmi ces auteurs il y a Vladimir Yurovitsky, Moïse Gelman, Eugene Volobuev. Cependant, de nombreux autres auteurs, dont l'auteur de cet article, ont décrit la nature de l'argent de dépôt. Dans mon livre « L'intérêt des prêts, une juridiction insensée » j'ai consacré plus de cinquante pages à ce sujet.
.
Les usuriers ont longtemps cherché auprès des autorités le droit d'émettre leur propre monnaie contre la monnaie de bon aloi (en métal) recueillie sur les comptes de dépôt, sous la forme de prêts pour des montants excédant le montant emprunté en monnaie métallique, et ils sont parvenus à leur fin. Dans certains manuels d'économie, des auteurs ont même été sollicités pour donner un nom à un tel arrangement des opérations de dépôt et de prêt : « la couverture incomplète (partielle) des obligations » des banques.
.
Certains banquiers disent même ouvertement que les prêts par les banques contemporaines représentent une promesse de délivrer de l'argent qu'elles n'ont pas. Environ 10% des prêts accordés peut être assuré par l'argent à part entière (ou légitime), le reste sont les promesses sous la forme de dépôts ou d'argent non-liquide. La nature frauduleuse du système de « la couverture incomplète ou partielle des obligations » des banques ne se manifeste que pendant les « raids » des épargnants, ou « les attaques sur les banques », lorsque les détenteurs de dépôts exigent le retrait complet de leur argent (légitime). C'est un faux-monnayage explicite à grande échelle.
.
Ce sujet est scrupuleusement passé sous silence par les médias du monde entier, qui, comme on le sait, sont sous le contrôle des « propriétaires de l'argent ». On ne dit rien, ou presque, sur ce sujet dans les universités, même dans les facultés d'économie, même dans le cours « L'argent, le crédit, les banques », cours standard dans les universités russes d'aujourd'hui. Les juristes et les autorités chargées de l'application du droit ne le remarquent pas. Les lois ne disent rien sur ces « quittances non alimentées » dont le nom officiel est « l'argent de dépôt » ou «l'argent scriptural ». Ce quasi-argent existe, mais comme s'il n'était pas là. Aujourd'hui les responsables gouvernementaux et les banquiers parlent de la nécessité de l'utilisation plus large du scriptural, mais, on ne sait pour quelque raison, tout le monde oublie complètement que cet argent est illégal. En fait, il est faux. Il se trouve que, aujourd'hui, non seulement certains groupes de la criminalité organisée vivent « par compréhension mutuelle », mais aussi l'ensemble de l'état.
.
La monnaie légale, « le moyen de paiement légal » ou « legal tender » dans le droit anglo-saxon, représente uniquement les obligations qui sont émises par les banques centrales. C'est l'argent liquide sous la forme de papier-monnaie (billets de banque) de valeurs différentes, avec la protection contre la falsification. Au bon temps jadis les billets des banques centrales étaient assurés, complètement ou en partie, par des matériaux métalliques (standard d'or). Aujourd'hui, ce n'est pas le cas. Ce sont des simples signes de papier (appelés la monnaie fiduciaire). Mais en cela, cet argent est légitime, son statut est fixé par les lois et souvent par les constitutions. Mais l'argent scriptural est l'argent de l'ombre, en fait illégal. C'est justement sur eux que la puissance des banquiers est fondée, ainsi que la capacité des banques de « faire de l'argent à partir de rien ». Ils font des profits fabuleux. Tandis que les prêteurs accordent des prêts avec la fausse monnaie, la dette est remboursée entièrement par des actifs réels. La soi-disant « couverture partielle des obligations » des banques est « l'alchimie monétaire » dont les alchimistes médiévaux, qui avaient essayé d'obtenir l'or à partir de fer, ne pouvaient rêver.
.
Donc, maintenant (depuis déjà 23 ans) nous avons dans notre pays le même faux système monétaire comme l'ensemble du « monde civilisé ». La conception de ce système nous a été imposée par « les maîtres de l'argent » pour assurer le vol « efficace » de la Russie. Les banques russes sous l'égide de la Banque centrale de Russie (Banque de Russie) émettent l'argent de dépôt (argent non-liquide) dont la part dans masse monétaire totale (la somme d'argent liquide et non-liquide) est, ces dernières années, de 75-77%. Les banques sortent ensuite les bénéfices obtenus par « l'alchimie monétaire » en dehors de la Russie. Là, tôt ou tard, ces bénéfices aboutissent chez les « maîtres de l'argent » qui sont les principaux actionnaires de la Réserve fédérale des États-Unis.
.
Je suis obligé de dire cela pour que les citoyens de la Russie comprennent les plans que préparent les autorités monétaires de la Russie (le ministère russe des finances et la Banque de Russie), sur le remplacement de l'argent liquide par l'argent scriptural. Les banquiers et leurs assistants (agents publics) cherchent à élargir les possibilités des institutions de dépôt et crédit pour produire « l'argent à partir du vent ». En plus, le blocage de l'argent au sein du système bancaire réduit pour les clients des risques « raids » modernes des bailleurs de fonds
.
Il convient de garder à l'esprit que le groupe dirigeant financier, ou les maîtres de l'argent, pense non seulement à l'augmentation des capitaux, mais aussi au pouvoir mondial. Ils mûrissent des plans prévoyant le passage à un certain moment à l'argent 100% scriptural. L'argent liquide qui est aujourd'hui l'unique moyen de paiement légal, à un certain moment sera déclaré illégal. En même temps, l'argent scriptural qui était, et reste, un moyen de paiement illégitime, sera déclaré légitime. Ce sera la finale de la « révolution monétaire permanente » que les usuriers promouvaient pendant des siècles. Cela va créer « le camp de concentration bancaire », et le pouvoir sur le monde passera définitivement à ces usuriers.
.
L'argent en tant qu'outil pour parvenir au pouvoir mondial ne sera plus nécessaire pour les usuriers. En cela, il sera inutile à tout le monde. Comme on le sait, dans les camps de concentration l'argent est un luxe absolument inutile. La mort de l'argent viendra. Avec, peut-être, la « fin de l'histoire ». Mais ce n'est pas la fin de l'histoire dont Francis Fukuyama a écrit il y a un quart de siècle. C'est celle dont la Révélation de Jean (l'Apocalypse) a dit il y a 2000 ans. Je rappelle le fragment bien connu :
.
« Et il fera que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, recevront une marque sur leur main droite ou sur leur front, et personne ne pourra acheter ni vendre sans avoir la marque, ou le nom de la bête, ou le nombre de son nom ».
.
N'est-ce pas la description du « camp de concentration bancaire » ? Premièrement, les gens seront conduits dans le ghetto de l'argent non-liquide. Et puis, au lieu de cartes en plastique (car elles peuvent être perdues ou volées!) on suggérera fortement aux « clients » du « camp de concentration » d'implanter des puces soit sur le front ou sur la main droite.
.
Les experts disent que, dans certains endroits du « monde civilisé » tout ce qui est prédit dans la Révélation est déjà fait sur des « prisonniers volontaires » du « camp de concentration bancaire ». Puis commence la routine du camp. Si quelqu'un n'agit pas conformément au statut du camp, on le prive d'accès à l'argent scriptural. Autrement dit, on le prive de vie. D'ailleurs, les experts disent qu'il sera possible de surveiller non seulement les actes, mais aussi les pensées. .
« Le camp de concentration bancaire » est très humanitaire. Là, on ne fusille pas, il n'y a pas de chambres à gaz. Il a une arme bien plus terrible - le système de paiement 100% scriptural. Au demeurant, je pense, ce que nous appelons dans ce cas « argent » (soit l'argent sans numéraire), a une relation très lointaine avec cet « équivalent universel » auquel l'humanité était habituée au cours des derniers siècles. Il s'agissait tout simplement du droit de recevoir sa pitance pour un travail impeccable et un comportement exemplaire.
.
Revenons au début de notre histoire. Aujourd'hui, on ne nous propose pas un camp de concentration, mais seulement « des cartes en plastique », représentant le confort et la sécurité. Mais c'est précisément le cas des « bonnes intentions dont la route de l'enfer est pavée ». Cependant, je ne suis pas fataliste. L'homme et l'humanité ont la liberté de choix. Et le choix est facile à faire quand vous avez une idée où les chemins de l'histoire mènent. Voilà pourquoi j'ai décidé d'écrire cet article.
.

lundi 24 août 2015

Bref billet d’humeur économique


BN-GM823_supert_J_20150119124420
Les majors du pétrole, BP, Exxon et autres Total ne sont pas à court d’imagination pour réaliser des profits en ces temps de disette car ils souffrent tout autant de la chute des cours du pétrole – le WTI est passé sous la barre des 40 dollars en fin de semaine et le Brent s’en rapproche – que les pays producteurs comme l’Arabie Saoudite, la Russie ou le Vénézuela. Comme l’activité économique mondiale se ralentit en raison du trébuchement soudain mais prévisible de la Chine et qu’on est en passe de s’acheminer vers une crise encore plus profonde que celle de 2008, alors comme il n’y a plus de capacité de stockage du pétrole sur terre puisque les stocks sont énormes car la consommation diminue, ces majors réservent tous les gros tankers disponibles pour les remplir de brut et partir en haute mer en attendant que les cours remontent. Cette stratégie est d’autant plus abordable que le BDI (Baltic Dry Index) a atteint des profondeurs abyssales et qu’aucun affréteur n’ose plus se lancer dans l’acheminement de pétrole où que ce soit. Il faut en effet environ 6 dollars par baril pour payer la location d’un tanker et acheminer la cargaison à destination et comme les cours ne cessent de chuter, plus personne ne se risque dans ce business. Shell vient de réserver le TI Oceania, l’un des plus gros vaisseaux capable d’embarquer plus de 3 millions de baril, en faisant le pari que les cours remonteront aux alentours de 50 dollars. Ça revient tout de même et au mieux à 40000 dollars par jour de mettre à l’abri une telle cargaison en attendant des jours meilleurs … Le gros problème est que cette crise qui se profile pourrait durer un peu trop longtemps :
West Texas
au delà de 24 mois et si les cours ne sont pas revenus à 50 dollars le baril l’opération spéculative se transformera en une gigantesque perte nette. Il a fallu un peu plus de deux après la chute des cours de fin 2007 pour que le baril revienne à 100 dollars, les majors font donc ce pari risqué. Peut-être sont-ils mieux renseignés que n’importe quel analyste économique … rassurant n’est-il pas ? Heureusement que le FMI clame encore que la croissance de l’économie chinoise sera encore de 6,8 % en 2015. Ben voyons ! Le FMI semble ignorer que la consommation d’énergie de la Chine ne pourrait croître que d’à peine plus de 1,5 % cette année selon ces mêmes majors du pétrole qui ont naturellement pris en compte ce paramètre. Ce lundi 24 août 2015 toutes les bourses asiatiques chutent encore … Cherchez l’erreur !
Illustration TI Oceania (Wall Street Journal), 380 mètres de long, 68 mètres de large, tirant 24,5 mètres, imposant … Cours du WTI
.
https://jacqueshenry.wordpress.com/2015/08/24/bref-billet-dhumeur-economique/

dimanche 23 août 2015

Les pirates !

Les pirates ! Depuis les premiers jours de l'ordinateur, certains ont entrepris la mission de le détruire ou d'en affecter certains utilisateurs. Les choses - au fil du temps - sont allées de pire en pire ! Mais, 'bizarrement', les 'cyber-Zorros' n'existeraient pas ! Çà alors !
Pourquoi n'y aurait-il pas des cyber-pirates 'pères-noël' qui créditeraient des comptes bancaires ? ou qui proposeraient sur un site spécial ou automatiquement faites lors de la connexion, des mises à jour du système XP de Windows ?
.
C'est vrai çà, pourquoi n'y a t-il QUE des méchants (dans ce monde de brutes) ?
.
D'où le doute sur la provenance réelle de ces 'cyber-pirates' !
Car après tout d'abord il y a la saisie des chiffres clés (codes bancaires) des cartes bleues lors des frappes sur le claviers, çà, ce n'est pas une exclusivité NSA. Donc, si des attaques ont lieux, faut bien quand même qu'elles profitent à quelqu'un. Quelqu'un oui mais qui ?! sinon à la 'Sécurité' !
(rigolez pas c'est sérieux !). Donc aussi, côté navrant de se répéter, il y a des voleurs: vite achetez un système d'alarme. il y a des terroristes: applaudissez ceux qui luttent contre eux au risque de leur vie vue que leurs collègues d'en face doivent jouer 'plus vrai que nature' ! D'où l'idée affriolante de remplacer vite-fait ce putain d'argent pourri qui déforment vos poches par The Carte-Blues salvatrice qui peut jusqu'à contenir l'infini (sans limite en option !) dans ses petits bras musculés, ainsi se ferait-il un plaisir de circuler de porte-feuilles en commerces et de boutiques en centrales d'achat et producteurs sans que le terme de valeur soit susceptible d'émoustiller des tire-laines de passage ! Vous vous rendez compte ? Plus de 'fourgons spéciaux' 'd'attaques de banques' ou de 'dévalisages de petites vieilles dans les rues' !! Mais pourquoi n'y ont-ils pas pensé plus tôt ??
.
Parce que les 'temps changent', 'les temps pressent' et les temps pacs font que plus vite on s'encule plus vite on prendra l'habitude ! L'habitude aussi de voir son compte à sec appelée béatement la 'cyber-konfiscation' dont personne n'en connaîtrait l'origine ! Ne vous inquiétez pas, l'Etat enquête !
.
D'où, l'option 'assurance jusqu'à' qui représente une facture astronomique jusqu'à décourager les plus riches ! et, le 'Syndrome du pognon que j'avais' qui serait - aux dires des spécialistes en psychiatrie - la particule naissance de la dégénérescence !
.
Donc terminus, "dans la merde on y est dans la merde on y reste" !

samedi 22 août 2015

Qu'est ce qu'un 'écologiste' ?

Avant tout, un 'écologiste' n'est pas un scientifique, ni un instituteur et encore moins un professeur. Mais, il se permet du haut du son non-savoir de donner des conseils ! Conseils qui sont suivis par les gouvernements !! De sorte que sont nés des associations fantômes comme 'greenpeace' ou le 'GIEC' qui ne rassemblent aucune tête pleine mais leur objectif est d'être cités par les merdias gouvernementaux et interviewés afin de remplacer les scientifiques ! (interdits de plateaux-télé ou de studios-radios comme de colonnes aux journaux !).
.
Donc, au départ, leurs impressions était parrainées par les gouvernements comme l'a été le présentateur-télé Al Gore qui n'est pas un scientifique mais qui s'est permis de rassembler plusieurs centaines de scientifiques à Kyoto (en 1998) afin qu'ils lui remettent leurs rapports sur le climat à venir. Chose faite, il leur demanda alors de monter tous ensemble sur l'estrade pour la photo. Chose faite, les scientifiques allèrent s'asseoir et, le discours d'Al Gore commença.
.
Or, les propos qu'il tint alors ne tenaient en rien des rapports déposés par les scientifiques et parlaient de 'Global Warming' ! C'est alors que tous les scientifiques de la grande salle commencèrent à s'agiter, à se regarder et à se poser question sur lequel de tous avait émis un tel rapport !
.
A cette époque, ce n'était pas encore tous les scientifiques qui avaient Internet surtout les scientifiques hors États-Unis. Donc, ils échangèrent leurs cartes de visites en se promettant de s'écrire ou de se téléphoner. Ce mic-mac pris du temps à ce centraliser et ce au point d'émettre une pétition visant à dénoncer les mensonges - dits sur scène par le candidat socialiste/démocrate (perdant prochainement aux élections contre GW Bush Novembre 2000) - et à porter plainte contre cette escroquerie qui elle n'entendait pas en rester là !
.
Or, si 'elle n'entendait pas en rester là', l'escroquerie a effectivement fait du chemin depuis ! Al Gore poussait jusqu'à être reçu par les chefs d'Etats 'au nom des scientifiques' ! et à leurs débiter des idioties aussi grosses que lui jusqu'aux hypothèses de meurtres qui pourraient être retenues envers les opposants qui - plus tard - seront nommés des 'sceptiques' !! 'Sceptique' étant un qualificatif d'une personne qui douterait des rapports cités par Al Gore, alors qu'il n'y a JAMAIS eu de 'sceptiques' mais des réponses franches face à l'escroc-menteur qui disait se référer aux informations émises par des scientifiques. D'ailleurs, ces propos d'extermination des opposants ont été repris par nombre de personnes (Congressistes inclus !) qui désiraient mettre un terme à celles et ceux qui n'étaient pas d'accord avec eux !
.
.
L’UE va financer des agents pour contrer les eurosceptiques sur Internet
. .
.
.
L'atteinte à la vérité
.
Outre le côté publicitaire mis en avant par les assassins, il y a une atteinte à la vérité. Cette atteinte ne se fait pas à l'insu du plus grand nombre ou à celui du Q.I. le plus élevé mais celui de la force des armes où celle ou celui qui ne serait pas d'accord serait exterminé ! Ainsi, les scientifiques hautement qualifiés ne feraient plus références au profit de petits dictateurs de merde qui entendent se passer de la vérité et de répéter entre ligne que 'toute vérité ne serait pas bonne à dire' !!!
.
Ainsi, outre le fait réel que les Etats-Unis sont (depuis longtemps) maître du climat mondial grâce aux progrès scientifiques développés à Gakona (AK), et que les pluies (trombes d'eau, inondations) comme les sécheresses n'ont plus de secrets pour eux, ils demandent seulement (par la petite porte) que soient justifiés par cette très haute technologie l'emploi du scalaire et de ses applications en option sans en prononcer le nom !
.
Or, il n'y a pas que les Etats-Unis qui possède cette avancée technologique issu de Nikola Tesla, car, à SURA (Russie) on sait faire 'de même'. Et, c'est - semble t-il - ce qui gêne.
.
Mais, passons si vous le voulez bien aux explications de cette technologie merveilleuse, sans rivale et totalement de la plus haute défense comme celle d'attaque. L'emploi des ondes électromagnétique permet entr'autres de repérer une nappe de pétrole à 4000 m de fond, d'en afficher sa longueur, largeur, épaisseur et profondeur mais aussi d'afficher sa consistance, sa pression et ses meilleurs graphiques pour l'extraire. Donc, vous pensez bien qu'un sous-marin ennemi qui serait 'planqué' quelque part dans les profondeurs océaniques n'aurait guère de chance de lui échapper. C'est aussi pour cela que depuis plus de 50 ans la bombe atomique (remise sur la table lors de conflits ! Hahahaha !) est obsolète et que ses fûts de départ fussent-ils enterrés 'quelquepart' serait détruits s'ils venaient à lever le petit doigt !
.
Mais de cela - cela prouve bien que la presse internationale est bien entre les mains de quelqu'un ! - il ne faut surtout pas en parler comme du pétrole abiotique ou de la tour n°7 au WTC ou encore des facétieux hologrammes qui ont bêtement refusé de fonctionner après seulement quelques heures de bons et loyaux services en ce 11 Septembre 2001 ! Hahahaha !
.
L'emploi du scalaire peut aussi être pacifique !
.
Pensez donc ! La découverte savantissime du jeune croate aurait pu en premier lieu: pousser les nuages ! 'Pousser les nuages' ! C'est-à-dire faire pleuvoir là où il ne pleut jamais ou pas suffisamment ou, empêcher la pluie de tomber dans telle ou telle région afin d'éviter les inondations !
.
.
.
Voilà une idée qu'elle est bonne ! Donner de l'eau aux déserts ! C'est-à-dire aussi: favoriser l'agriculture dans TOUS les pays et donc... donner à manger aux milliards d'humains sur Terre et à venir ! (à l'heure où justement les chemtrails sont là pour la dépopulation !). Et oui, alors que l'info aurait dû faire les gros titres, c'est tout juste si elle n'a pas été effacé !!! La constatation plus qu'un peu trop abondante de nano-particules d'aluminium dans le pistil des fleurs a porté - l'Université anglaise à laquelle cette découverte était rapportée - à s'intéresser au miel des abeilles dont ils en étudiaient la mortalité. Effectivement, le miel était forcément autant altzheimerien que tout autre produit ! Mais d'où venaient ces 'nano-particules d'aluminium' en l'absence de mines à ciel ouvert dans les environs ? Elles provenaient d'épandages par avions ! Ces fameux chemtrails dont certaines personnes mal intentionnées décriraient comme étant de la vapeur d'eau !!
.
La maladie d'Alzheimer
.
Un contrail est un trait blanc de vapeur d'eau (d'1 km env.) qui suit et s'efface derrière l'avion. Un chemtrail est un trait qui fait des centaines de kilomètres, s'épaissit au fil des heures et de sa descente et contient divers métaux lourds létaux. Par exemple en France, il y a plus de 7 000 avions qui la traverse chaque jour. Un bon 200 passe donc sur votre tête. Combien comptez-vous de chemtrails ?... 1 ? 2 ? ou 3 ?! Hahahaha ! Et pourquoi seulement 1, 2 ou 3 ?
.
.
.
 
.
.

vendredi 21 août 2015

OGMs (3) : Le cas du riz doré, Greenpeace une organisation criminelle

le 20 août 2015
par jacqueshenry
.
Au jour d’aujourd’hui 500 millions d’enfants en âge préscolaire dans le monde souffrent de carence en vitamine A. Chaque année entre 250 et 500000 d’entre eux deviennent aveugles et parmi ces derniers la moitié mourra avant la fin de l’année. Cet état de fait se situe essentiellement en Asie du Sud-Est où le riz constitue la principale source de nourriture. Or le riz est très pauvre en beta-carotène, le précurseur de la vitamine A, ceci explique cela.
.
Il y a 25 ans l’équipe du Docteur Ingo Potrykus de l’Institut Fédéral de Technologie à Zürich décida se se lancer dans la transgénèse du riz afin qu’il produise du beta-carotène. Pour Potrykus cette approche paraissait plus logique que de distribuer deux fois par an des pilules fortement dosées en vitamine A, un riz produisant lui-même le beta-carotène et consommé quotidiennement permettrait aisément de pallier à la carence en vitamine A, aux souffrances, aux infirmités et à la mort qui en sont la conséquence. Potrykus écrivit lui-même l’histoire du « riz doré » qu’on peut lire ici : http://www.goldenrice.org/PDFs/The_GR_Tale.pdf.
.
En 1999, après avoir réussi à incorporer un gène de bactérie et un autre gène provenant de la jonquille, le riz doré était né. Bill Clinton, alors président des Etats-Unis, se réjouit de cette avancée humanitaire indépendante des sociétés de l’agrochimie et enjoignit les sceptiques à le rejoindre dans son enthousiasme car il déclara que « ce riz pouvait sauver jusqu’à 40000 vies humaines chaque jour ». Comme on pouvait s’y attendre les organisations non gouvernementales opposées aux OGMs furent interloquées car ce projet humanitaire minait littéralement leurs objections au sujet de la transgénèse végétale appliquée aux cultures vivrières. En 2001, Benedikt Haerlin, le coordinateur anti-OGMs de Greenpeace, donna en France une conférence en présence de Potrykus. Il concéda que ce riz servait la bonne cause mais qu’il créait un réel problème de principe à son organisation. Ne pouvant pas déclarer que ce riz était un poison il argumenta sur le fait que selon lui ce riz doré ne produisait pas assez de carotène pour juguler la carence en vitamine A. C’était donc une opposition formelle purement technique de la part de Greenpeace qui préconisait plutôt d’aider les habitants de ces pays à cultiver dans leurs petits jardins privés des haricots ou des courges riches en vitamine A et si cette approche n’était pas suffisante l’autre recommandation de Greenpeace était de distribuer des pilules de vitamine A ou d’encourager la commercialisation de sucre, de farine ou de margarine enrichis artificiellement en vitamine A.
.
Il se trouve qu’en 2001, Greenpeace avait raison car le tout premier riz doré transgénique ne produisait effectivement pas assez de carotène. La Fondation Rockefeller qui finançait le projet de Potrykus avoua être d’accord avec Greenpeace mais contestait que l’approche préconisée puisse être viable sur le long terme compte tenu du fait que lors de la saison sèche il est très difficile de trouver des fruits et des légumes et que ces derniers sont très coûteux et inabordables pour les famille démunies qui n’ont que le riz pour survivre et n’ont même pas de jardin pour faire pousser quelques carottes. L’UNICEF emboita le pas de la Fondation et le projet du riz doré de Potrykus faillit bien sombrer dans l’oubli. La Fondation Rockefeller ne baissa pourtant pas les bras et continua à financer les travaux de Potrykus. Discrètement, même si Potrykus déclara haut et fort que la semence transgénique serait distribuée gratuitement aux fermiers sans exiger par la suite une quelconque redevance malgré la présence de brevets protégeant ce riz, la société AstraZeneca participa aussi au financement des travaux de l’équipe de Potrykus. En 2003 un riz doré produisant 8 fois plus de beta-carotène que la lignée originale fut enfin mis au point et deux ans plus tard c’était un riz, la version finale, qui produisait 20 fois plus de carotène. Tout était donc prêt pour l’expérimentation en vraie grandeur.
.
Mais pendant ce temps-là les pourfendeurs des OGMs n’avaient pas non plus baissé les bras. Ils faisaient feu de tout bois pour alimenter leur haine irraisonnée des plantes génétiquement modifiées. Le financement par la Fondation Rockefeller et le fait que ce riz était « protégé » par des brevets leur paraissait suspect. Ils prétendaient que jamais un Indonésien se risquerait à manger un riz qu’il ne connait pas ou qui ne lui a pas été transmis par ses ancêtres … un peu n’importe quoi.
Quand Potrykus annonça la mise au point de la version finale de son riz doré, les organisations opposées aux OGMs adoptèrent une attitude totalement irrationnelle en déclarant que les beta-carotène et la vitamine A à haute dose étaient dangereux pour la santé.
.
Pour argumenter leur nouvelle stratégie les Greenpeace et autres organisations comme The Institute of Science in Society, une obscure organisation créée par une dénommée Mae-Wan Ho, généticienne violemment opposée à toute forme de génie génétique peaufinèrent leurs arguments. Pour situer Mae-Wan Ho il faut rappeler que son organisation publia des pamphlets sur l’homéopathie, la mémoire de l’eau ou encore la médecine traditionnelle chinoise et la communauté scientifique digne de ce nom (mais elle est de plus en plus clairsemée) réfuta en bloc l’attitude pseudo-scientifique de Madame Ho. Toujours est-il que Greenpeace utilisa l’argument choc développé par cette généticienne qui déclara qu’une surabondance de vitamine A pouvait créer des malformations chez le fœtus. L’argument fut repris par un activiste anti-OGM, David Schubert, neurobiologiste de son état, sévissant au Salk Institute en Californie, qui déclara sans toutefois prendre trop de risques que tous les rétinoïdes pouvaient être peu ou prou tératogènes, entendez favoriser des malformations du fœtus, et qu’il était donc nécessaire de tester le riz doré avant de l’introduire dans l’alimentation. Il apparut que Schubert reprit un article faisant état de l’effet de la vitamine A sur l’apparition du cancer du poumon chez les fumeurs paru dans le NEJM en 1994 :
.
http://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJM199404143301501 . Il tronqua sciemment en bon activiste anti-OGM qu’il était les conclusions qui montraient pourtant que la vitamine A réduisait l’incidence de cancers du poumon mais également que le traitement suivi et décrit dans cet article correspondait à 20 bols de riz doré quotidien en termes de carotène. Non seulement Schubert manipula les conclusions d’un article peer-review de haute qualité mais usa d’une réthorique mensongère auprès de la NRC (Nutrition Regulatory Commission) pour décrédibiliser les bénéfices du riz doré. Il avait, fort de sa position de directeur d’un laboratoire dans le prestigieux Salk Institute, écrit un rapport pseudo-scientifique totalement mensonger. Tous les lobbys anti-OGM sans exception citèrent son rapport qui précisait que « le riz doré a été génétiquement modifié pour surproduire du beta-carotène, les études montrent que certains rétinoïdes dérivés du beta-carotène sont toxiques et provoquent des malformations foetales ».
.
La stratégie des mouvements anti-OGMs au sujet du riz doré ressemblait étrangement à celle adoptée pour la toxine Bt : « pas assez » puis « beaucoup trop ». Etrange attitude de louvoiement entre deux extrêmes, une sorte de double jeu déconcertant … Pourquoi les opposants aux OGMs encourageaient-ils la culture de légumes riches en carotène ? On est en droit de supposer qu’ils font une distinction entre les beta-carotènes produits par le riz doré après transgénèse végétale et les beta-carotènes d’une vulgaire carotte. En d’autres termes si le beta-carotène du riz doré est toxique alors les carottes sont aussi toxiques ! Pour se sortir de leur pirouette sémantique les anti-OGMs, Greenpeace en tête, déclarèrent finalement qu’il n’était pas nécessaire de quantifier chaque vitamine ingérée dans l’alimentation tout en préconisant l’administration de pilules fortement dosées en vitamine A pour pallier aux carences et réclamaient des tests supplémentaires sur le riz doré. À franchement n’y rien comprendre. Ce que ces activistes oubliaient de mentionner comme d’ailleurs David Schubert est que l’organisme utilise ce qu’il lui est nécessaire pour toute vitamine et que le surplus est rejeté dans l’urine :
.
http://umm.edu/health/medical/altmed/supplement/betacarotene . Comme à son habitude Greenpeace adopta alors une attitude franchement politique clamant qu’ « imposer le riz doré » était une atteinte aux libertés fondamentales et aux droits de l’homme et que pour cette raison le riz transgénique, quel qu’il soit, devait être interdit. L’attitude de Greenpeace consistait donc à obliger les gouvernements à favoriser la supplémentation en beta-carotène ou vitamine A et exactement comme pour le B.thuringiensis cette organisation approcha les multinationales de l’agroalimentaire pour supplémenter certains produits en vitamine A et en beta-carotène.
.
L’affaire prit une tournure presque violente aux Philippines où Greenpeace se battit pour faire interdire des essais plein-champ car il s’agissait de tout simplement bafouer les croyances religieuses, l’héritage culturel et le sens de l’identité des habitants. Aux Philippines, curieusement, ( http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15646309 ) la loi précise qu’il faut administrer aux enfants en âge préscolaire une pilule sur-dosée de vitamine A tous les six mois et aux femmes enceintes durant les premiers 28 jours de la grossesse. Des études ont cependant montré qu’il faudrait en réalité que les enfants reçoivent au moins trois doses par an. Bizarrement il semblait que Greenpeace était frappée d’amnésie car sur-doser en vitamine A une femme enceinte semblait tout à fait normal puisqu’il s’agissait d’une directive gouvernementale nonobstant les déclarations tonitruantes et malhonnêtes de David Schubert reprises par cette organisation et tous les activistes anti-OGMs sans exception. Si Greenpeace avait été en accord avec ses convictions jamais elle n’aurait apporté son support à un tel programme.
.
Plus incroyable encore fut l’attitude rétrospective de Greenpeace quand cette organisation apprit que les autorités chinoises avaient effectué un essai en vraie grandeur sur 24 enfants avec du riz doré dernière version en 2008 pour définitivement mesurer avec précision quelle était l’efficacité de ce riz sur la déficience en vitamine A. Au premier groupe d’enfants on donna du riz doré, au deuxième groupe du riz normal et des gélules de vitamine et au troisième groupe des épinards. Les résultats furent parfaitement concluants : un bol de riz doré préparé avec 50 grammes de riz suffisait à lui seul à satisfaire 60 % des besoins d’un enfant en carotène. Toutes proportions gardées le même résultat fut obtenu sur un groupe d’adultes. Il ressortit de cette étude que le riz doré était aussi efficace que les pilules et bien plus efficace que les épinards pour supplémenter l’organisme en vitamine A. On peut trouver cette étude ici :
.
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3417220/ . Un comble pour Greenpeace, cette étude avait été réalisée en collaboration entre l’Académie de Médecine de Hangzhou, la Tufts University à Boston et le Baylor College of Medicine à Houston ! Greenpeace clama qu’il était inadmissible de traiter des enfants comme des animaux de laboratoire, sous-entendu la Chine est à leurs yeux un pays totalitaire (comme si Greenpeace n’était pas aussi une organisation totalitaire) et tout y est permis. Bref Greenpeace reprit ses arguments surannés selon lesquels aucune étude n’avait été effectuée sur les animaux permettant de prouver l’absence de toxicité de ce riz doré et que de toutes les façons David Schubert avait déclaré haut et fort que les caroténoïdes pouvaient être toxiques. Greenpeace s’alarma aussi du fait que les autorités compétentes qui avaient conduit ces essais n’avaient pas mentionné aux parents que le riz « qui fabriquait des carotènes » était en réalité un riz transgénique. Greenpeace, profondément offusquée, publia un communiqué de presse incendiaire à l’encontre des autorités chinoises en posant la question de savoir si les prochains cobayes ne seraient pas des petits Filipinos ! La Tuft University, sous la pression de Greenpeace, dut reconnaître qu’au cours de cette étude aucun aspect « santé » n’avait été sérieusement abordé mais qu’il ressortait seulement qu’un bol de riz doré chaque jour pouvait significativement améliorer la santé des enfants.
.
Ne savant plus vraiment où donner de la tête les dirigeants de Greenpeace exigèrent une recherche potentielle d’allergènes dans ce riz. Le résultat fut négatif ! Un autre argument, cette fois totalement délirant, fut que le changement climatique pourrait avoir un effet sur la stabilité génétique de ce riz et qu’enfin au cours des générations ce riz pourrait parfaitement devenir réellement toxique ! Vraiment n’importe quoi … Mais l’opiniâtreté de Greenpeace pour combattre les OGMs semble ne pas avoir de limites. Cette organisation réclama qu’on effectue une analyse génétique détaillée de toute plante transgénique afin de quantifier les sites d’intégration des gènes, le nombre de copies de gènes et les possibles réarrangements et délétions pouvant être intervenus lors de la manipulation génétique. Il se trouve, et tous les généticiens le savent, que la sélection assistée à l’aide de marqueurs créé beaucoup plus de modification génomiques indésirables que l’ingénierie génétique correctement réalisée. Monsanto, pour ne citer que cette compagnie, avait lancé un vaste programme de sélection végétale à l’aide de marqueurs il y a 3 ans. Le projet a été rapidement abandonné car il conduisit systématiquement à des impasses. L’idée était pourtant séduisante car une plante ainsi modifiée ne serait plus entachée par le label « GMO » et Monsanto aurait retrouvé l’estime de ces activistes viscéralement opposés aux OGMs.
.
La paranoïa des anti-OGM a atteint les limites du concevable. Par exemple le riz doré doit être interdit sinon les consommateurs ne se croiront plus obligés de manger d’autres légumes (sic) ou encore il apparaîtra des contrefaçons de riz doré coloré avec un pigment pas nécessairement de qualité alimentaire. Il y a deux ans Greenpeace a organisé une campagne de destruction systématique des rizières où était cultivé du riz doré aux Philippines. Greenpeace a récemment déclaré qu’ « en 10 ans le riz doré n’a pas atteint ses objectifs et il n’a pas amélioré la déficience en vitamine A ». Bel exemple de mauvaise foi. Greenpeace oublie que pendant ce temps-là des millions d’enfants sont morts de déficience en vitamine A : Greenpeace est tout simplement une organisation qui devrait être poursuivie pour crimes contre l’humanité.
.
Source : inspiré d’un article paru dans Slate.com, illustration Slate.com
.